Profiter des bienfaits de la montagne sans faire de ski

Vous voulez la neige sans la glisse, mais vous avez quand même envie de bouger. Voilà ce qu’il vous faut !

Les sports d'hiver ne se limite pas au ski - roseup association - face aux cancers osons la vie
@Lucien Fortunati

En raquettes à Saomens : Marche afghane dans la neige

Pas besoin de s’envoler vers l’Hindu Kush pour pratiquer la marche afghane au pied de superbes montagnes ! Vous pouvez découvrir cette activité fondée sur le rythme et la respiration avec, plein cadre, le panorama du Grand Massif.

L’idée ? Synchroniser sa respiration avec ses pas, à l’instar des caravaniers afghans, dont l’endurance est restée un mystère jusqu’à ce qu’un Occidental, en mission dans ces contrées montagneuses, remarque que ses compagnons respiraient et calaient leurs pas sur leur souffle, selon des règles bien précises. L’enchaînement de base – celui qui respecte le plus la respiration naturelle – se décline sur huit temps : l’inspiration se fait par le nez sur les trois premiers pas, puis on suspend la respiration poumons pleins sur le quatrième, on expire par la bouche sur les trois pas suivants avant de suspendre son souffle poumons vides sur le huitième et dernier temps. L’activité est douce, ne demande aucune capacité physique spécifique et provoque un sentiment assez étonnant de plénitude.

Demi-journée d’initiation : 24 €1 (groupe de 5 personnes). Plus de renseignements sur Nature quintessence et Samoens, pays du ski

À Sixt-Fer-à-Cheval : Yoga des cimes

Les sports d'hiver ne se limitent pas au ski - roseup association - face aux cancers osons la vieSi vous cherchez le « bout du monde », vous le trouverez au fond du cirque de Sixt-Fer-à-Cheval, aux sources du Giffre. Et c’est en ce Bout du Monde – puisqu’il s’agit bien de son officielle dénomination – que vous débuterez une rando-raquette d’échauffement : l’accompagnateur coupe à travers les champs neigeux, suit la ligne d’un ruisseau, débusque la trace d’un lièvre variable et explique cette curiosité géologique qui constitue le spectaculaire décor environnant.

Au détour du chemin, parmi les pierres sèches d’un vieux village d’alpage, nous attend Julia Barnes, professeure de yoga Vinyasa. Cette Écossaise tombée amoureuse des Alpes enseigne toute l’année dans les villages du Grand Massif mais n’aime rien tant que ces sessions en extérieur. Il est vrai que, dos au cirque, c’est toute la vallée qui s’ouvre à nous comme un appel d’énergie puissante. Le silence est absolu. Les postures s’enchaînent, pieds dans la neige. On se sent un peu gourd mais même les tout débutants parviennent à tenir les positions d’équilibre. Un régal.

Prix : 15 €1. Plus de renseignements sur Julia Barnes Yoga et Montagnes du Giffre.

Céline Lis-Raoux

1. Les prix sont susceptibles de varier.