Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Mamans miracles – Épisode 4 : Jessica, « Ce sera peut-être mon seul enfant »

{{ config.mag.article.published }} 4 avril 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Le 27 mai 2021, Zach est né avec un peu d’avance et s’est vu offrir une délicate médaille de naissance, dessinée par sa maman, créatrice de la marque de bijoux Poinçon 22 (Prix Rose entrepreneuse 2018). Photo : Corinne Mariaud

Mener une grossesse tout en luttant contre un cancer, c’est aujourd’hui possible ! Jessica l'a fait, elle est sous surveillance d'un cancer du sein triple négatif depuis 2015.

{{ config.mag.article.warning }}

En 2015, j’avais 28 ans. Je travaillais comme chef de produit chez le joaillier Boucheron à Paris, mon fiancé venait de me demander en mariage, et on m’a diagnostiqué un cancer du sein triple négatif puis appris que j’étais porteuse du BRCA1. Le choc.

Ce qui m’attendait, c’était la totale. Chimio, mastectomie du sein touché, puis séances
de radio, et ensuite d’autres traitements préventifs. J’ai su que tout allait changer : mon corps, ma féminité, et aussi que je n’aurais pas d’enfant tout de suite. J’étais effondrée, mais soutenue et aidée par ma famille et mon futur mari, j’ai dit OK et je me suis mise en « mode survie ». Ensuite on verrait bien.

Cette situation m’a projetée dans une dimension complètement surréaliste par rapport aux filles de mon âge. J’étais en marge de la norme. J’ai perdu mes cheveux, un sein. Si jeune, j’ai eu du mal à l’accepter et à attendre pour la reconstruction. Je n’aimais pas ma prothèse, je détestais devoir montrer ma poitrine à ceux qui m’examinaient. Et, en 2017, j’ai fait l’ablation préventive de l’autre sein, avec reconstruction immédiate cette fois.

« À plus de 6 mois de grossesse, je savoure la magie de sentir la vie en moi » – Jessica, 34 ans

Entre-temps, avant ma première chimio, on m’avait prélevé des ovocytes pour me garder des chances de vivre une maternité plus tard. J’ai constaté ce dont le corps est capable. Il peut le pire, mais aussi le meilleur. On passe par des moments où on lui en veut et par des moments où on le remercie. Lui aussi vit plein de choses, j’ai compris qu’il fallait l’accepter et l’aider. Aujourd’hui, j’attends un enfant, et c’est tellement dingue de porter la vie !

Depuis 2015, je suis restée sous surveillance. J’ai été soumise à des contrôles poussés, réguliers, avec la peur qu’ils révèlent une rechute. Impossible dans mon cas de tomber enceinte n’importe comment, n’importe quand. Il fallait qu’on m’y autorise. Cette grossesse pouvait déclencher autre chose, et c’était une angoisse. Il a fallu tout programmer et espérer que cela fonctionne.

Quand j’ai su que j’étais enceinte, mon mari et moi avons gardé le secret les 3 premiers mois, de peur qu’une mauvaise nouvelle vienne tout remettre en question. Il a fallu évacuer tout ce stress pour commencer à nous réjouir vraiment. Maintenant, à 6 mois et demi de grossesse, je savoure enfin pleinement cette magie de sentir la vie en moi.

Je profite de ce lien intime qui lie une maman au bébé dans son ventre. Avec lui, c’est
une nouvelle vie qui démarre pour mon mari et moi. On se laisse aller au bonheur de fonder une famille, alors que ce n’était pas gagné… Ce sera peut-être notre seul enfant, et je veux qu’il sache qu’il est avant tout le fruit de notre histoire d’amour.

A LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Mamans miracles »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet
Photos de Corinne Mariaud

Retrouvez cet article dans Rose Magazine (Numéro 21, p. 70)


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Nké : « Je découvre qu’on peut être atteint d’un cancer du poumon sans avoir jamais fumé »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu.  Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Nké. En novembre 2020, Nké a été diagnostiquée d'un cancer du poumon. Un choc. Elle n’a jamais fumé.  Pourquoi elle ? Devenu rapidement métastatique, son cancer s’est finalement révélé être d’une forme rare. Admise dans un essai clinique en avril 2022, cette maman solo de 49 ans en a été exclu 7 mois plus tard.  À ce jour, aucun traitement spécifique n’existe pour elle.

25 mars 2024

51:36

Conférence {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – Les cancers du sein triple négatifs

Le cancer du sein triple négatif est un sous-type de cancer du sein particulièrement agressif qui touche souvent les femmes jeunes. Pourquoi ? Qu'est-ce qui le distingue des autres cancers du sein ? Est-il plus à risque de devenir métastatique ? Comment le soigne-t-on actuellement ? Où en est la recherche ? Le Dr Olivier Tredan, coordonnateur du département de cancérologie médicale du Centre Léon Bérard, accompagné de Claude Coutier, présidente du Collectif Triplettes Roses et Christelle, une Triplette, répondent à toutes vos questions.

14 mars 2024

21:14

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Emma : « Je vais sélectionner les personnes qui seront à mes côtés »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Emma. Alors qu’elle passe un oral d’anglais, Emma ressent une forte douleur dans sa poitrine. Elle consulte rapidement son médecin généraliste qui n’est autre que sa meilleure amie. C’est pas elle qu’elle apprendra qu’elle est atteinte d’un cancer du sein, une annonce qui réveille le côté guerrier de cette ancienne sportive.

11 mars 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Arcachon – Café RoseUp

21 juin 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Arcachon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Blaye – Café RoseUp

5 juin 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Blaye afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager . vos ressentis , vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Arcachon – Café RoseUp

23 avril 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Arcachon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Libourne – Café RoseUp

26 juin 202414h15 - 16h30

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Libourne afin de participer à un temps d'échange avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.