Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Cancer et psycho : « Comment expliquer à mes proches que je veux profiter de la vie ?

{{ config.mag.article.published }} 14 octobre 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Béatrice a été diagnostiquée d'un cancer du poumon. Malgré la maladie et les traitements, elle aimerait profiter de la vie. Elle est jeune, elle a envie de sortir, danser, rire avec ses amis... Pourtant, elle se l'interdit parce que cela les choque. Comment leur expliquer qu'elle veut continuer de vivre, tout simplement ? Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

{{ config.mag.article.warning }}

Sophie Lantheaume : Les gens s’attendent souvent à l’accablement dans la maladie. À titre personnel, on me demande parfois si ce n’est pas trop difficile de travailler en cancérologie et je réponds toujours que les services de cancérologie sont remplis de gens qui se battent pour vivre ! La vie prend un sens différent lorsqu’une maladie potentiellement mortelle vient frapper à la porte. Avoir encore plus envie de faire des choses qui nous font nous sentir en vie ou avoir encore plus besoin de « profiter de la vie » lorsque l’on est atteint d’un cancer est tout à fait légitime. Alors, STOP à la culpabilité et aux regards des autres !! Si c’est ce dont vous avez besoin, écoutez cette petite voix à l’intérieur de vous et vivez !

Il est possible que votre entourage s’inquiète pour vous et le témoigne en étant « choqué ». Vous pourriez dans un premier temps les rassurer : vous vivez une expérience difficile, tant émotionnellement que physiquement et vous avez besoin de vivre (encore plus) d’expériences et d’émotions positives. Peut-être leur expliquer que c’est une nécessité pour vous, que c’est ce qui vous aide à tenir dans l’adversité.

« Si c’est ce dont vous avez besoin, écoutez cette petite voix à l’intérieur de vous et vivez ! »

On reconnait d’ailleurs aujourd’hui l’importance des émotions positives : de nombreuses études scientifiques ont prouvé qu’elles nous rendaient plus flexibles, plus créatifs, plus ouverts à l’information, plus efficaces, plus friands au changement, plus sociaux, plus attentifs, plus actifs, plus résistants aux maladies… Les émotions positives nous aident à construire durablement des ressources personnelles allant des ressources physiques et intellectuelles aux ressources sociales et psychologiques.

En vous autorisant à vivre ce que vous avez envie de vivre, en ressentant des émotions fortes et positives, vous allez vous sentir mieux avec vous-même dans cette cohabitation avec la maladie et ses traitements et vous sentir mieux avec autrui et donc avec vos proches. C’est la définition même d’un cercle vertueux !

À LIRE AUSSI : Retrouvez notre rubrique « Question/réponse psycho » ici.


{{ config.mag.team }}

Sophie Lantheaume

Docteur en psychologie de la santé

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Comment faire comprendre à mes proches que je ne veux pas parler de la maladie ? »

Depuis qu'elle leur a annoncé son cancer, les amis de Kate ne lui parlent plus que de ça : où en sont ses traitements, a-t-elle des effets secondaires... Elle sait qu'ils s'inquiètent pour elle mais elle aimerait parler d'autre chose quand elle les voit. Comment leur faire comprendre sans les froisser ? Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

17 juin 2024

Image et estime de soiQuestion/Réponse

Cancer et psycho. « J’ai honte d’avoir un cancer »

Louise a parfois honte d'avoir un cancer, comme si elle était atteinte d'une maladie qu'il faudrait cacher. Pourtant, elle sent bien que cela l'aiderait d'en parler, de briser ce tabou. De l'assumer, en quelque sorte. Elle se demande comment vaincre ce paradoxe. Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

15 avril 2024

Relation avec les prochesActualité

Petit guide pour consoler une personne malade

Il n'est pas toujours évident de savoir quoi dire à une personne touchée par un cancer. Dans ce petit guide, Delphine Remy, auteure du livre Cancer ? Je gère et du podcast Naître princesse, devenir guerrière, donne de précieux conseils pour éviter les impairs.

28 mars 2024

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Mon hypersensibilité est-elle passagère ? »

Margot se sent beaucoup plus sensible depuis qu'elle a eu un cancer. Par exemple, les petites attentions de ses proches la touchent profondément, au point de la faire pleurer. Elle se demande si cette hypersensibilité est "normale" et si elle va passer. Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

19 février 2024