Turbans (a)dorés

Envie de briller durant les fêtes? Un couvre-chef pailleté ou accessoirisé, chaud, confortable et élégant, s’impose. Notre sélection.

LesFranjynes-CollectionHiver18_IlanDehe454-Rosemagazine-roseupassocation

Chez H&M

H&M-goepprod2-rosemagazine-roseupassociation
Ref 0667318004 – 9,99 euros

Un turban pailleté et pas cher (moins de 10 euros) qui ne vous transforme pas pour autant en sapin de Noël ?

Mission accomplie par H&M avec ce joli turban extensible en jersey plissé enrichi de fil scintillant.

Attention, cet accessoire n’est pas doublé, n’hésitez pas à garder un petit bonnet en coton en dessous si vous avez le cuir chevelu fragilisé. Disponible en magasins et sur hm.com


Chez Entrenoue

La jolie Fanny, styliste passée par la case cancer à 26 ans, a créé tout d’abord pour elle-même des bonnets déjà pré-cousus – où il ne restait plus qu’à façonner un volume avec un nouage. « Avec le curage axillaire et la chimio, j’avais du mal à lever les bras et aussi les doigts douloureux. J’ai imaginé ce qu’il y avait de plus simple comme système, tout en étant joli. Dans la salle d’attente du centre de cancérologie, les autres patientes venaient me demander où j’avais trouvé mes coiffes. C’est comme cela que j’ai commencé à créer ces turbans sur-mesure à la maison sur ma petite machine à coudre ». Comme il s’agit vraiment de sur-mesure (vous renseignez votre tour de tête sur le site puis choisissez le modèle), Fanny fabrique à la demande ce qui signifie que l’envoi n’est pas immédiat. Mais ça vaut le coup d’attendre une dizaine de jours, les œuvres de Fanny sont vraiment fabriquées « avec amour » et restent très abordables (moins de 40 euros). Découvrir le parcours de Fanny.

entrenoue-venus-bonnet3-rosemagazine-roseupassociation
Turbans Vénus bonnets – 35 euros
Turbans Vénus transformables – 39 euros
entrenoue-turban-venus-reversible-rosemagazine-roseupassociation
Bandeaux réversibles vénus – 26 euros

D’autres modèles et commandes sur entrenoue.com


Chez Les Franjynes

On ne présente plus les Franjynes, jeune entreprise créée par la sémillante Julie Meunier – qui a reçu notre prix Rose de l’Entrepreneuse 2018. Et il lui en a fallu de l’esprit d’entreprise, du talent et de la volonté à Julie pour rebondir après son cancer ! Il faut dire que peu de choses arrêtent la jeune niçoise. Durant sa maladie, Julie n’a pas aimé porter des perruques trop chères, pas assez « mode ». Elle fabrique alors pour elle-même un système original de franges modulables. Les Franjynes étaient nées. Si vous voulez découvrir toute l’aventure de Julie, lisez cet article : La tête dans les nouages

LesFranjynes-CollectionHiver18_IlanDehe454-Rosemagazine-roseupassocation
Tissus Jacquard Noir à paillettes de lurex doré – 55 euros

Modèle Maya Glitter avec doublure thermorégulatrice en Thermocool

Peut-être accessoirisé avec une frange à partir de 50 euros.

D’autres modèles et commandes sur lesfranjynes.com

 

 

 

 


Chez Le Scarflett de Cécile Krée

ScarflettKaki-CecileKree-ArtShooting-rosemagazine-roseupassociation
Accessoirisé avec une broche en cuir, façonnée à la main et dorée à la feuille de cuivre – 54 euros

Cécile Krée est designer. Le cancer pour elle, c’est le visage de Céleste, une adolescente amie de la famille, percutée à 17 ans par une maladie de Hodgkin. Son désir de créatrice : rendre aux femmes touchées par l’alopécie le sentiment de porter une « vraie » matière sur le crâne, un tissu vivant, de pouvoir le coiffer, le décorer, l’attacher, le torsader, l’accessoiriser avec les élastiques et les chouchous qu’elles utilisaient déjà. Le choix de cuirs de grand luxe, achetés pièce par pièce chez le peaussier des plus grandes marques s’est imposé : « Je voulais inventer un accessoire dont on se pare et pas un outil fait pour cacher ce qui blesse : on peut choisir de l’assortir à la couleur des yeux, à celle d’une ceinture ou encore d’un rouge à lèvres ».

Scarflett, choix parmi un nuancier de 30 couleurs. 88 euros.