{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils perte des cils sport adapté au cancer activité physique adaptée maquillage cancer du sein Angoisse et stress liés au cancer témoignage autour du cancer cancer métastatique traitement du cancer coiffure reflexologie plantaire apa emploi et cancer rose coaching emploi effets secondaires des traitements du cancer socio-coiffure sophrologie nutrition coronavirus réflexologie retour au travail après un cancer chimiothérapie

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Portfolio > « Quel est votre film totem ? » – Épisode 1 : Pour Véronique c’est Cléo de 5 à 7
Photo : Éric Garault

« Quel est votre film totem ? » – Épisode 1 : Pour Véronique c’est Cléo de 5 à 7

Au Panthéon du 7è art, une œuvre vous a-t-elle aidée, inspirée, donné de l’espoir ? Véronique a choisi ce film d’Agnès Varda, sorti en 1962, qu’elle recommande souvent à ses amis.

Je l’ai découvert il y a longtemps, à la télévision. Je me souvenais de la beauté du noir et blanc, de cette histoire d’une jeune femme, belle, solaire, qui déambule dans Paris durant quelques heures, dans l’attente de savoir ce que son médecin va lui dire. Ce film raconte très bien cette parenthèse déstabilisante, bouleversante. J’ai voulu le revoir lorsque, moi aussi, je me suis retrouvée dans un entre-deux. On m’avait annoncé mon cancer, j’attendais de savoir s’il était grave ou pas, et quel protocole j’allais avoir.

« Ce film porté par la sublime musique de Michel Legrand m’a réconfortée »

Pendant 2 semaines, j’ai été comme en suspension, ne parvenant pas à dire ma peur de la maladie, et de la mort. Cléo non plus ne parle pas de ce qu’elle ressent. C’est dans sa façon de marcher, d’être, et surtout dans son regard, qu’Agnès Varda capte son angoisse. Son incertitude était la même que la mienne. Comme elle, j’ai beaucoup marché, mais contrairement au Paris du film, le mien était fait de rues désertes, tristes. Nous étions encore à demi confinés… Ce film, porté par la poésie de Varda et la sublime musique de Michel Legrand, m’a réconfortée. Je le recommande souvent à mes amies, il se termine bien.

À LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Vive le cinéma ! ».

Propos recueillis par Sandrine Mouchet
Photos d’Éric Garault

Remerciements au studio SwissMiss Paris
Retrouvez cet article dans Rose Magazine (Numéro 22, p. 58)

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

5 décembre 2022

Témoignage

Alexandra, Jeannette et le père Noël

RoseUp Association

Face aux cancers, osons la vie !

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}