Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

“Quel est votre film totem ?” – Pour Virginie c’est Out of Africa

{{ config.mag.article.published }} 29 juin 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Au Panthéon du 7è art, une œuvre vous a-t-elle aidée, inspirée, donné de l’espoir ? Virginie a choisi ce film culte de Sydney Pollack sorti en 1986 qui, à chaque fois, la fait décoller… littéralement.

{{ config.mag.article.warning }}

Ce film m’accompagne depuis des années et il me suffit d’écouter la mélopée de John Harry pour que l’émotion m’étreigne. Son héroïne c’est Karen Blixen. Elle est danoise et la vie lui impose de laisser son pays, sa famille, pour aller vivre dans une ferme, en Afrique. Moi, c’est la maladie qui m’a projetée en terre inconnue, et obligée du jour au lendemain à tout quitter. Je n’ai même pas eu le temps de ranger les affaires de mon bureau, de dire au revoir à mes collègues et surtout à mes élèves.

Karen découvre que sa ferme est située en territoire Massaï, très loin de la capitale, Mombassa. Isolée, elle vit une grande solitude. Mais elle y puise la force de vivre librement sa vie, loin des conventions et des codes sociaux très corsetés du temps des colonies.

Elle tombe amoureuse d’un chasseur et aventurier aristocrate, Denys Finch Hatton. Avec lui, elle va vraiment rencontrer le Kenya, et  la beauté de l’Afrique.

« Aujourd’hui, je sais une chose : je ne suis pas prête à retrouver une vie ordinaire »

Pendant mon long protocole de chimiothérapie, j’ai également vécu de belles aventures avec mon compagnon. Il vit à Londres, et juste avant que le Covid n’entraîne la fermeture des frontières entre la France et l’Angleterre, et qu’il nous sépare un long moment, on a réussi à se rejoindre à plusieurs reprises. Dès que mon corps me le permettait, nous partions en week-end. Des moments précieux où nous échappions à la maladie. Dans le film, il y a cette fabuleuse scène où Denys embarque Karen dans son petit avion et lui fait l’incroyable cadeau d’un vol au-dessus du Lac Natron, et de ses majestueux flamands roses. Un moment de magie, celle d’un premier matin du monde. Avec mon compagnon, nous avons eu ce même frisson face à la saisissante beauté du Mont Saint-Michel lorsqu’il se découvre à la naissance du jour. Le chant des moines de l’abbaye résonnait dans le silence des pierres, nous étions seuls… Un moment de grâce.

J’aime le lien qui unit les deux héros. Chacun est épris de liberté, de nature et parfois de solitude, mais quand ils se retrouvent, ils ne vivent que dans le présent. La maladie m’a aussi appris à profiter de chaque moment et à me concentrer sur ce qui est bon pour moi, en laissant de côté les énergies négatives, les liens toxiques, le stress banal, en essayant de devenir un cœur simple, ouvert à la joie malgré les peurs.

Je me suis souvent demandé comment le cancer allait me transformer et ce que j’en ferais. Je n’ai pas toutes les réponses encore mais, à l’heure où les traitements sont finis et où je suis dans une phase de rémission, je sais une chose : je ne suis pas prête à retrouver une vie ordinaire.

Propos recueillis par Sandrine Mouchet


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Bien-être et évasionTemps d'échange

Goûter mensuel

25 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à un goûter mensuel au sein de la Maison RoseUp de Bordeaux. Convivialité et bonne humeur sont au rendez vous pour ce temps de partage entre adhérentes.