Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer sport adapté au cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

ASCO 2022. Cancer du pancréas : le bénéfice de l’activité physique adaptée enfin prouvé

{{ config.mag.article.published }} 5 juillet 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

L'activité physique adaptée se révèle être un précieux atout pour améliorer la qualité de vie des patients atteints d'un cancer du pancréas avancé selon une étude française présentée à l’ASCO cette année. On fait le point avec le Dr Vaflard, oncologue médicale, à l'Institut Curie.

{{ config.mag.article.warning }}

Le cancer du pancréas deviendra en 2030 la deuxième cause de mortalité par cancers en Europe. Dans cette pathologie particulièrement agressive qui altère profondément le quotidien des malades, l’amélioration de la qualité de vie des patients devient donc un enjeu majeur. L’activité physique adaptée pourrait bien apporter une solution. C’est que montre l’étude APACaP que nous commente le Dr Vaflard, oncologue médicale à l’Institut Curie.

Pouvez-vous nous présenter l’étude APACaP ?

Dr Pauline Vaflard, oncologue médicale.

Dr Pauline Vaflard : Il s’agit d’une étude française dirigée par le Dr Cindy Neuzillet de l’Institut Curie et le Pr Pascal Hammel de l’hôpital Paul-Brousse. On savait que l’activité physique adaptée apporte de nombreux bénéfices aux patients suivis pour un cancer ou qui ont été suivis pour un cancer, notamment en termes de qualité de vie. Elle permet de réduire les effets secondaires des traitements, améliore la condition physique des patients… Dans le cancer du sein, il a même été démontré qu’elle réduit le risque de rechute d’environ 30%.

Mais cela n’avait pas encore été formellement démontré spécifiquement pour le cancer du pancréas. C’était le but de l’étude APACaP, APA étant l’acronyme d’activité physique adaptée. Pour cela, 154 patients atteints d’un cancer avancé du pancréas ont été pris en charge après leur traitement par chimiothérapie soit avec un suivi classique, soit avec de l’APA.

En quoi consistait le programme d’activité physique adaptée ?

Pendant 16 semaines, les patients participaient à des séances hebdomadaires supervisées en visio par des professionnels de l’APA. En parallèle, ils devaient également réaliser des exercices avec une personne capable de les assister : un membre de leur famille ou un ami, par exemple. Deux types d’exercices étaient effectués : un exercice d’endurance comme de la marche ou du vélo, ou un exercice de renforcement musculaire avec des élastiques.

Les patients suivaient ce programme depuis leur domicile ce qui est particulièrement adapté au profil des patients atteints d’un cancer du pancréas dont l’état de santé est souvent altéré et incompatible avec des déplacements répétés.

Quels ont été les résultats ?

L’étude a montré deux choses. D’une part, que ce programme était facile à mettre en place et qu’il ne faisait prendre aucun risque aux patients. D’autre part, il a montré que l’APA améliore la qualité de vie des patients dans plusieurs dimensions : elle améliore les douleurs, l’insomnie, la perte d’appétit et la constipation. Or, on sait que ces facteurs ont un impact majeur sur la qualité de vie des patients, ce qui permet d’éviter d’avoir à diminuer les doses de chimiothérapie.

L’étude a aussi montré que le taux de réponse au traitement et le taux de survie avaient tendance à être améliorés, mais cela demande encore à être confirmé.

L’activité physique adaptée est donc fortement recommandée…

Ces résultats renforcent en effet le niveau de preuve en faveur de l’APA. À une époque où les traitements coutent de plus en plus chers, avoir une solution facile à mettre en œuvre, accessible, faisable par tous et qui donne de si bons résultats, c’est remarquable. On devrait proposer ce programme à tous nos patients.

Propos recueillis par Emilie Groyer


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Activité physiqueTémoignages

Mon « sport-thérapie » : le surf par Céline

Avec l’annonce de son cancer du sein métastatique, cette basque de 43 ans, qui avait peur des vagues, a décidé de se mettre au surf. Un sport exigeant mais libérateur. Et qui la renforce… à tous les niveaux !

Activité physiqueTémoignages

Mon « sport-thérapie » : le football par Catherine

Militaire, sportive depuis toujours, cette strasbourgeoise de 43 ans, avait remisé ses crampons lors de son premier cancer en 2010, pour finalement les rechausser à l’annonce du second en 2023. Plus qu’un sport, le foot est une passion qui lui fait oublier sa maladie.

Activité physiqueInterviews d'experts

Ça m’énerve ! : « L’activité physique doit être remboursée ! »

Le Dr Alexandre Feltz est pionnier du sport-santé. Il milite pour un accès égalitaire à l'activité physique adaptée et à sa prise en charge par l'assurance maladie.

12 juillet 2024

Activité physiqueTémoignages

Mon « sport-thérapie » : le CrossFit par Sandie

Avant le diagnostic de son cancer, cette jeune femme de 33 ans pratiquait déjà assidûment le CrossFit depuis plus de 2 ans. Avec la maladie pas question de laisser tomber ! Son sport lui a permis de garder un lien social. Un atout précieux pour mieux vivre la maladie.

{{ config.event.all }}

En ligne

Activité physiqueAtelier

Atelier Pilates

23 juillet 2024 • 11h00 - 12h00

La méthode Pilates allie étirements et renforcement musculaire. Proposé par les coachs d'Indoor Santé, cet atelier Pilates vous aidera à vous remettre en mouvement, à retrouver du tonus et à combattre les douleurs musculaires et articulaires. ATTENTION : Pour la pratique de cette activité, il est nécessaire de nous fournir un certificat médical en amont d’une première participation. Vous pouvez l’envoyer par mail à contact.mamaisonroseup@rose-up.fr

Paris

Activité physiqueAtelier

Avirose en autonomie

23 juillet 2024 • 13h30 - 14h30

L'Avirose, une pratique de l'aviron sur rameur, a été spécialement conçu par Jocelyne Rolland, kinésithérapeute, pour remobiliser ses muscles après une opération du sein et du creux de l'aisselle ou après une reconstruction mammaire. Particulièrement complet, il permet de renforcer les bras, les jambes mais aussi le tronc, sans risque. Cet atelier est animé par Juliette Moreau, kinésithérapeute et professionnelle de la Fédération Française d'Aviron. Si vous avez déjà bénéficié d'un entraînement avec nos intervenants, ce créneau horaire est fait pour vous ! En effet, cette session est EXCLUSIVEMENT réservée aux adhérentes ayant reçu l’autorisation de Juliette Moreau, coach sportif, pour une pratique en autonomie.

En ligne

Activité physiqueAtelier

Atelier Stretching et respiration

23 juillet 2024 • 14h00 - 15h00

Proposé par les coachs d'Indoor Santé, cet atelier Stretching et Respiration vous aidera à vous remettre en mouvement et à vous assouplir avec des exercices tout en douceur.

Paris

Activité physiqueAtelier

Rose pilates

24 juillet 2024 • 10h00 - 11h00

Créée par Jocelyne Rolland, kinésithérapeute, la gymnastique Rose Pilates, fait partie des activités physiques adaptées dans le cadre du cancer, pour aider les femmes à se réconcilier avec leur corps. Étirements, renforcement musculaire et exercices doux vous aideront à vous remettre en mouvement, à retrouver du tonus et à combattre les douleurs musculaires et articulaires. C'est Juliette Moreau, kinésithérapeute qui vous guidera dans sa pratique.