Cancer et fertilité : « Quel est l’âge limite pour réutiliser mes ovocytes ou mon tissu ovarien ? »

Le Pr Grynberg, spécialiste de la fertilité à l'hôpital Antoine-Béclère à Clamart et à Jean-Verdier à Bondy, répond à vos questions. Aujourd'hui, il répond à Coralie, 47 ans, qui souhaite savoir si elle peut encore utiliser ses ovocytes ou son tissu ovarien préservés avant son cancer.

Oncofertilité - Soins ontologiques

Coralie a 47 ans et souhaite savoir si elle peut encore utiliser ses ovocytes ou son tissu ovarien préservés avant son cancer ? Et si ce n’est pas le cas en France, si elle peut partir à l’étranger pour le faire ?

Pr Grynberg : « L’âge limite de prélèvement du tissu ovarien est entre 35 et 37 ans, et de 38 à 40 ans pour les ovocytes. Ces prélèvements peuvent être réutilisés jusqu’à 43-45 ans.

En France, l’assistance médicale à la procréation n’est pas remboursée après 43 ans. Au-delà, elle est à la charge de la patiente. Mais comme la grossesse devient à risque pour la femme et pour l’enfant après 43 ans, les équipes médicales peuvent refuser de l’assister. 

Certaines femmes sont alors prêtes à partir à l’étranger. Sur le principe, c’est possible. Encore faut-il que le centre de fertilité où se fera l’implantation puisse réceptionner les ovocytes ou le tissu ovarien. Il faut aussi au préalable avoir l’accord de l’Agence de la Biomédecine. Souvent, elle le donne lorsque la procédure est autorisée en France. Comme la limite est la plupart du temps à 45 ans, il est possible que Coralie essuie un refus. »

Retrouvez l’intégralité du webinaire sur la préservation de la fertilité animé par le Pr Grynberg sur notre chaine YouTube.

Propos recueillis par Emilie Groyer