Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Adoptez un coach de poche pour mieux rebondir après les traitements

{{ config.mag.article.published }} 4 mai 2018

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Après son cancer et un grand virage professionnel, Magali Mertens publie aujourd'hui une méthode de coaching... de poche, pour vous aider à rebondir.

{{ config.mag.article.warning }}

Quel type de cancer avez-vous eu ?

Un cancer des glandes salivaires largement infiltré (langue, cavité buccale, os du maxillaire inférieur).

De combien de mois étiez-vous enceinte lorsque vous avez appris votre maladie ? 

J’étais à 32 semaines et je venais de fêter mes 30 ans : anniversaire le 25/02, diagnostic posé le 28/02.

A la fin de vos traitements, vous avez fait le point de votre vie et entrepris un coaching : qu’est-ce qui vous a conduit à vous diriger vers ce type d’accompagnement ?

En fait, j’étais suivie régulièrement (et très bien) par une psychologue de l’hôpital où j’avais été soignée. Par ailleurs, je continuais aussi de me faire accompagner par des techniques dites de médecines parallèles pour améliorer mon bien-être physique (acupuncture et homéopathie). Mais un sentiment de malaise grandissait. J’avais repris le travail, j’étais même retombée enceinte, j’avais terminé les opérations de reconstruction… je ne comprenais pas. Et puis, une jeune maman avec qui je correspondais car elle avait eu un cancer, enceinte elle aussi, est décédée. Ça m’a bouleversé. Je me suis demandé « qu’est-ce que je fais vraiment de ma vie ? ». J’avais besoin d’éclaircir ce point, j’avais besoin de concret, d’action, mais je ne savais pas comment me mettre en route.

Une amie coach avec qui j’ai pris un café, m’a parlé de coaching. Je suis quelqu’un de curieux, j’ai essayé, et j’ai adoré. Pour moi cela complétait l’accompagnement thérapeutique. J’avais enfin un moyen de me remettre en action, pas à pas. De reprendre le gouvernail de ma vie. J’ai compris que le statut de patient (celui qui subit l’action) n’est pas incompatible avec celui d’acteur.

Cela vous a conduit à changer de métier ?

Oui. En découvrant le coaching, méthode puissante de réflexion, j’ai compris aussi que mon métier d’alors, dans la communication, avait eu du sens pour moi à un moment, mais que j’aspirais à autre chose. J’avais envie de mettre mon expérience et mes compétences au service des autres patients qui comme moi, se retrouvaient dans le brouillard à la fin des traitements. Je me suis formée pendant un an pour devenir coach certifiée. J’ai parallèlement, mais pas en même temps, lâché mon travail pour un saut dans l’inconnu, mais vers un mieux, je le sentais.

Quels conseils donneriez-vous aux patientes qui ont envie de reprendre le gouvernail de leur vie, et faire de ce cancer une opportunité pour rebondir ? 

Vous êtes capable, vous êtes incroyables, vous êtes une force de vie. Regardez ce que vous avez traversé, ça n’a pas été facile, ce n’était pas votre choix, mais vous êtes là ! Vivants ! Vous avez touché du doigt votre propre finitude, alors que voulez-vous faire du temps que vous avez ? Comment être puissamment vous ? Ce n’est pas un chemin facile, car c’est parfois plus confortable de rester dans une situation connue, quoique inconfortable. Il vous aller chercher au fond de soi ce qui nous fait avancer. Célébrer pleinement notre part de vivant. L’expérience du cancer n’est qu’une étape dans notre vie, mais quelle étape, quelle école ! Elle nous donne l’occasion de nous demander ce que l’on souhaite faire de cet événement.

Diriez-vous que ce cancer a été une chance, une opportunité… ?

Au risque de choquer, oui. Bien sûr, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi. Mais ça a été un électrochoc pour avancer vers qui je suis vraiment. Et je continue le chemin.  

 

EN SAVOIR PLUS
« 
Je rebondis après mon cancer » de Magali Mertens de Wilmars, Jouvence Editions
www.vieet cancer.be


{{ config.mag.team }}

Céline Dufranc

Journaliste

Image et estime de soiEnquêtes

Cancers au masculin : quand le silence fait mâle

Si des hommes publics ont évoqué leur maladie, comme Florent Pagny en 2022, force est de constater que globalement, sur ce sujet, la gent masculine demeure mutique. Pourquoi est-ce si difficile, pour eux, de mettre des mots sur les maux ? On a posé la question.

13 novembre 2023

86:00

Emploi et reprise professionnelle {{ config.replay.label }}

Replay Atelier emploi – Reconversion professionnelle : bien se préparer

Depuis qu'on vous a diagnostiqué un cancer, vos perspectives ont changé. Vous envisagez de changer de métier. Mais vous n'êtes pas sûre de faire le bon choix ? Margaux Terrou, notre coach, vous aide à vous poser les bonnes questions pour vous décider en toute connaissance de cause.

18 août 2023

Image et estime de soiTémoignages

Cancer colorectal – « Je dis merci à ma cicatrice ! »

Ariya est atteinte d'un cancer colorectal qui lui a laissé une cicatrice de 26 cm sur le ventre. Un stigmate qu’elle a appris à aimer et qu’elle n’hésite pas à montrer pour aider celles et ceux qui ont du mal à accepter la leur.

Interviews d'experts

La minute psycho – Le cancer me rend-il plus forte ?

Le psychiatre Christophe André estime que faire abstraction de ses fragilités et ses cicatrices est surhumain. Il propose d'adopter la philosophie du kintsugi : accepter ses fêlures en les sublimant.

27 février 2023

{{ config.event.all }}

Paris

Emploi et reprise professionnelleAtelier

Atelier emploi – Conseil de coach pour ma reprise au travail

5 juin 2024 • 10h30 - 12h00

Je reprends le travail. Comment retrouver ma place au sein de l'entreprise ? Je me sens encore fatiguée, est-ce que j'arriverai encore à gérer mon travail ainsi que mes relations en équipe ? J'ai peur du regard que mes collaborateurs vont porter sur moi, comment m'y préparer ? Lors de cet atelier, un professionnel de l'emploi vous conseillera pour aborder le plus sereinement possible votre reprise professionnelle. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.gérer mon équipe ? J'ai peur du regard que mes collaborateurs vont porter sur moi, comment m'y préparer ? Lors de cet atelier, un professionnel de l'emploi vous conseillera pour aborder le plus sereinement possible votre reprise professionnelle.

Paris

Emploi et reprise professionnelleAtelier

Rose Coaching Emploi : Psychologue du travail

4 juin 2024 • 10h00 - 12h30

Comment se positionner vis à vis de ses collègues ? De son manager ? De son entreprise ? Et trouver un soutien psychologique sur le chemin de la reprise professionnelle.

Paris

Emploi et reprise professionnelleAtelier

Rose Coaching Emploi – Session 13 – Partage d’expérience

23 mai 2024 • 14h00 - 16h00

Comment se positionner vis à vis de ses collègues ? De son manager ? De son entreprise ? Et trouver un soutien psychologique sur le chemin de la reprise professionnelle. Session 13 : Partage d'expérience avec Beverley Le Rose Coaching Emploi s’adresse aux salariés ou aux personnes en recherche d’emploi qui souhaitent anticiper et être accompagnés sur ce chemin de la reprise de la vie professionnelle. Ce coaching est encadré par des professionnels experts : avocate, assistante sociale, conseillère en image, psychologue et art-thérapeute ; en groupe de 7 à 10 participants sur un cycle de 3 mois d’accompagnement. Le principe fondamental de notre accompagnement ? Être actrice de son parcours de retour à l’emploi. La participation à cette série d'ateliers se fait sur candidature préalable et ne peut pas être intégré en cours de route, un entretien vous sera proposé.

En ligne

Emploi et reprise professionnelleAtelier

Rose coaching emploi – session 6 : Coach professionnel

21 mai 2024 • 14h15 - 16h45