Faire le tri dans vos produits cosmétiques : six applis gratuites

Substances cancérogènes, perturbateurs endocriniens... Grâce à son smartphone, on peut savoir ce qui se cache derrière les étiquettes de nos produits cosmétiques.

roseup-rosemagazine-cosmetique
@Matej Kastelic

Vous en avez assez de ne pas savoir ce que vous mettez sur votre peau ? Les noms complexes d’ingrédients se multiplient sur les emballages de nos produits cosmétiques. Gel douche, maquillage, crème solaire… difficile de s’y retrouver entre les marques vraiment respectueuses de la santé et de la peau et celles qui n’en font qu’un argument commercial. Surtout que le prix ne fait pas le moine !

La tendance est de plus en plus au slow cosmétique : des produits respectueux pour nous et pour l’environnement. (Lire aussi notre article : Des applications mobiles pour éviter les perturbateurs endocriniens au quotidien)

Le smartphone : un allié précieux

Les développeurs d’applications mobiles se sont lancés sur ce créneau. Avec votre smartphone, vous pouvez scanner les étiquettes des produits dans votre salle de bain. Un nouveau superpouvoir pour mieux consommer et détecter les substances à éviter. Petit tour des applications disponibles aujourd’hui (toutes gratuites).

Yuka. L’application Yuka est sûrement une des plus utilisées. Grâce à cette dernière, on peut connaître la face cachée des produits alimentaires mais aussi de 100.000 produits cosmétiques Le résultat du scan est facile à lire : un code couleur du rouge vers le vert et une note de 0 à 100 attribués à vos produits. La liste des ingrédients est également disponible avec des indications sur les raisons de la dangerosité.

roseup-rosemagazine-yuka

Inci Beauty. Application spécialisée en cosmétique, qui classe les produits de « bien » à « à risque/controversé ». Chaque scan du code barre entraîne l’affichage de la liste des composants du produit, ainsi qu’une fiche détaillant chaque ingrédient. Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche si vous n’avez pas le produit avec vous.

roseup-rosemagazine-incbeauty

 

Pharmapocket. L’application Pharmapocket se concentre uniquement sur les produits vendus en libre-service dans les pharmacies. Moins de produits répertoriés donc mais des renseignements précis sur ses différentes composantes. Chaque crème est gratifiée d’une note globale, d’un code couleur entre vert et rouge et d’un pictogramme coloré. L’application propose aussi un choix de cosmétiques alternatifs si votre premier choix n’est pas bien noté.

roseup-rosemagazine-pharmapocket

CosmEthics. Une fois votre compte créé, vous n’avez plus qu’à scanner l’étiquette de votre produit. Une icône vous indique la présence de substances controversées grâce à un code couleur allant du vert au rouge. La liste des ingrédients est agrémentée de liens pour en savoir plus : vers Wikipédia si l’ingrédient est sain, vers une fiche rappelant les raisons de sa toxicité dans le cas contraire. Attention, les liens sont en anglais ! Le plus de cette application : la possibilité de créer des listes personnalisées. Si vous êtes vegan, allergique à une substance ou que vous voulez éviter certains ingrédients controversés, vous pouvez !

roseup-rosemagazine-cosmethics

QuelCosmetic. L’application a été lancée par UFC-Que Choisir. Elle vous propose, comme les autres, de scanner vos produits afin d’évaluer la toxicité de ces derniers. L’affichage est assez simple et propose de différencier les risques en fonction des catégories de population : femme enceinte, enfants en bas âge.. Et vous propose un produit alternatif plus respectueux de votre santé.

roseup-rosemagazine-ufcquechoisir

Clean Beauty. Cette application a un fonctionnement un peu différent des autres. Vous ne devez pas scanner l’étiquette de votre produit mais prendre en photo la composition du produit. Clean Beauty vous propose une explication pour chaque ingrédient. Des logos vous indiquent s’ils sont controversés et pourquoi.

roseup-rosemagazine-cleanbeauty

 

Mathilde Durand