Trois Wonder Women courent contre le cancer

Julie est adepte de la course à pied. Mais le cancer va l'obliger à raccrocher ses baskets. En tout cas le temps de sa chimiothérapie. Car elle a un objectif : courir pour RoseUp à l'occasion de la Course des Héros, déguisée en Wonder Woman et accompagnée de ses 2 meilleures amies.

roseup-rosemagazine-coursedesheros
Julie, une de nos adhérentes, et son équipe de Wonder Women venues de Reims pour courir pour RoseUp !

« Cela me gonflait de ne plus pouvoir courir à cause du cancer. » Julie a la petite quarantaine, un cancer du sein et son franc-parler. Amatrice de course à pied, elle a dû mettre de côté son petit plaisir pendant les traitements. « J’ai dû faire une pause de 3 mois pendant la chimiothérapie » confie-t-elle. Seul petit écart à ce régime sans sport : un Run de 10 kilomètres organisé dans sa ville, Reims, auquel elle s’était inscrite bien avant d’être diagnostiquée. Douloureusement, elle franchit avec fierté la ligne d’arrivée.

Un nouvel objectif et un entourage solidaire

Il lui faut à présent un nouvel objectif. Elle le trouve en lisant Rose Magazine à l’Institut Curie : la Course des héros. Cette course a pour but de recueillir des fonds pour l’association de son choix. Sport et solidarité. Cette combinaison correspond bien à Julie. Quant au choix de l’association, il est évident : elle courra pour RoseUp. Logique.

Deux mois après sa chimiothérapie, pendant sa radiothérapie, elle enfile à nouveau ses baskets. « Déjà faire une pause quand on court régulièrement c’est compliqué, mais là avec les traitements c’était vraiment difficile », admet Julie. La cause la motive suffisamment pour s’accrocher.

Durant son parcours de soin, Julie a été très entourée. Notamment par 2 amies, Marie-Laure et Anne. Tout naturellement, elle leur propose de faire partie du projet. « Avant ma maladie, nous avions déjà couru toutes les 3 pour une bonne cause, une course dont les bénéfices étaient reversés à la recherche contre le cancer du sein. » Elles acceptent tout de suite le défi. « Nous voulions accompagner notre copine dans ce pari fou », confient Anne et Marie-Laure.

Une course pour les Wonder Women

Pour récolter les fonds, Julie promet à ceux qui veulent bien la soutenir sa reconnaissance éternelle mais également de faire la course déguisée en Wonder Woman. Une super-héroïne forte et courageuse qui la suit depuis longtemps. « Je fais partie d’un club de femmes entrepreneuses, on se réunit pour évoquer nos problématiques et Wonder Woman revenait assez souvent. J’ai même eu un déguisement avant, mais je n’ai jamais pu entrer dedans », rit Julie.

23 juin 2019. Le grand jour. L’équipe Wonder Julie fait le déplacement à Paris depuis Reims. Les 3 super-héroïnes sont prêtes à tout donner. « C’était un moment magique où tout le monde courait pour une association, avec le sourire aux lèvres, se souviennent Marie-Laure et Anne. Nous avons eu l’impression d’être un peu utiles dans le combat. » De cette journée chaude et ensoleillée, le trio des amies garde un beau souvenir. « Il y avait beaucoup de monde, d’association et de supporters. Quand on court et qu’on est à l’agonie, être encouragée c’est vraiment très agréable ! » s’amuse Julie. Sur le stand de RoseUp, elles ont pu rencontrer et échanger avec les équipes et les coureurs solidaires.

roseup-rosemagazine-coursedesheros
Les Wonder Women se préparent, avec leurs superbes capes RoseUp !

Si cette année, Julie ne pourra pas participer à la course pour cause d’opération, « une mastectomie préventive et une reconstruction dans la foulée », elle a vraiment envie de participer de nouveau à la Course des Héros. « Je voudrais même impliquer le club de créatrices d’entreprises ! » En attendant, Julie se motive et continue la course à pied. Un bon outil pour éviter la récidive et pour se sentir bien dans sa tête.

Mathilde Durand