Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Don de cheveux : l’initiative d’une jeune survivante du cancer

{{ config.mag.article.published }} 15 septembre 2021

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Thaïs, une adolescente des Ardennes, a coupé ses longs cheveux pour en faire don aux malades de cancer. Un geste solidaire qui est aussi une catharsis.

{{ config.mag.article.warning }}

« Je veux que des personnes puissent se sentir belles et fortes malgré la maladie », confie Thaïs Piller. Ce matin de décembre, la jeune fille de 12 ans s’exprime spontanément derrière l’écran du smartphone de sa mère. Dans un mois, elle se coupera entre 35 et 40 centimètres de sa longue chevelure rousse, tressée en natte ce jour-là. Une initiative peu ordinaire pour une jeune de son âge. C’est dans un film qu’elle découvre le don de cheveux pour les malades du cancer. Après quelques recherches sur internet, elle décide d’en informer sa mère, Hélène. « Au début, j’avais beaucoup de réticence. Mais j’ai compris qu’elle voulait vraiment le faire pour une bonne action et je pense que ce sera une étape importante pour elle », nous avoue-t-elle. L’initiative de Thaïs n’est pas un geste anodin. Son action répond à un passé douloureux, Thaïs a survécu à un cancer diagnostiqué lorsqu’elle avait huit mois.

« Je veux que des personnes puissent se sentir belles et fortes malgré la maladie » – Thaïs

Une petite fille victorieuse

Le 9 mai 2008, naît Thaïs. Mais le bébé est faible, très blanc, transpire beaucoup. « Elle était beaucoup trop calme pour un bébé », raconte sa mère. Le médecin familial diagnostique une rhinopharyngite et prescrit des antibiotiques pour Thaïs. Pourtant, la fièvre ne tombe pas et augmente même jusqu’à 41 degrés. Hélène décide alors d’emmener sa fille aux urgences, à l’hôpital de Charleville-Mézières. « J’avais très peur pour Thaïs, ses yeux se révulsaient » Le médecin qui prend la petite fille en charge annonce, après examen, un souci au niveau du foie. Elle est alors transférée à l’hôpital de Reims pour des examens supplémentaires. Après de longues heures d’attente et de doutes, l’équipe médicale finit par révéler à Hélène et John, son mari, un hépatoblastome, une tumeur maligne dans le foie de Thaïs. « Elle avait quand même la taille d’un melon » S’ensuit alors 18 mois de chirurgie, chimiothérapie et de longs séjours à l’hôpital. La petite fille guérit.

Un don de soi

« Sur des photos, je me suis vue sans cheveux à cause de la chimiothérapie. C’était important de me montrer solidaire des autres malades aujourd’hui », commente Thaïs. Son geste est rempli de symbole. Elle souhaite par exemple se faire couper les cheveux le 19 janvier, date d’anniversaire de sa maladie. De plus, la coiffeuse n’est pas choisie au hasard. Elle a elle-même perdu sa belle-fille à cause d’un cancer.

En France, les prothèses capillaires coûtent cher. Les prix peuvent grimper jusqu’à 600 euros pour des modèles en cheveux naturels. Certaines associations comme Fake Hair don’t Care ou encore Solid’Hair propose de récupérer les cheveux pour les vendre à des professionnels. Les revenus engendrés permettent alors aux associations de subventionner la fabrication de perruques pour les personnes dans le besoin. « C’est important pour moi qu’une personne puisse se sentir jolie à nouveau avec des cheveux », nous répète Thaïs. La jeune adolescente espère que son don profitera à une personne malade du cancer, avec qui elle partage un petit bout de son histoire.

INFO +

Retrouvez l’histoire de la jeune Thaïs en images sur notre chaîne YouTube

 


{{ config.mag.team }}

Paul Thorineau

Journaliste

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Nké : « Je découvre qu’on peut être atteint d’un cancer du poumon sans avoir jamais fumé »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu.  Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Nké. En novembre 2020, Nké a été diagnostiquée d'un cancer du poumon. Un choc. Elle n’a jamais fumé.  Pourquoi elle ? Devenu rapidement métastatique, son cancer s’est finalement révélé être d’une forme rare. Admise dans un essai clinique en avril 2022, cette maman solo de 49 ans en a été exclu 7 mois plus tard.  À ce jour, aucun traitement spécifique n’existe pour elle.

25 mars 2024

21:14

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Emma : « Je vais sélectionner les personnes qui seront à mes côtés »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Emma. Alors qu’elle passe un oral d’anglais, Emma ressent une forte douleur dans sa poitrine. Elle consulte rapidement son médecin généraliste qui n’est autre que sa meilleure amie. C’est pas elle qu’elle apprendra qu’elle est atteinte d’un cancer du sein, une annonce qui réveille le côté guerrier de cette ancienne sportive.

11 mars 2024

Films et sériesActualité

Cancer, jeunesse et réseaux sociaux

Ils s’appellent Marriah, Lucie, Jolann et Victorine… Ils ont grandi avec les réseaux sociaux et c’est naturellement qu’ils s’en sont servi pour parler de leur cancer découvert alors qu’ils n’avaient qu’une vingtaine d’années. Ils témoignent dans Les Vivants, un documentaire lumineux, signé Hélène Lam Trong et Jérémy Bulté.

28 février 2024

{{ config.event.all }}

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

7 mai 202412h30 - 13h00

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

7 mai 202412h00 - 12h30

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

7 mai 202411h30 - 12h00

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

7 mai 202411h00 - 11h30

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.