Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« Ignorant tout du lymphome de Hodgkin, j’ai créé mon blog »

{{ config.mag.article.published }} 18 septembre 2017

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Interview de Noémie, 36 ans, auteure du blog Lymphome & Cie. Pleine de projets, pour fêter les un an de sa rémission, elle lance une nouvelle page sur son blog.

{{ config.mag.article.warning }}

Quand et comment avez-vous appris votre maladie ?

En février 2016, un peu par hasard, j’ai senti une toute petite boule sous la clavicule. Au départ, j’en ai même plaisanté avec mes collègues de travail. Mais bien que n’ayant pas trop de symptômes, j’ai eu un mauvais pressentiment : j’ai compris que quelque chose de grave se passait. Alors pour la première fois depuis trois ans, je suis allée chez le médecin. Tout s’est enchaîné très vite : en moins de deux semaines j’étais à l’hôpital et le diagnostic a été posé très vite. Je ne m’y attendais pas : j’ignorais ce qu’était un lymphome de Hodgkin (stade 3). Les médecins n’avaient pas parlé de cancer. J’étais complètement sonnée ! Je n’ai pas eu le temps de réfléchir. J’étais juste pressée que la chimio commence pour faire disparaître ce fichu cancer – qui évolué très vite ! -, d’autant qu’au niveau du cou, j’étais déformée par les ganglions.

Quels ont été les traitements ?

J’ai eu 6 cures de chimio avec 2 protocoles différents, que j’ai plutôt bien supporté. Prenant sur moi, voulant mettre toutes les chances de mon côté, j’ai « obéi » aveuglément aux médecins. Bien sûr, j’ai eu des moments difficiles mais je me suis dit que c’était un jour après l’autre et que cela me rapprochait de la guérison. J’ai arrêté de fumer et commencé le sport durant mes chimio. J’ai terminé la chimio le 30 aout 2016. Le 22 septembre, la rémission était officielle !

Pourquoi avoir crée ce blog et que peut-on y trouver ?

Le blog « Lymphome & Cie » a été créé avec ma sœur Marion car cette épreuve nous a beaucoup rapprochées. Elle a été très présente pour moi, ne me lâchant pas malgré sa vie de famille. Le lymphome est peu connu et pas très courant. C’est donc difficile de rencontrer d’autres personnes avec qui échanger. Personnellement, je me suis sentie démunie : beaucoup de questions restaient sans réponses. Bien sûr, j’ai trouvé certaines réponses auprès de l’association France Lymphome Espoir mais je voulais quelque chose de plus personnel, où l’on puisse partager des petits trucs et astuces. Sur notre blog, on parle de sujets d’actualité, on donne des conseils pratiques (que mettre dans sa valise pour aller à l’hôpital, comment et pourquoi mettre du vernis pour protéger ses ongles, etc). On a aussi une rubrique témoignages où les personnes, malades et proches, nous livrent leur histoire.

Quels sont vos projets ?

Continuer le blog bien sûr ! Et lancer le 22 septembre – pour mes un an de rémission ! – une nouvelle page. Davantage dans le partage entre les malades et la communication, afin que les personnes touchées et leurs proches puissent se rencontrer et s’entraider. Je m’investis auprès des associations qui m’ont aidée et m’aident toujours, en particulier le comité du 78 de la Ligue contre le cancer. Je rends visite aux malades et participe à des stands et des événements. Depuis peu, je m’investis aussi auprès de France Lymphome Espoir.

Un an après, quel regard portez-vous sur cette expérience ?

La maladie a changé ma vie. C’est comme un nouveau départ. Je prends le temps de me poser les bonnes questions sur mon avenir pour me construire une nouvelle vie, parfaite à mes yeux !

 


{{ config.mag.team }}

Céline Dufranc

Journaliste

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Bien-être et évasionTemps d'échange

Goûter mensuel

25 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à un goûter mensuel au sein de la Maison RoseUp de Bordeaux. Convivialité et bonne humeur sont au rendez vous pour ce temps de partage entre adhérentes. 

En ligne

Thérapies cellulairesConférence

Tout savoir sur les CAR-T cells

5 septembre 2024 • 17h00 - 18h00

Comment ça marche, quelles sont ses indications, ses effets secondaires, on répond à toutes vos questions sur les CAR-T cells.