Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Mon « sport-thérapie » : le rugby par Anne-Lise

{{ config.mag.article.published }} 1 juillet 2024

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Photo : Ugo Richard

Son premier cancer du sein, il y a 12 ans, avait déclenché chez cette montpelliéraine un besoin vital de faire du sport. Course à pied, handball… Aujourd’hui en récidive métastatique, elle s’est mise au rugby-santé. Une discipline où elle se sent portée par la force du collectif.

À chaque approche de nouveaux examens, j’angoisse. Faire du sport, sentir mon corps, mes muscles en mouvement, m’aident à faire passer ces peurs. Et à mieux dormir. J’ai réellement commencé le sport il y a 12 ans, après mon premier cancer du sein. La maladie avait déclenché chez moi un besoin physique, avec comme arrière-pensée de garder la récidive à distance. Un besoin, vite transformé en plaisir, comblé par la course à pied et le handball.

« Dans le rugby touch’, tout contact est écarté »

Avec l’annonce d’une récidive métastatique, il y a un an et demi, j’ai de nouveau laissé l’activité physique de côté pendant 4 mois… jusqu’à ce que je découvre le rugby santé grâce au MHR Solidaire (une section du club Montpellier Rugby Hérault, ndlr). Si j’assistais régulièrement aux tournois de rugby de mon fils, jamais je n’aurais pensé être sur le même terrain un jour. La section m’a permis de reprendre sereinement, en confiance, en parallèle de mon projet thérapeutique. Au-delà du bien-être mental, le rugby m’aide à supporter les douleurs articulaires consécutives aux traitements. Si le retour sur les stades a été difficile, car je suis repartie de loin et de très bas physiquement, ma patience a été récompensée à partir du moment où j’ai recommencé à éprouver du plaisir dans l’effort. J’ai retrouvé dans le rugby les valeurs et l’esprit collectif qui me plaisaient tant lorsque je jouais au handball.

Loin de l’image brutale que l’on se fait du rugby, sa version touch’, où les contacts sont écartés, est accessible à tous. Les séances se décomposent, de manière ludique, en deux parties : exercices techniques, puis tournois. Outre le côté sportif, qui défoule et permet de retrouver confiance en son corps, en ses capacités, il y a une dimension collective qui fait du bien.

« Avec la maladie, on a tendance à se renfermer »

Sans le groupe, il n’y a pas d’équipe, pas de match. Et notre groupe existe et se construit au-delà des pelouses et des entraînements. Nous nous retrouvons pour aller au restaurant, organisons des goûters, assistons à des matchs. Lorsque la fatigue et les traitements sont trop pesants pour jouer, nous participons quand même aux entraînements, sur le bord du terrain, en encourageant l’équipe. Tout se fait dans la bienveillance, sans avoir besoin de cacher qui l’on est, ce que l’on ressent. Au rugby, on se donne physiquement, on échange avec des gens inspirants et forts. Chaque semaine, j’attends avec impatience ce rendez-vous du lundi. Une fois par an, le club nous inscrit à un tournoi de rugby santé. Il nous arrive aussi d’être invitées sur le terrain du club Montpellier Hérault Rugby pendant les mi-temps des matchs du Top 14. Ces moments forts nous font vibrer, nous unissent. Avec la maladie, on a tendance à se renfermer, à se cacher, à vouloir être invisible. Et là, sur le terrain des joueurs professionnels, face aux tribunes, nous sommes mises en avant. Je n’aurais jamais osé faire cela sans le groupe. C’est la preuve que l’on peut être malade et vivre de belles émotions.

Mon_sport_Ma_Therapie-Rose_Magazine_RM26_Portfolio_Ugo_RichardÀ LIRE AUSSI : Retrouvez tous les épisodes de notre série Mon « sport-thérapie » ici.

Retrouvez son témoignage dans Rose magazine n°26, p.36-45


{{ config.mag.team }}

Méryll Boulangeat

Journaliste et ex-athlète de haut niveau

Activité physiqueInterviews d'experts

Ça m’énerve ! : « L’activité physique doit être remboursée ! »

Le Dr Alexandre Feltz est pionnier du sport-santé. Il milite pour un accès égalitaire à l'activité physique adaptée et à sa prise en charge par l'assurance maladie.

12 juillet 2024

Activité physiqueTémoignages

Mon « sport-thérapie » : le CrossFit par Sandie

Avant le diagnostic de son cancer, cette jeune femme de 33 ans pratiquait déjà assidûment le CrossFit depuis plus de 2 ans. Avec la maladie pas question de laisser tomber ! Son sport lui a permis de garder un lien social. Un atout précieux pour mieux vivre la maladie.

Activité physiqueTémoignages

Mon « sport-thérapie » : le marathon par Anaïs Quemener

Aide-soignante et marathonienne de haut niveau, Anaïs Quemener, 33 ans, vit pour la course à pied depuis l’enfance. Touchée à l’âge de 24 ans par un cancer, elle a trouvé dans son sport un formidable allié pour récupérer plus vite, voir plus loin que la maladie et vivre plus fort.

Activité physiqueReportages

Face au cancer, sortez les rames !

En intérieur ou en extérieur, l’aviron se pratique toute l’année. Déclinée en sport santé, cette discipline ultra-complète permet de se lancer des défis pour retrouver confiance en son corps et en ses capacités.

27 mai 2024

{{ config.event.all }}

Paris

Activité physiqueAtelier

Activité Physique Adaptée : spéciale cancer métastatique

15 juillet 2024 • 13h00 - 14h30

L’activité physique peut être proposée de manière bénéfique à toute personne atteinte de cancer, qu’elle soit en cours de traitement ou après traitement.

Paris

Activité physiqueAtelier

Marche nordique

15 juillet 2024 • 15h00 - 17h00

Un kilomètre à pied, ça use, ça use ! Un kilomètre à pied, ça use les souliers …Et ça oxygène le corps et l’esprit également ! Proposé par Béatrice, coach sportive, la marche nordique fait travailler d’une façon naturelle 85% des muscles. La technique relativement simple se pratique à l’aide de deux bâtons et permet : un renforcement global du corps, l’amélioration du système cardiovasculaire, une dépense énergétique équivalente à un footing de faible allure tout en allégeant le travail sur les articulations. Sa pratique en extérieur vous offre un bol d'air, pendant et après vos traitements.

En ligne

Activité physiqueAtelier

Atelier Yoga

15 juillet 2024 • 16h00 - 17h00

Venez comme vous êtes ! Laissez vous guider par les Flow de Sabrina, notre professeur de yoga. C'est avec douceur, humour et simplicité que je me fais une joie de vous faire découvrir cette.pratique inclusive, un chemin d'exploration de soi, du corps et des sensations, au travers de postures douces et dynamiques, de respiration et de relaxation. Ici, ce n'est pas à vous de vous adapter au yoga, c'est le yoga qui s'adapte à vous.

En ligne

Activité physiqueAtelier

Atelier Pilates

16 juillet 2024 • 11h00 - 12h00

La méthode Pilates allie étirements et renforcement musculaire. Proposé par les coachs d'Indoor Santé, cet atelier Pilates vous aidera à vous remettre en mouvement, à retrouver du tonus et à combattre les douleurs musculaires et articulaires. ATTENTION : Pour la pratique de cette activité, il est nécessaire de nous fournir un certificat médical en amont d’une première participation. Vous pouvez l’envoyer par mail à contact.mamaisonroseup@rose-up.fr