Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« C’est quoi votre objet fétiche ? » – Épisode 1 : pour Emilie, c’est les post-its !

{{ config.mag.article.published }} 17 mai 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Au fil de ses traitements du cancer, ces banals petits carrés de papier à coller partout sont devenus essentiels pour Emilie. Atteinte d’un sévère chemofog, la jeune femme de 39 ans y note tout !

J’ai commencé à avoir des troubles cognitifs 3 à 4 jours après ma première séance de chimio qui a eu lieu en janvier 2019. Je me suis d’abord perdu dans les jours de la semaine, je pensais qu’on était tout le temps mercredi ! À la maison, mon épouse a pris l’habitude d’afficher partout des pancartes indiquant quel jour de la semaine on était. Et puis ça s’est aggravé, je ne me rappelais plus de rien !

Au point qu’en 2020, je me suis perdu à plusieurs reprises en sortant de chez moi ! J’habite pourtant un village, mais je ne me repérais plus du tout dans les rues, je me demandais où j’étais, j’étais complètement désorientée. Ce n’était pas plus brillant à la maison. Quand je faisais réchauffer un plat au micro-ondes, j’étais surprise quand la minuterie s’arrêtait et sonnait, je ne savais plus pourquoi j’attendais là, devant le four. Je ne comprenais rien à ce qui m’arrivait. J’ai même cru que j’avais des métastases au cerveau. C’était totalement paniquant ! Et puis mon oncologue m’a expliqué que ces troubles cognitifs étaient symptomatiques d’un chemofog. Le mien était sévère. Physiquement, je dois dire que j’ai plutôt bien supporté mes traitements, mais à ce niveau-là, j’ai vraiment pris cher ! Voilà comment et pourquoi les post-its sont devenus incontournables dans ma vie quotidienne.

Mes collègues m’appellent Dory

Et c’est toujours le cas aujourd’hui. J’ai pourtant suivi le programme Onco’gite, qui m’a beaucoup aidée à retrouver une bonne partie de mes facultés (je n’oublie plus de fermer le gaz par exemple !), mais il me reste des séquelles. Je suis encore obligée de noter des trucs sur des post-its pour m’en rappeler. Au moment où je vous parle, je sens contre ma joue le post-it que j’ai collé sur la face interne de l’étui de protection de mon smartphone : c’est pour me rappeler que je dois un café à une infirmière de l’hôpital où je suis agent d’accueil.

Je les place toujours à un endroit énervant, comme ça je suis sure de ne pas les oublier ! Par exemple, j’en colle sur le compteur de ma voiture, ou bien, au travail, ils barrent tout le haut de mon écran d’ordinateur ! Mes collègues m’appellent d’ailleurs Miss Post-it ou Dory, clin d’oeil au personnage du dessin animé Némo qui oublie tout à la seconde. Ça nous fait rire et c’est très vrai : j’ai vraiment l’impression d’avoir encore la mémoire d’un poisson rouge ! À la longue, être à ce point distraite m’a rendue beaucoup plus cool. Je stresse beaucoup moins sur plein de trucs du quotidien puisque j’oublie !

Par contre au travail, pas question de prendre les choses à la légère. Je me dois de rester hyper-concentrée si bien qu’à la fin de la semaine je suis crevée !

À LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Objets fétiches »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Nké : « Je découvre qu’on peut être atteint d’un cancer du poumon sans avoir jamais fumé »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu.  Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Nké. En novembre 2020, Nké a été diagnostiquée d'un cancer du poumon. Un choc. Elle n’a jamais fumé.  Pourquoi elle ? Devenu rapidement métastatique, son cancer s’est finalement révélé être d’une forme rare. Admise dans un essai clinique en avril 2022, cette maman solo de 49 ans en a été exclu 7 mois plus tard.  À ce jour, aucun traitement spécifique n’existe pour elle.

25 mars 2024

21:14

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Emma : « Je vais sélectionner les personnes qui seront à mes côtés »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Emma. Alors qu’elle passe un oral d’anglais, Emma ressent une forte douleur dans sa poitrine. Elle consulte rapidement son médecin généraliste qui n’est autre que sa meilleure amie. C’est pas elle qu’elle apprendra qu’elle est atteinte d’un cancer du sein, une annonce qui réveille le côté guerrier de cette ancienne sportive.

11 mars 2024

Films et sériesActualité

Cancer, jeunesse et réseaux sociaux

Ils s’appellent Marriah, Lucie, Jolann et Victorine… Ils ont grandi avec les réseaux sociaux et c’est naturellement qu’ils s’en sont servi pour parler de leur cancer découvert alors qu’ils n’avaient qu’une vingtaine d’années. Ils témoignent dans Les Vivants, un documentaire lumineux, signé Hélène Lam Trong et Jérémy Bulté.

28 février 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Arcachon – Café RoseUp

21 juin 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Arcachon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Blaye – Café RoseUp

5 juin 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Blaye afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager . vos ressentis , vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Arcachon – Café RoseUp

23 avril 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Arcachon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Libourne – Café RoseUp

26 juin 202414h15 - 16h30

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Libourne afin de participer à un temps d'échange avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.