Après le cancer, anticipez le retour à l’emploi

Pour préparer en toute sérénité votre retour au travail, un expert Malakoff Médéric, groupe de protection sociale, répond à vos questions.

retour à l'emploi post-cancer rose up association face aux cancers osons la vie

Le retour à l’emploi après un cancer, s’il est nécessaire pour des raisons financières, pour rester actif ou pour redonner un sens à sa vie, peut toutefois faire peur. La maladie est une épreuve qui a laissé des traces, dont il peut être dur de parler avec ses collègues, ses supérieurs. L’entreprise ou l’organisation ont dû pallier votre absence, s’y adapter avec plus
ou moins de difficultés, et votre retour peut à nouveau déstabiliser leur équilibre. Pour que
les choses se passent au mieux, il est essentiel d’anticiper son retour, de se donner du temps pour se reconstruire. Voici quelques conseils pratiques.

❶ Vous pouvez demander un temps de convalescence

à votre cancérologue ou à votre médecin traitant, qui prolongera votre arrêt de travail si nécessaire.
Objectif : faire le point, vous reposer, vous reconstruire, prendre du temps pour vous afin d’être pleinement opérationnel lors de la reprise.

❷ N’hésitez pas à demander au plus tôt une visite de préreprise

avec le médecin du travail et un travailleur social. Vous identifierez ensemble les difficultés que vous risquez de rencontrer lors de la reprise. Cela vous aidera à prévoir les adaptations nécessaires à vos nouvelles aptitudes physiques et psychologiques.

❸ Vous pouvez aussi rencontrer les services des ressources humaines

de votre entreprise pour entreprendre un bilan de compétences, des actions de formation
et/ou des remises à niveau si vous le jugez nécessaire. Leur rôle est d’être à votre écoute et à celle du médecin du travail pour vous chercher le poste le mieux adapté à votre état de santé.

INFO +

« N’attendez pas la dernière minute pour prendre rendez-vous avec le médecin du
travail de votre entreprise », conseille Guilaine Wilkins, responsable du service social au département Disspo-Care (Coordination, Accompagnement, Réadaptation-Rééducation, Éducation) de l’institut Bergonié, à Bordeaux. « Plus tôt vous le rencontrerez, plus vous aurez le temps de mettre en place, ensemble, une stratégie pour reprendre votre travail dans les meilleures conditions ».
Guide « Bien vivre son après-cancer », sur afsos.org