Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Emploi – Il est dorénavant possible de cumuler des congés payés pendant un arrêt maladie

{{ config.mag.article.published }} 29 avril 2024

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Depuis le 24 avril, la loi reconnaît le droit aux congés payés pendant un arrêt maladie. Comment leur acquisition est-elle calculée ? Est-elle rétroactive ? Comment faire valoir ses droits ? On vous explique tout.

À RETENIR SUR LE SUJET :

– Depuis le 24 avril, la loi prévoit qu’un salarié cumule 2 jours de CP par mois lors d’un arrêt pour maladie non professionnelle.
– Ces nouvelles dispositions s’appliquent aux arrêts pour maladie non professionnelle déclarés depuis le 1er décembre 2009.
– Les CP acquis pendant cette période peuvent être reportés sur une période de 15 mois.

En France, le Code du travail prévoit qu’un salarié puisse cumuler des congés payés (CP) sur ses périodes travaillées (2,5 jours par mois). Jusqu’à présent, s’il était en incapacité de travailler à cause d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle, ce cumul se poursuivait pendant une année. En revanche, s’il était contraint d’interrompre son activité en raison d’une maladie non professionnelle, l’acquisition de CP était suspendue pendant toute la période de son arrêt.

Trois arrêts de la Cour de cassation du 13 septembre 2023 ont jugé que ces dispositions du Code du travail étaient contraire à la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne qui garantit l’universalité du droit au repos à tout travailleur. Depuis le 24 avril, en vertu de l’article 37 de la loi n° 2024-364, un salarié peut donc désormais acquérir des CP pendant un arrêt maladie, même si celle-ci n’est pas professionnelle. Maître Nicolas Durand-Gasselin, avocat en droit social, décrypte pour nous ces nouvelles dispositions.

Combien de CP peut-on désormais acquérir lors d’un arrêt maladie ?

Maître Nicolas Durand-Gasselin : Cela dépend de la cause de l’arrêt de travail. S’il résulte d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail, le salarié cumule 2,5 jours de CP par mois, comme c’est le cas sur une période effective de travail.

En revanche, si l’arrêt fait suite à une maladie non professionnelle, les nouvelles dispositions prévoient que le salarié cumule 2 jours de CP par mois.

Cette loi s’applique-t-elle aux arrêts maladies déclarés avant l’entrée en vigueur de la loi ?

Tout à fait, il s’agit d’une loi rétroactive. Elle s’applique aux arrêts pour maladie non professionnelle déclarés depuis le 1er décembre 2009.

Si un salarié ne peut pas poser les CP qu’il a acquis pendant son arrêt maladie, que se passe-t-il ?

En temps normal, un salarié est tenu de poser ses congés pendant une période définie, qui dure un an, On l’appelle “période de prise de congés”. Si le salarié n’a pas posé ses CP pendant cette période, il les perd.

Pour les CP acquis pendant un arrêt maladie, qu’elle soit professionnelle ou non, la loi prévoit que le salarié puisse les reporter pendant 15 mois.

La loi prévoit 2 cas de figure pour le calcul de ce report.

Si le salarié est en arrêt depuis moins d’un an pendant la période de prise de congés, le délai de report court à compter de la reprise du travail. Prenons l’exemple d’une personne arrêtée entre janvier et février, et qui a repris le travail en mars. Elle aura cumulé 4 jours de CP pendant ses 2 mois d’arrêt qu’elle pourra poser dans un délai de 15 mois à compter de mars.

Et si la personne est en arrêt pendant plus d’un an ?

Si le salarié est en arrêt pendant plus d’un an, c’est-à-dire sur plusieurs périodes de prise de congés, le report de 15 mois débute à la fin de la période de prise de congés. Au terme des 15 mois de report, les CP sont définitivement perdus. La loi laisse toutefois aux partenaires sociaux la possibilité de prolonger ce délai dans le cadre de négociations d’entreprise.

Pouvez-vous nous donner un exemple pour qu’on comprenne mieux ?

Prenons le cas d’une femme arrêtée en 2022 et en 2023 en raison d’un cancer, qui reprend le travail en mai 2024. Imaginons également, pour simplifier les choses, que son entreprise lui impose de poser ses CP entre le 1er janvier et le 31 décembre.

Comme elle a été arrêtée pendant toute l’année 2022, elle disposait de 15 mois à compter du 31 décembre 2022 pour poser les CP de 2022, donc jusqu’à mars 2023. Or en mars 2023, elle n’a pas pu les prendre puisqu’elle était encore en arrêt. Elle va donc perdre les CP qu’elle a cumulé en 2022.

Concernant les CP qu’elle a cumulé en 2023 (soit 24 CP), elle dispose également d’un délai de 15 mois à compter du 31 décembre 2023, donc jusqu’en mars 2025 pour les poser.

Concernant les CP qu’elle a cumulé pendant ses 4 mois d’arrêt en 2024 (de janvier à avril, soit 8 CP), elle pourra les prendre dans un délai de 15 mois à compter de mai 2024.

Concrètement, quelles démarches doit-on effectuer pour faire valoir ses droits ?

Il suffit d’en faire la demande à votre employeur.

Si vous êtes actuellement employé de l’entreprise, vous disposez d’un délai de 2 ans à compter du 24 avril 2024 pour réclamer vos CP.

Si vous avez quitté l’entreprise, vous disposez d’un délai de 3 ans pour demander le paiement d’indemnités compensatrices de congés payés.


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Droits et aidesTout savoir sur

Tout savoir sur la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)

Trente pathologies, dont les cancers, sont reconnues par l’Assurance maladie comme affections de longue durée. Ce qui change leur prise en charge...

3 mai 2024

Emploi et reprise professionnelleConseils

Collection Mieux vivre – Retravailler après un cancer

Après la maladie, reprendre le chemin du travail n'est pas évident. Trouver les clés pour faciliter le retour à la vie professionnelle.

26 janvier 2024

61:00

Emploi et reprise professionnelle {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire psycho – Le retour à l’emploi après un cancer

Vous avez vécu une reprise professionnelle difficile, sans forcément vous sentir soutenue. Vous pensez avoir manqué de préparation et de conseils? Votre reprise professionnelle date de plus de 6 mois, 1 ou 3 ans? Vous estimez avoir repris trop tôt? Vous vous sentiez toujours en difficulté ? Vous vous demandez si vous avez mobilisé tous vos droits? Marie-Line Renard, psychologue du travail, intervenante de la Maison RoseUp Bordeaux depuis 7 ans, vous conseille pour une reprise professionnelle en toute sérénité.

10 novembre 2023

53:00

Emploi et reprise professionnelle {{ config.replay.label }}

Replay Atelier emploi : Mettre à jour son CV et travailler sa lettre de motivation après un cancer

Vous souhaitez reprendre le chemin du travail. Problème : une multitude de questions vous assaillent et vous freinent : Comment justifier le « trou » sur votre CV correspondant à l'arrêt-maladie ? Comment rendre pimpante votre lettre de motivation ? Notre experte, Margaux TERROU, répond à vos questions.

18 août 2023

{{ config.event.all }}

Paris

Emploi et reprise professionnelleAtelier

Atelier emploi – Conseil de coach pour ma reprise au travail

5 juin 2024 • 10h30 - 12h00

Je reprends le travail. Comment retrouver ma place au sein de l'entreprise ? Je me sens encore fatiguée, est-ce que j'arriverai encore à gérer mon travail ainsi que mes relations en équipe ? J'ai peur du regard que mes collaborateurs vont porter sur moi, comment m'y préparer ? Lors de cet atelier, un professionnel de l'emploi vous conseillera pour aborder le plus sereinement possible votre reprise professionnelle. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.gérer mon équipe ? J'ai peur du regard que mes collaborateurs vont porter sur moi, comment m'y préparer ? Lors de cet atelier, un professionnel de l'emploi vous conseillera pour aborder le plus sereinement possible votre reprise professionnelle.

Paris

Emploi et reprise professionnelleAtelier

Rose Coaching Emploi : Psychologue du travail

4 juin 2024 • 10h00 - 12h30

Comment se positionner vis à vis de ses collègues ? De son manager ? De son entreprise ? Et trouver un soutien psychologique sur le chemin de la reprise professionnelle.

Paris

Emploi et reprise professionnelleAtelier

Rose Coaching Emploi – Session 13 – Partage d’expérience

23 mai 2024 • 14h00 - 16h00

Comment se positionner vis à vis de ses collègues ? De son manager ? De son entreprise ? Et trouver un soutien psychologique sur le chemin de la reprise professionnelle. Session 13 : Partage d'expérience avec Beverley Le Rose Coaching Emploi s’adresse aux salariés ou aux personnes en recherche d’emploi qui souhaitent anticiper et être accompagnés sur ce chemin de la reprise de la vie professionnelle. Ce coaching est encadré par des professionnels experts : avocate, assistante sociale, conseillère en image, psychologue et art-thérapeute ; en groupe de 7 à 10 participants sur un cycle de 3 mois d’accompagnement. Le principe fondamental de notre accompagnement ? Être actrice de son parcours de retour à l’emploi. La participation à cette série d'ateliers se fait sur candidature préalable et ne peut pas être intégré en cours de route, un entretien vous sera proposé.

En ligne

Emploi et reprise professionnelleAtelier

Atelier Emploi – Je cherche un emploi après mon arrêt maladie

23 mai 2024 • 14h00 - 15h30

Le retour au travail après la maladie peut être source de stress : comment reprendre son poste et ses missions, à quoi s'attendre quand on retrouve ses collègues, ... Au cours de ce webinaire, notre spécialiste emploi, vous livrera ses conseils pratiques pour aborder votre reprise le plus sereinement possible.