{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils perte des cils sport adapté au cancer activité physique adaptée maquillage cancer du sein Angoisse et stress liés au cancer témoignage autour du cancer cancer métastatique traitement du cancer coiffure cheveux reflexologie plantaire apa emploi et cancer rose coaching emploi effets secondaires des traitements du cancer socio-coiffure nutrition sophrologie coronavirus réflexologie retour au travail après un cancer

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Interview > A 20 ans, la féminité reste friable
Becky Rockwood/Getty Images

A 20 ans, la féminité reste friable

L’apparition d’un cancer est toujours une violente atteinte à l’intégrité. À 20 ans, c’est pire encore… Pourquoi ? Les explications du Pr Marcel Rufo, pédopsychiatre.

Est-ce plus difficile d’avoir un cancer à 20 ans, surtout pour une jeune femme ?

C’est, en tout cas, très difficile. À l’adolescence, débute le travail de l’acceptation de soi. Or, s’assumer tel que l’on est, avec ses défauts et ses petites imperfections esthétiques, n’est jamais simple. À 20 ans, on est encore à l’âge d’une féminité friable. La surve­nue d’un cancer peut alors faire l’effet d’une déflagration.

Comment gérer ce moment ?

En fait, c’est la structure pré-existante de la personnalité qui compte, plutôt que le cancer lui-même. Il y a deux cas de figure. Celles qui étaient antérieurement fragiles risquent de voir leurs difficultés exa­cerbées. Celles qui sont bienveillantes avec elles-mêmes, qui ont déjà réussi à se construire un narcissisme simple, une image de soi plutôt douce, seront mieux armées.

Comment améliorer la prise en charge de ces jeunes femmes ?

La clef, c’est d’inclure systématiquement dans le bilan médical l’étude du sujet dans sa globalité. S’intéresser vraiment à son histoire, à sa famille, à son parcours…Tout ce qui fonde le fait que ce jeune est fragile, ou non, au moment de la maladie. C’est essentiel pour son évolution.

Sandrine Mouchet

LIRE AUSSI

« Avoir 20 ans en oncologie »

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

RoseUp Association

Face aux cancers, osons la vie !

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}