Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

ASCO 2023. Mélanome : le point sur les dernières avancées

{{ config.mag.article.published }} 13 juin 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
cropped view of diseased and naked woman with moles on skin on white

Vaccins à ARN, nouvelles immunothérapies. Le Pr Caroline Robert, chef du service de Dermatologie à Gustave Roussy, a sélectionné pour nous les études qui ont marqué le dernier congrès de l'ASCO dans le domaine du mélanome.

Un vaccin à ARN personnalisé

Cette année, les vaccins à ARN ont fait une entrée fracassante dans le traitement du mélanome. Il y a deux mois, les premiers résultats de l’étude KEYNOTE-942  étaient présentés lors du congrès AACR1. Ils montraient qu’ajouter un vaccin à ARN au traitement standard, à savoir l’immunothérapie par pembrolizumab, réduisait de 44% le risque de récidive de la maladie chez des patients atteints d’un mélanome opéré à un stade avancé mais qui n’ont plus de métastases visibles au scanner.

Cette fois, ce sont les résultats sur les risques de développer des métastases à distance de la tumeur initiale qui ont été présentés au dernier congrès international de cancérologie de l’ASCO. Ils sont tout aussi impressionnants : alors que 24% des patients traités par immunothérapie seule avaient développé des métastases au bout de 18 mois, seuls 8% des patients traités par la combinaison avec le vaccin en présentaient.

Ce vaccin a la particularité d’être totalement personnalisé : après analyse de la tumeur du patient, un ARN codant pour une trentaine de néoantigènes2 est synthétisé puis injecté en intramusculaire au patient. Sa production prend moins de 2 mois. « Il s’agit d’un réel tour de force technologique et le mélanome est pionnier en la matière » s’enthousiasme le Pr Caroline Robert, cheffe du service de Dermatologie à Gustave Roussy. Deviendront-ils le nouveau standard de traitement ? Il est encore trop tôt pour le dire.

Des nouvelles immunothérapies anti-Lag3

S’il est une innovation qui a permis de grandes avancées dans le traitement du mélanome métastatique ces dernières années, c’est bien l’immunothérapie. Après les anti-PD1/PDL1 et les anti-CTLA-4, la famille s’agrandit avec l’arrivée des anti-Lag3. Les immunothérapies présentent toutefois quelques limites en termes d’efficacité ainsi qu’en termes de rapport bénéfices/risques. Elles ne fonctionnent en effet pas chez tous les patients et peuvent parfois entrainer des toxicités sévères. Le petit nouveau pourrait bien améliorer la situation.

« Plusieurs études présentées à l’ASCO le suggèrent, confirme le Pr Caroline Robert. Nous avons eu la confirmation, grâce au suivi à plus de deux ans, qu’associer le relatlimab, un anti-Lag3, au nivolumab, un anti-PD1, améliore significativement la durée de survie sans progression3 par rapport au nivolumab utilisé seul. Un autre anticorps anti-Lag3, le fianlimab, a également montré qu’associé un anti-PD1, le cemiplimab, il permettait d’obtenir des taux de réponse avoisinant les 60%. Cette dernière étude demande toutefois à être confirmée. L’intérêt de ces associations anti-LAG3/anti-PD1 est aussi leur relativement faible niveau de toxicité avec environ 20% d’effets secondaires sévères contre près de 60% avec l’association de référence, anti-PD1/anti-CTLA-4″

Emilie Groyer

1. American Association for Cancer Research
2. Les antigènes sont des protéines présentent à la surface des cellules et qui sont reconnues par le système immunitaire. Les néoantigènes sont de nouveaux antigènes exprimés par les tumeurs à la suite de mutations de leur ADN.
3. Durée pendant laquelle la maladie n’évolue pas.


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Recherche et essais cliniquesC'est quoi la différence

Essais cliniques. Phases 1, 2, 3, c’est quoi la différence ?

Les essais cliniques permettent de déterminer l’efficacité et la toxicité d’un médicament. Cette évaluation comporte 3 phases. Quelles sont leurs différences dans le cadre du cancer ? On vous explique.

12 avril 2024

02:05

VaccinothérapieTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – La vaccinothérapie, késako ?

La vaccinothérapie fait partie de ce qu’on appelle les immunothérapies : ces nouveaux traitements dont le but est de stimuler notre organisme pour qu’il lutte par lui-même contre le cancer. Comment ça marche ? On vous explique tout.

8 mars 2024

01:00

Symptômes et diagnosticTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – La radiologie interventionnelle, késako ?

Aujourd’hui, on vous dit tout sur cette technologie de pointe qu’est la radiologie interventionnelle. Ça sert à quoi ? Comment ça marche ? Quels sont ses avantages ? Le Dr RoseUp, incarné par le Dr Kierzek, vous explique tout.

9 février 2024

01:53

ImmunothérapiesTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – L’immunothérapie, késako ?

L'immunothérapie a révolutionné la lutte contre le cancer. Son but principal est d’aider le corps du patient à lutter par lui-même contre la maladie, en stimulant son système immunitaire. Comment ça marche ? Qui est concerné ? Le Dr RoseUp, incarné par le Dr Kierzek, vous explique tout.

26 janvier 2024

{{ config.event.all }}

Paris

Atelier

ETP* pendant les traitements – Le rôle des soins support

3 juin 2024 • 15h00 - 17h00

Docteur Laurent Migniot, médecin, vous présentera le rôle des soins supports durant les traitements . Cet atelier fait partie du programme d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) pendant les traitements. Ce programme comprend 4 ateliers répartis sur 4 mois abordant les thèmes suivants : Être actrice de son parcours : le rôle des soins de supports Et si l'activité physique adaptée devenait une thérapie ? Prendre soin de soi après l'annonce Gérer son alimentation pendant les traitements

Bordeaux

HormonothérapieConférence

Conférence – Comprendre et pallier les effets indésirables de l’hormonothérapie

16 mai 2024 • 10h00 - 11h30

L’hormonothérapie est synonyme pour beaucoup de bouffées de chaleur, prise poids, douleurs articulaires, sécheresse vaginale et autres joyeusetés ! Comment vivre avec une hormonothérapie ? Comment adoucir ou éviter les effets secondaires ? Venez rencontrer Bérangère ARNAL-MORVAN, médecin de la femme et phytothérapeute. Conférencière et enseignante en France et à l’étranger, elle est l’auteure de nombreux ouvrages et articles sur la santé de la femme au naturel. 

Bordeaux

HormonothérapieAtelier

Café RoseUp- Spécial Hormonothérapie

14 mai 2024 • 15h00 - 16h30

Le Café RoseUp est un moment de partage organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux.  L'idée ? Vous offrir l'opportunité d'échanger avec d'autres femmes qui traversent la même épreuve que vous, dans un cadre bienveillant. Chaque semaine, une nouvelle thématique est abordée. Aujourd'hui, le Café RoseUp est animé par Valérie, une patiente partenaire qui a elle-même été touchée par la maladie. Thème du jour : L'hormonothérapie

Bordeaux

Atelier

ETP* pendant les traitements – Le rôle des soins support ?

7 mai 2024 • 11h00 - 12h00

Le Dr Ivan Krakowski, oncologue, vous présentera le rôle des soins supports et vous expliquera comment ils peuvent vous soulager durant les traitements.