Cancer et Covid-19 : « Je suis sous traitement, la vaccination ne risque-t-elle pas de me fatiguer davantage ? »

Le Dr Barrière, oncologue à la clinique Saint Jean de Cagnes-sur-Mer, répond à vos questions sur la vaccination contre le Covid-19. Voici la réponse qu'il apporte aux personnes atteintes de cancer qui ont peur que la vaccination n'aggrave leur état.

Douleur : de plus en plus de solutions ! @Douleur : de plus en plus de solutions !

Certaines personnes atteintes de cancer sont réticentes à la vaccination parce qu’elles considèrent qu’elles reçoivent déjà énormément de traitements et qu’elles craignent que cette énième injection ne les fatigue davantage. Que leur répondez-vous ?

Dr Barrière : « Je vois en effet régulièrement des patients qui ne veulent pas être vaccinés. Cela reste toutefois une minorité : moins de 10% des personnes. Souvent elles sont réticentes parce qu’elles ont entendu dire que le vaccin allait les fragiliser davantage et les fatiguer, et que cette fatigue allait s’ajouter à celle déjà induite par les traitements.

Je l’entends. Ce que je leur réponds c’est que ce n’est pas ce que montre notre expérience. On a traité et vacciné près de 800 patients dans notre centre et on n’a pas observé d’effet particulier. Même quand la vaccination a été réalisée le même jour que la cure de chimiothérapie. Et ça a été confirmé par d’autres équipes. 

On peut donc les rassurer : la vaccination est bien tolérée. D’ailleurs plutôt mieux que la population générale. On ne sait pas exactement pourquoi. Peut-être parce que, quand on est sous chimiothérapie, on a souvent pendant 3 jours de la cortisone qui peut limiter l’inflammation provoquée par la vaccination.

LIRE AUSSI : Retrouvez tous nos articles sur la vaccination, l’impact de la pandémie sur les malades de cancer, les risques face au Covid-19, les pertes de chance… dans notre dossier complet Cancer et Covid-19.

EN VIDÉO : Retrouvez l’ensemble des Questions/Réponses sur le coronavirus ici et nos webinaires sur notre chaine YouTube.

Propos recueillis par Emilie Groyer