Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Mamans miracles – Céline, « Je suis une maman en construction »

{{ config.mag.article.published }} 14 mars 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Le 13 décembre 2021, Céline a donné naissance à Bérénice. Photo : Corinne Mariaud

Mener une grossesse tout en luttant contre un cancer, c’est aujourd’hui possible ! Céline l'a fait, elle a bénéficié d'un protocole de préservation de ses ovocytes.

{{ config.mag.article.warning }}

Ma grand-mère et ma mère ont eu un cancer du sein. Ma mère en est décédée. Alors mon diagnostic, en avril 2018, n’a presque pas été une surprise pour moi. C’était un cancer hormono-dépendant, de grade III, agressif, mais pas métastasé, et sans ganglion touché.

Après une tumorectomie, et juste avant de démarrer la chimiothérapie, on m’a fortement conseillé de faire une préservation d’ovocytes, ce que j’ai fait et qui a permis d’en prélever 10. Je me souviens d’avoir vécu cette procédure comme une première victoire sur mon cancer. Savoir qu’un jour je pourrais être maman malgré tout m’a redonné un coup de fouet psychologique pour affronter le reste de mon parcours, qui m’a amenée à janvier  2019.

« Me savoir enceinte a changé mon état d’esprit, je n’angoisse plus à l’idée d’une récidive » – Céline, 35 ans

Là, j’ai commencé l’hormonothérapie. Avant de me lancer pour 5 ans, j’ai quand même demandé à l’oncologue s’il était possible d’avoir un bébé en cours de traitement. Elle m’a expliqué que je pourrais faire une pause au bout de 18 mois de traitement et pendant 2 ans, mais qu’il faudrait reprendre l’hormono rapidement après l’accouchement. Je pouvais tenter de tomber enceinte naturellement, mais d’emblée j’ai pris 2 décisions : démarrer ma pause dès juillet  2020 et utiliser mes ovocytes. Les 2 premières FIV n’ont pas pris, la troisième si.

J’ai appris que j’étais enceinte le 16 avril 2021, date anniversaire de mon mariage ! En plus d’un cancer, je souffre de la maladie de Crohn et d’un syndrome d’inflammation des artères, alors je suis très suivie, très bien entourée, et quand j’ai une question on y répond sans tabou.

Me savoir enceinte a changé mon état d’esprit. Je n’angoisse plus à l’idée d’une récidive, parce que je ne suis plus sous hormono. Je positive, je prends conscience de ce qui se passe dans mon corps, je travaille sur tout ça en faisant des exercices de respiration et du yoga. Je reste quand même partagée entre la joie de créer une famille, d’accueillir ce bébé, et l’angoisse de ne pas être à la hauteur. Je me sens une maman en construction. Avec mon mari, au fur et à mesure des semaines, nous écrivons une chanson à notre bébé. On la lui chante pour lui dire qu’on l’aime, et que tout ira bien. On crée déjà un lien avec notre Petit Esquimau, c’est le surnom qu’on lui a donné… Eh oui ! C’est un bébé congelé !

A LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Mamans miracles »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet
Photos de Corinne Mariaud

Retrouvez cet article dans Rose Magazine (Numéro 21, p. 70)


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

ParentalitéInterviews d'experts

Cancers héréditaires et sélection d’embryon : que dit la loi ?

Être porteur d’une mutation prédisposant au cancer, c’est vivre avec la peur de la transmettre à ses enfants. Le diagnostic pré-implantatoire (DPI), en permettant de sélectionner les embryons exempts du gène défaillant, permet d’écarter ce risque. Est-il ouvert à tous les cancers héréditaires ? Comment peut-on en bénéficier ? Le Dr Céline Moutou, Présidente de la Société Française de Diagnostic Préimplantatoire, nous aide à y voir plus clair.

13 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Relation avec les prochesAtelier

Café RoseUp – Vie de couple et célibat, à l’épreuve du cancer

13 juin 2024 • 15h00 - 16h30

Le Café RoseUp est un moment de partage organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Chaque semaine, une nouvelle thématique est abordée. Aujourd'hui, le Café RoseUp est animé par Valérie, une patiente partenaire qui a traversé la maladie. Infos pratiques : Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux et a lieu 2 fois par mois. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Bordeaux, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier

Bordeaux

Angoisse et stressAtelier

Sophrologie

7 juin 2024 • 13h30 - 14h30

SophrologieDans le cadre de notre cycle thématique sur l'hormonothérapie, des effets tels que  anxiété, trouble de l'humeur, douleurs articulaires, fatigue etc. peuvent se faire ressentir. Grâce à différents exercices de respiration, d'écoute des sensations corporelles et de visualisation, la sophrologie vous aide à traverser cette épreuve en vous apprenant à relâcher vos tensions, à expulser vos peurs et à accepter votre état d'être. Cette séance est animée en petit groupe par Anne Bérangère, sophrologue et ouvert aux pratiquantes et non-pratiquantes.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin du visage en groupe

17 mai 2024 • 15h00 - 16h30

Votre peau est ou a été malmenée pendant et après vos traitements ? Vous souffrez de rougeurs, de sécheresse ou peut-être d’autres effets indésirables ? Durant un atelier pratique, Prescilia, socio-esthéticienne, vous livrera de précieux conseils pour retrouver un confort cutané.

Bordeaux

Atelier

Café RoseUp -Spécial Cures thermales

30 mai 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à venir nous retrouver avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé un cancer pour poser vos questions et pour partager vos ressentis et votre expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. C'est un rendez vous thématique bimensuel. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.