Rééduquer son périnée pour lutter contre les troubles sexuels causés par le cancer

Les troubles de la sexualité ne sont pas une fatalité lorsque l'on a un cancer. Il est possible de les soulager en apprenant par exemple à détendre son périnée. Voici quelques exercices simples, à faire chez soi, sans matériel.

Les traitements contre le cancer peuvent induire des troubles sexuels - roseupassociation - rosemagazine

Huit femmes sur 10 déclarent souffrir de troubles de la sexualité après un cancer. Le chiffre est impressionnant. Le sujet reste pourtant tabou. Heureusement, des solutions existent. Parmi celles-ci : la rééducation du périnée.

Lien entre troubles sexuels et périnée

Certains traitements contre le cancer, au premier rang desquels l’hormonothérapie, induisent une ménopause précoce en bloquant les hormones sexuelles. Le vagin n’est alors plus « alimenté » et se dessèche. La pénétration devient douloureuse. On parle de dyspareunie.

« Si le problème perdure, notre cerveau va faire un lien entre pénétration et douleur. Par réflexe, le périnée, cet ensemble de muscles qui soutient nos organes pelviens comme un hamac et entourent notamment l’orifice vaginal, va se contracter, rendant la pénétration impossible » explique Marion Dubès, kinésithérapeute. La rééducation du périnée va permettre de « déconditionner » le cerveau en lui montrant que toucher l’orifice vaginal ne fait pas forcément mal. Son massage favorise également la vascularisation de la zone pelvienne et contribue ainsi à lutter contre la sécheresse vaginale.

Trois exercices, ne nécessitant pas de matériel, permettent cette rééducation.

Auto-massage de la vulve

L’auto-massage va consister à étirer doucement les muscles tout autour de l’orifice vaginal pour les détendre. Pour cela, il faudra placer son pied sur une chaise pour une ouverture naturelle de l’orifice. On se servira de son pouce qu’on aura au préalable lubrifié avec de l’aloe vera, de l’huile de coco, de bourrache ou d’onagre… « Cet exercice doit être répété tous les jours, ne serait-ce que 5 minutes, par exemple pendant ou après la douche » précise Marion Dubès.

1er mouvement : Placez l’extrémité de votre pouce au niveau de la partie inférieure de l’orifice vaginal. Observez comment les muscles réagissent  : est-ce qu’ils repoussent votre pouce, est-ce que les tissus s’assouplissent, est-ce que c’est douloureux ? Puis, déplacez votre pouce petit à petit le long de l’orifice en effectuant des pauses.

2ème mouvement : Si ces premiers mouvements n’ont pas provoqué de douleurs, vous pouvez les refaire en introduisant cette fois la première phalange du pouce.

3ème mouvement : Toujours en partant de la base de l’orifice, faites glisser votre pouce le long de l’orifice, en appuyant légèrement si vous le souhaitez.

4ème mouvement : Effectuez des petits cercles en appuyant légèrement, dans un sens puis dans un autre.

5ème mouvement : Pincez le muscle entre votre pouce et votre index et étirez doucement.

Mobilisation du bassin

Les muscles qui composent le périnée sont attachés au bassin. En faisant bouger cet os, on va donc contribuer indirectement à détendre le périnée. Pour cela, on va effectuer des mouvements de rotation en étant assise sur un ballon (ou une chaise), les pieds bien à plat, écartés un peu plus largement que les épaules.

1er exercice : Faites des successions de dos ronds/dos creux en faisant rouler vos ischions, ces petits os proéminents au niveau de vos fesses. Pour augmenter l’amplitude du mouvement, aidez-vous de vos jambes. Faites cet exercice en fonction de vos capacités : on évitera par exemple de faire de trop grands mouvements après une intervention chirurgicale au niveau du dos.

2ème exercice : Inclinez-vous d’un côté, puis de l’autre, comme si vous vouliez soulever une fesse puis l’autre.

3ème exercice : Effectuez des cercles avec votre bassin dans un sens, puis dans l’autre. Commencez par de petits mouvements et aidez-vous ensuite des jambes si vous souhaitez faire des mouvements plus amples.

Relâchement musculaire du périnée

Là encore, le relâchement du périnée va contribuer à détendre cet ensemble de muscles.

1ère position : Dos au sol, pliez les genoux et rapprochez vos pieds de vos fesses (plus vos pieds seront proches de vos fesses, plus l’exercice sera difficile). Puis, lâchez vos genoux d’un côté, puis de l’autre, tout en relâchant votre périnée. « Pour obtenir ce relâchement, on peut s’imaginer une fleur qui s’ouvre ou de la neige qui fond au soleil, c’est cette sensation que vous devez retrouver. Si vous ne parvenez pas à trouver cette sensation, contractez fortement le périnée, comme si vous vous reteniez d’aller aux toilettes, puis relâchez » conseille Marion Dubès.

2ème position : Même exercice, cette fois en ramenant les genoux sur la poitrine.

3ème position : Asseyez-vous sur vos talons, dans la position de la « grenouille ». Idéalement, montez sur la pointe des pieds. Si vous n’y parvenez pas, restez avec les pieds à plat.

 

INFO +

Retrouvez l’intégralité du webinaire animé par Marion Dubès, kinésithérapeute, (et bien d’autres) sur notre chaine YouTube. Suivez également tous ses conseils et ceux de son acolyte, Valérie Teyssier, sur Instagram @Physioseins

Emilie Groyer
Avec la collaboration de Marion Dubès