Après une opération liée à un cancer du sein, les femmes craignent souvent qu’une activité physique ne soit contre-indiquée. Halte aux idées reçues ! Jocelyne Rolland, kinésithérapeute spécialiste du cancer du sein, créatrice des méthodes AviRose et Rose Pilates, donne toutes les clés pour une remise en forme réussie.
Avoir mal pendant les traitements ou des années après la maladie n’est pas une fatalité. Des solutions efficaces existent. Cette année, le nouveau livret publié par l’ARC dans sa collection « Mieux vivre » est dédié à la douleur et propose des repères pour mieux la comprendre et la soulager.
Idéale pour réconcilier le corps et l’esprit, cette discipline chinoise se pratique aussi dans l’eau. Séance d’initiation avec Sylvie Coulais, praticienne à Pornichet.
Après une chirurgie liée à un cancer du sein, il est possible et même fortement conseillé de remobiliser son corps. La kinésithérapeute Jocelyne Rolland propose quelques exercices simples, à faire chez soi, dans le mois qui suit l'intervention.
Lorsque l’on traverse l’épreuve du cancer, tout concourt à limiter l’activité physique, qui peut pourtant être une alliée de poids dans le processus de reconstruction. Bonne nouvelle : votre kiné peut vous aider à vous mettre en mouvement, annonce Jocelyne Rolland. Elle-même kinésithérapeute spécialisée dans la prise en charge des femmes qui ont été opérées en raison d’un cancer du sein, elle détaille comment cette prise en charge peut être utile, et à quelles conditions.
Les effets secondaires de l’hormonothérapie sont redoutés par de nombreuses patientes. Quels sont-ils, et comment réagir pour ne pas les laisser s’installer ? Découvrez les éclairages du Dr Delphine Wehrer, gynécologue à Gustave Roussy.
Deux ans après l'ouverture des débats sur l'expérimentation du cannabis thérapeutique en France, le décret permettant son application a enfin été publié. Les premières prescriptions ne sont toutefois pas encore pour demain.
Le neurofeedback dynamique permettrait d'entraîner son cerveau à fonctionner de façon optimale et ce, sans rien faire. Cette méthode, inspirée du neurofeedback clinique qui commence à faire ses preuves dans les troubles de l'attention, fait son entrée en oncologie pour soulager anxiété, douleurs et insomnie. Sur quelle principe repose-t-elle ? Est-elle efficace ? On a enquêté.
De nombreuses femmes souffrent des séquelles d'un cancer du sein. Des séquelles que la kinésithérapie pourrait soulager. Aujourd'hui, les kinésithérapeutes spécialisés s'organisent en réseau pour faire reconnaître leur utilité. Jocelyne Rolland, marraine du réseau, nous explique l'importance de cette belle initiative.
Victime de douleurs neuropathiques insupportables depuis son cancer du sein, Valérie suit un nouveau protocole pour calmer ses maux : des patchs imbibés de capsaïcine, la molécule active du piment. Avec succès. Elle nous raconte.