Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« C’est quoi votre objet fétiche ? » – Épisode 2 : pour Jennifer, c’est le coussin cœur!

{{ config.mag.article.published }} 24 mai 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Au fil de ses traitements du cancer, cet accessoire qui peut passer pour un objet de déco est devenu essentiel pour Jennifer. Atteinte d’un cancer du sein, et après un curage ganglionnaire qui lui ont laissé des séquelles, la jeune femme de 36 ans ne peut plus s’en passer.

J’ai deux coussins cœur, un que je balade partout, dans mon sac à main, et un autre qui reste dans mon lit. C’est plus qu’un objet fétiche, c’est devenu un doudou. Le savoir avec moi au cas où je ne me sente pas bien, me réconforte et me rassure. Le premier que j’ai eu c’est une infirmière qui me l’a donné, en me disant que cela pourrait me servir après mon curage axillaire. On est à ce moment-là à l’été 2019, on m’a retiré une tumeur au sein, mais on a découvert des métastases au ganglion sentinelle, il faut donc qu’on me retire la chaine ganglionnaire. À la suite de cette intervention, j’ai eu ce qu’on appelle une corde (un durcissement des vaisseaux lymphatiques, ndlr). Mon sein me faisait mal, mon épaule aussi, en plus il faisait très chaud, et mes vêtements collaient et frottaient contre cette zone sensible. Bref, ce n’était pas une partie plaisir, et ce petit coussin m’a vraiment soulagée !

C’est aussi un cadeau sympa !

J’en ai eu jusqu’à quatre ! Et aujourd’hui encore je ne peux pas m’en passer. Il a la forme idéale pour être calé sous l’aisselle. Pas encombrant, il permet d’éviter les frottements au niveau de la zone embêtante, et atténue vraiment les douleurs au bras mais aussi au sein. Avec ça, les trajets en voiture se passent en douceur ! Quand j’ai su fin 2022 que mon autre sein était touché, et qu’on allait me prélever le ganglion sentinelle, je suis allée à l’hôpital avec mon coussin cœur et je me suis réveillée avec ! Cette fois, je n’ai pas eu de curage ganglionnaire, mais c’est encore douloureux et j’ai de nouveau eu une corde. La nuit, je ne m’en sépare jamais, et mon mari a maintenant l’habitude de partager notre lit avec ce doudou. Ces coussins sont fabriqués par des bénévoles, et gratuits. Il en existe dans toutes les matières, tous les styles, tous les coloris, j’en ai même eu un avec des paillettes. Trop mignon. Utile, sympa, c’est un joli cadeau à faire ! 

À LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Objets fétiches »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Atelier

Café RoseUp -Spécial Cures thermales

30 mai 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à venir nous retrouver avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé un cancer pour poser vos questions et pour partager vos ressentis et votre expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. C'est un rendez vous thématique bimensuel. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

HormonothérapieAtelier

Conseils nutritionnels et mise en pratique – Spécial Hormonothérapie

6 mai 2024 • 13h30 - 15h30

Je suis sous hormonothérapie, dois-je bannir certains aliments de mes repas ? C'est quoi les aliments dits hormone-like ? Dois-je opter pour des compléments alimentaires et en éviter certains ?  Notre onco-diététicienne répondra à toutes ces questions (et bien d'autres) lors de cet atelier. Elle vous donnera également des conseils pour conserver une alimentation saine et équilibrée, pendant votre traitement d'hormonothérapie. 

Bordeaux

HormonothérapieConférence

Conférence – Comprendre et pallier les effets indésirables de l’hormonothérapie

16 mai 2024 • 10h00 - 11h30

L’hormonothérapie est synonyme pour beaucoup de bouffées de chaleur, prise poids, douleurs articulaires, sécheresse vaginale et autres joyeusetés ! Comment vivre avec une hormonothérapie ? Comment adoucir ou éviter les effets secondaires ? Venez rencontrer Bérangère ARNAL-MORVAN, médecin de la femme et phytothérapeute. Conférencière et enseignante en France et à l’étranger, elle est l’auteure de nombreux ouvrages et articles sur la santé de la femme au naturel. 

Bordeaux

HormonothérapieAtelier

Café RoseUp- Spécial Hormonothérapie

14 mai 2024 • 15h00 - 16h30

Le Café RoseUp est un moment de partage organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux.  L'idée ? Vous offrir l'opportunité d'échanger avec d'autres femmes qui traversent la même épreuve que vous, dans un cadre bienveillant. Chaque semaine, une nouvelle thématique est abordée. Aujourd'hui, le Café RoseUp est animé par Valérie, une patiente partenaire qui a elle-même été touchée par la maladie. Thème du jour : L'hormonothérapie