Deux ans après l'ouverture des débats sur l'expérimentation du cannabis thérapeutique en France, le décret permettant son application a enfin été publié. Les premières prescriptions ne sont toutefois pas encore pour demain.
Le neurofeedback dynamique permettrait d'entraîner son cerveau à fonctionner de façon optimale et ce, sans rien faire. Cette méthode, inspirée du neurofeedback clinique qui commence à faire ses preuves dans les troubles de l'attention, fait son entrée en oncologie pour soulager anxiété, douleurs et insomnie. Sur quelle principe repose-t-elle ? Est-elle efficace ? On a enquêté.
Cet art de se soigner au contact des chevaux, aide les femmes touchées par le cancer à retrouver de la confiance et à reprendre les rênes de leur vie.
Vous avez l’impression que votre mémoire vous joue des tours ces derniers temps ? Vous vous demandez si cela a un lien avec vos traitements ? Jean Petrucci, psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie, vous propose un éclairage sur la nature des troubles cognitifs rencontrés par les patients suivis en oncologie, et explique comment réagir jusqu’à ce qu’ils s’estompent.
Pour sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein, des malades ont parcouru virtuellement 25 kilomètres à la rame lors de la 35ème édition de la Traversée de Paris.
Les ongles aussi sont malmenés par les traitements. Hédi Chabanol, responsable de l’espace soin et étude de la peau à l’Institut Curie, nous livre de précieux conseils pour les protéger.
L'ablation de votre tumeur a laissé une cicatrice disgracieuse ? Savez-vous que le massage peut contribuer à l'atténuer ? Quelles cicatrices sont concernées, quand commencer, quels gestes effectués... On vous dit tout.
Les troubles de la sexualité ne sont pas une fatalité lorsque l'on a un cancer. Il est possible de les soulager en apprenant par exemple à détendre son périnée. Voici quelques exercices simples, à faire chez soi, sans matériel.
Pertes de mémoire, incapacité à se concentrer, migraines... Fanette est frappée de plein fouet par le chemofog, ces pertes cognitives dues aux traitements contre le cancer. Epuisée, isolée, malheureuse dans son travail de cadre, elle décide à quarante ans de commencer une nouvelle vie, en accord avec la nature. Et devient horticultrice.
De nombreuses femmes souffrent des séquelles d'un cancer du sein. Des séquelles que la kinésithérapie pourrait soulager. Aujourd'hui, les kinésithérapeutes spécialisés s'organisent en réseau pour faire reconnaître leur utilité. Jocelyne Rolland, marraine du réseau, nous explique l'importance de cette belle initiative.