Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Ça m’énerve ! : « Les mucites sont une souffrance qui n’a plus lieu d’être ! »

{{ config.mag.article.published }} 4 septembre 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Illustration : Claudia Amaral

Le Dr Antoine Lemaire est spécialiste de la prise en charge de la douleur. Il s'indigne que les personnes atteintes de cancer voient encore leur qualité de vie altérée par des mucites alors qu'un traitement efficace et reconnu existe : la photobiomodulation.

La mucite est une inflammation de la bouche et de la muqueuse digestive, consécutive aux traitements du cancer. Elle peut provoquer des douleurs, des difficultés pour s’alimenter, pour parler, une altération de l’image de soi, de l’anxiété, des troubles du sommeil ou une dépression. Quand les atteintes sont telles que s’alimenter devient impossible au patient, on peut être obligé de lui poser une sonde d’alimentation ou une perfusion de morphine, voire de réduire la dose de ses traitements ou de les interrompre provisoirement. Ce sont donc aussi de potentielles pertes de chances pour le patient.

Une solution simple et efficace : la photobiomodulation

Or on connaît les traitements qui entraînent les mucites et on dispose d’une solution pour s’en prémunir : la photobiomodulation. Elle agit en limitant l’inflammation, en soulageant la douleur et en favorisant la cicatrisation. Son nom peut paraître compliqué. En réalité, son principe est assez simple. Il s’agit d’une technique qui repose sur la propriété qu’ont certaines longueurs d’onde de la lumière, en l’occurrence le rouge et l’infrarouge, de permettre aux cellules de retrouver un fonctionnement normal. La lumière est émise par des diodes électroluminescentes – mieux connues sous le nom de LED – ou des lasers, qui n’émettent pas de chaleur. Il n’y a donc aucun risque de brûlure.

Encore trop peu de centres équipés

Ces dernières années, les industriels ont fait beaucoup d’efforts pour proposer des appareils extrêmement sûrs, précis, efficaces, et peu coûteux. Ces outils sont devenus très simples d’utilisation, et répondent à des normes dites dosimétriques : on connaît précisément la quantité d’énergie à administrer aux tissus lésés pour les réparer, à l’intérieur ou à l’extérieur de la bouche. La séance ne prend que quelques minutes et peut être menée par une infirmière formée. Il est donc inadmissible que si peu de services de cancérologie et d’hématologie la proposent aujourd’hui, de façon courante, en prévention et en traitement des mucites. D’autant plus que les freins à son utilisation sont infondés. Les soignants doutent du fait qu’une simple lumière puisse soigner, alors que de nombreuses publications scientifiques ont démontré à la fois son efficacité et sa sécurité. Les référentiels internationaux recommandent cette technique depuis huit ans maintenant. Le coût de ces appareils, quelques milliers d’euros, peut aussi bloquer ; mais il est bien faible en comparaison de ce que représente financièrement la prise en charge des mucites.

Sortons de ce paradoxe !

Résultat, on propose aux patients des bains de bouche, a minima peu efficaces, et souvent inadaptés, qui font perdre du temps dans la prise en charge de leurs mucites ! On se retrouve à traiter des patients avec des mucites parfois à un stade avancé, alors même qu’on a les moyens d’empêcher leur apparition, ou au moins de limiter leur progression par la photobiomodulation préventive. Il faut sortir de ce paradoxe, inacceptable sur le plan éthique. J’en appelle aux patients : qu’ils en parlent à leur médecin ! C’est peut-être le meilleur moyen de faire enfin bouger les lignes.

LA PLUME DANS LA PLAIE

Livre d'Antoine Lemaire "Soigner les douleurs du cancer"-rosemagazine-roseupassociation
© Service de presse // Claudia Amaral

Le Dr Antoine Lemaire est médecin hospitalier spécialiste de la douleur et des soins palliatifs, chef du pôle cancérologie et spécialités médicales du centre hospitalier de Valenciennes. Il milite activement pour que les douleurs liées au cancer soient mieux connues et mieux prises en charge. Formé au journalisme médical, il publie régulièrement des articles sur ce sujet. Il est notamment l’auteur de Soigner les douleurs du cancer, paru aux éditions In Press.

Dr Antoine Lemaire

Propos recueillis par Emilie Groyer

Retrouvez cet article dans Rose magazine (Numéro 24, p.24)


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Activité physiqueInterviews d'experts

Ça m’énerve ! : « L’activité physique doit être remboursée ! »

Le Dr Alexandre Feltz est pionnier du sport-santé. Il milite pour un accès égalitaire à l'activité physique adaptée et à sa prise en charge par l'assurance maladie.

12 juillet 2024

Angoisse et stressReportages

Effets secondaires du cancer : la transe aide-t-elle à mieux les vivre ?

En Belgique, une équipe de chercheurs mène une étude inédite sur les techniques menant à un état modifié de conscience, dont la transe auto-induite. Objectif : évaluer scientifiquement son impact sur certains effets secondaires du cancer. Entre 2022 et 2023, 40 patients sortis de traitement y ont participé... Parmi eux, des Françaises.

3 juin 2024

56:57

Problèmes de peau et d'ongles {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire socio-esthétique – Fabriquer son soin du visage

Vous vous méfiez des produits de beauté vendus dans le commerce ? Et si vous les faisiez vous-même ! Prescilia Wrobel, notre socio-esthéticienne, vous montre comment réaliser un soin du visage maison, sain et adapté à vos traitements ! Ce webinaire vous a été offert par RoseUp association. Si vous souhaitez soutenir nos actions, n’hésitez pas à adhérer ou faire un don. Merci !

24 avril 2024

Double peineDécryptage

Un cancer, ça peut coûter très cher

En France, on ne paie pas ses traitements contre le cancer. Mais la maladie occasionne une cascade de dépenses annexes liées à des soins qui restent peu, voire pas du tout pris en charge. On a fait les comptes, et ça fait mal !

19 avril 2024

{{ config.event.all }}

En ligne

Vie sentimentale et sexualitéAtelier

Consultation individuelle sexo

18 juillet 2024 • 12h30 - 13h00

Venez discuter de vos problématiques, sans tabou, avec notre sexologue, Justine Henrion. Elle vous donnera de précieux conseils pour renouer avec votre corps et vivre une sexualité plus épanouie.

En ligne

Vie sentimentale et sexualitéAtelier

Consultation individuelle sexo

18 juillet 2024 • 13h00 - 13h30

Venez discuter de vos problématiques, sans tabou, avec notre sexologue, Justine Henrion. Elle vous donnera de précieux conseils pour renouer avec votre corps et vivre une sexualité plus épanouie.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin des lèvres

19 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Prescilia, socio-esthéticienne, vous livrera de précieux conseils pour retrouver du confort. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.

En ligne

HormonothérapieConférence

Webinaire Réflexologie : mieux gérer les effets secondaires de l’hormonothérapie

26 juillet 2024 • 16h30 - 17h30

Bouffées de chaleurs, troubles du sommeil, stress, problèmes de digestion... les effets secondaires de l'hormonothérapie se font ressentir et vous cherchez à réduire leur impact sur votre corps ? Maxime Bansard, réflexologue, vous montrera et vous guidera sur des points d'acupression pour mieux les supporter au quotidien.