Dépistage du cancer colorectal : et si on en parlait avec humour ?

Pourquoi est-il si difficile d’aborder le sujet du cancer colorectal ? Certaines campagnes de sensibilisation font ça très bien, avec un ton rigolo. La preuve en vidéos.

Comme vous le savez sans doute, mars est devenu le mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal. Si en France, les messages sont davantage informatifs et pédagogiques, d’autres pays choisissent l’humour pour traiter d’un sujet pas facile à aborder. Quelle est la méthode la plus efficace pour marquer les esprits ? Difficile de le savoir. Mais certaines campagnes ont au moins le mérite de faire sourire.

Cap sur l’Islande. Où la campagne « Save your ass » (Association Mottumars)  joue la carte du twerk pour attirer l’attention sur les popotins et l’importance de bien les surveiller pour rester en bonne santé. Et ça donne vraiment envie de se bouger !

De l’autre côté de l’Atlantique, chez nos amis Canadiens (Association canadienne du cancer colorectal), c’est l’ours polaire qui vient au secours des fesses en danger. Un tantinet étrange, à vous de juger !

Les autorités sanitaires canadiennes semblent apprécier le ton décalé pour aborder le thème du dépistage. Surtout à destination des hommes semble-t-il. Ces messieurs auraient-ils davantage besoin de dédramatiser ces sujets ? C’était en tout cas le but affiché de la campagne 2014 de lutte contre le cancer des testicules. Qui nous avait déjà bien fait marrer …

Marie-Rose Ngonga