Quels droits retraite pendant un arrêt maladie ?

Obtient-on des droits retraite pendant un arrêt maladie lorsque l'on est salarié dans le privé ? La réponse des experts de Malakoff Médéric, groupe de protection sociale.

Droits à la retraite pendant un arrêt maladie

Durant un arrêt maladie, vous ne touchez plus votre salaire, du fait de la suspension de votre contrat de travail. En revanche, si vous remplissez les conditions pour en bénéficier, vous percevez, ou votre employeur en cas de subrogation*, des indemnités journalières de la part de la Sécurité sociale à partir du quatrième jour d’arrêt de travail.

Aucune cotisation retraite (régimes de base et complémentaires) n’est prélevée sur ces indemnités journalières de maladie versées par la Sécurité sociale. Sous certaines conditions, le régime général de Sécurité sociale valide des trimestres assimilés à des périodes d’assurance pour le calcul de la retraite (à raison de 1 trimestre pour 60 jours indemnisés dans la limite de 4 trimestres par an).

De plus, les institutions de retraite complémentaire Agirc et/ou Arrco attribuent des points de retraite dès lors que l’arrêt de travail dure au moins 60 jours consécutifs, de façon à ce que le nombre total de points (cotisés et non cotisés) de l’année soit identique à celui de l’année qui précède l’arrêt.

Si votre contrat le prévoit, vous pouvez également percevoir des indemnités complémentaires aux indemnités journalières de la Sécurité sociale de la part de votre employeur, ainsi que des indemnités de la part d’un régime complémentaire de prévoyance. En cas de maintien du salaire pendant l’arrêt de travail, des cotisations sont prélevées sur les indemnités complémentaires et vous permettent d’acquérir des points de retraite. Ceux-ci peuvent être complétés par des points attribués sans contrepartie de cotisations, à concurrence du nombre de points acquis l’année précédant l’arrêt de travail.

* Votre employeur peut demander la subrogation si son entreprise prévoit le maintien de salaire en cas d’arrêt de travail. Dans ce cas, c’est lui qui percevra les indemnités journalières versées par votre caisse d’assurance maladie (www.ameli.fr).

POUR ALLER PLUS LOIN

« Ce qu’il faut savoir en cas de maladie » de Agirc et Arrco
« Maladies et points de retraite complémentaire » de Agirc et Arrco