Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

ESMO 2023. Cancer de l’endomètre : ce qu’il faut retenir

{{ config.mag.article.published }} 3 novembre 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Le Dr Manuel Rodrigues, oncologue et chercheur à l’Institut Curie, décrypte pour nous les derniers résultats présentés au congrès européen de cancérologie de l'ESMO.

Quelles sont les avancées dans le cancer de l’endomètre métastatique ?

Cette année à l’ESMO, il y a eu beaucoup d’actualités pour la prise en charge des patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre, surtout au stade métastatique. Au stade métastatique, il y a 2 grands types du cancer de l’endomètre : un qui est très muté, qui a tendance à bien répondre à l’immunothérapie, et un type qui l’est moins et qui est plus difficile à traiter. Là, on a eu une actualité avec un essai clinique qui combine de la chimiothérapie avec de l’immunothérapie, c’est le 3ème cette année. Cette fois c’était l’atezolizumab, on avait eu avant le pembrolizumab et le dostarlimab, et pour la 3ème fois on voit que pour les femmes qui ont ces tumeurs très sensibles, associer la chimio à l’immunothérapie, ça marche beaucoup mieux que la chimio seule.

Que peut-on en conclure ?

Donc ça confirme la place de l’immunothérapie en première ligne de la prise en charge des cancers de l’endomètre. Avec comme question : est-ce qu’on peut désescalader et retirer la chimio à ces patientes qui ont des tumeurs très sensibles (à l’immunothérapie), et là c’est l’étude DOMENICA qui est ouverte dans beaucoup de centres en France.

D’autres résultats intéressants ?

Toujours dans la prise en charge des cancers de l’endomètre en première ligne métastatique, il y a également l’arrivée des PARP inhibiteurs. On les connaît bien dans le cancer de l’ovaire dans toutes les lignes thérapeutiques. Et bien dans le cancer de l’endomètre, on trouve également un bénéfice   Un gros essai clinique américain qui était DUO-E et un plus petit essai clinique français qui était UTOLA, qui montre qu’il peut y avoir un bénéfice de l’olaparib, un des PARP inhibiteurs, dans certaines situations particulières et ça, c’est encore la médecine personnalisée qui arrive dans la prise des patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre métastatique. Ça va se préciser dans les prochains mois. il y a d’autres essais cliniques qui vont arriver dans les tous prochains mois.


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

ImmunothérapiesActualité

ASCO 2024. Le point sur les avancées dans le cancer du poumon

Cette année encore des annonces importantes ont été faites lors du congrès international de cancérologie de l'ASCO. On revient sur celles qui concernent les traitements des cancers du poumon.

5 juin 2024

Recherche et essais cliniquesC'est quoi la différence

Essais cliniques. Phases 1, 2, 3, c’est quoi la différence ?

Les essais cliniques permettent de déterminer l’efficacité et la toxicité d’un médicament. Cette évaluation comporte 3 phases. Quelles sont leurs différences dans le cadre du cancer ? On vous explique.

12 avril 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Nké : « Je découvre qu’on peut être atteint d’un cancer du poumon sans avoir jamais fumé »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu.  Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Nké. En novembre 2020, Nké a été diagnostiquée d'un cancer du poumon. Un choc. Elle n’a jamais fumé.  Pourquoi elle ? Devenu rapidement métastatique, son cancer s’est finalement révélé être d’une forme rare. Admise dans un essai clinique en avril 2022, cette maman solo de 49 ans en a été exclu 7 mois plus tard.  À ce jour, aucun traitement spécifique n’existe pour elle.

25 mars 2024

51:36

Conférence {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – Les cancers du sein triple négatifs

Le cancer du sein triple négatif est un sous-type de cancer du sein particulièrement agressif qui touche souvent les femmes jeunes. Pourquoi ? Qu'est-ce qui le distingue des autres cancers du sein ? Est-il plus à risque de devenir métastatique ? Comment le soigne-t-on actuellement ? Où en est la recherche ? Le Dr Olivier Tredan, coordonnateur du département de cancérologie médicale du Centre Léon Bérard, accompagné de Claude Coutier, présidente du Collectif Triplettes Roses et Christelle, une Triplette, répondent à toutes vos questions.

14 mars 2024

{{ config.event.all }}

En ligne

Cancers métastatiquesTemps d'échange

Cancers métastatiques : questions/réponses nutrition

15 juillet 2024 • 11h00 - 12h00

Vivre avec un cancer métastatique c'est vivre en permanence avec la maladie à l'esprit. Bien s'alimenter au quotidien est un challenge de plus ! Venez échanger en petit groupe, avec Emilie Masi, onco-diététicienne, elle répondra à toutes vos questions et vous proposera des astuces et recettes adaptées.

Paris

Activité physiqueAtelier

Activité Physique Adaptée : spéciale cancer métastatique

15 juillet 2024 • 13h00 - 14h30

L’activité physique peut être proposée de manière bénéfique à toute personne atteinte de cancer, qu’elle soit en cours de traitement ou après traitement.

Paris

Activité physiqueAtelier

Activité Physique Adaptée : spéciale cancer métastatique

17 juillet 2024 • 15h30 - 17h00

L’activité physique peut être proposée de manière bénéfique à toute personne atteinte de cancer, qu’elle soit en cours de traitement ou après traitement.