Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Elles ont écrit sur leur cancer – Delphine Ville, la résiliente

{{ config.mag.article.published }} 14 décembre 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Photo : Philippe Quaisse

Une nouvelle génération de patientes émerge qui ose porter la plume dans la plaie des tabous entourant encore la maladie. Elles sont souvent drôles, parfois incisives, mais toujours vraies. Focus sur l'auteure de Fragile et... Et alors ?

{{ config.mag.article.warning }}

Quel défi d’être soi, d’oser témoigner de sa fragilité dans une société en quête de performance et de perfection ! » observe finement Delphine au début de Fragile et… Et alors ?. Un défi que cette ex-animatrice de blogs de développement personnel (Mieux dans mon corps, par exemple) a longtemps hésité à relever. « J’avais peur d’être jugée et incomprise, en dépit de mon vieux rêve d’écrire un livre. »

La Toulousaine de 38 ans est une « âme hypersensible », née dans un corps cabossé par une maladie génétique. Marquée par la douleur et le handicap depuis une ostéonécrose des hanches (destruction des cartilages) à 20 ans, la jeune femme se sent donc déjà « en guerre contre elle-même » quand on lui annonce, en 2018, un mélanome de stade 4.

« Aujourd’hui, le mot « fragile » ne me correspond plus »

Delphine a maintenant peur de mourir. Doublement fragilisée. On lui conseille d’écrire un livre. Pour elle, autant que pour les autres. « À l’époque de mes blogs, j’aidais à travers mes interviews d’experts. Il était temps que je m’exprime, moi. » Durant ses 2 années de traitement, Delphine écrit donc Fragile et… Et alors ?, « à se réveiller la nuit, dès qu’une idée venait ».

« Ce livre a été mon confident. » Il l’a reconnectée à son âme et au moment présent. « Il m’a sauvé la vie », assure-t-elle. Nourrie de ses lectures d’auteurs tels que Boris Cyrulnik ou Lise Bourbeau (Les Cinq Blessures qui empêchent d’être soi-même), de son expérience des traitements et de psychothérapies, elle nous délivre dans ce bref ouvrage ses clés de compréhension de soi, et nous encourage à nous accepter tels que l’on est, dans toute la force de nos fragilités.

Désormais en rémission, Delphine se sent émotionnellement, mentalement et physiquement « alignée ». « Le terme fragile ne me correspond plus », déclare-t-elle.

À LIRE 

Fragile et… Et alors ?, Les Éditions du Net

Retrouvez tous les épisodes de notre série « Elles ont écrit sur leur cancer »

Photographie de Philippe Quaisse

Retrouvez cet article dans Rose Magazine (Numéro 23, p. 82)


{{ config.mag.team }}

Christelle Laffin

Journaliste

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Bien-être et évasionTemps d'échange

Goûter mensuel

25 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à un goûter mensuel au sein de la Maison RoseUp de Bordeaux. Convivialité et bonne humeur sont au rendez vous pour ce temps de partage entre adhérentes.