Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Mamans miracles – Alice, « La terre a tremblé quand j’ai su… »

{{ config.mag.article.published }} 30 mars 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Le 23 juillet 2021, Alice a donné naissance à un petit Loup. La maman et le bébé se portent bien. Petit bonheur en plus… elle peut l’allaiter normalement. Photo : Corinne Mariaud

Mener une grossesse tout en luttant contre un cancer, c’est aujourd’hui possible ! Alice l'a fait, elle a pris le temps d'accoucher avant son hormonothérapie.

{{ config.mag.article.warning }}

J’ai appris que j’étais enceinte un mois après avoir subi une tumorectomie et alors que j’étais sur le point de faire ma première séance de rayons. Littéralement. La radiothérapeute était en train de me placer sous la machine lorsque je lui ai dit
que j’avais mal aux seins et qu’en plus je n’avais pas eu mes règles. « Le stress sans doute », ai-je ajouté. Immédiatement, elle a tout stoppé et demandé une prise de sang en urgence. La terre a tremblé quand j’ai su. J’étais à la fois submergée de joie tout en ne sachant pas trop quoi penser.

Première mesure : on a évidemment suspendu la radiothérapie. Puis on m’a rassurée : cette grossesse ne représentait pas un facteur aggravant de la maladie. J’ai un cancer peu agressif de type lobulaire (environ 10 à 15 % des cas de cancer du sein). À mon âge, il est plutôt exceptionnel, car il touche en général les femmes âgées. En revanche, il est hormono-dépendant, et le risque de rechute est important.

Pour la chirurgienne qui m’avait opérée de mes 3 tumeurs, il allait falloir réagir sans tarder après l’accouchement et procéder à une mastectomie totale pour compenser l’absence de rayons. C’est ce qu’elle m’a annoncé sans ménagement au téléphone. J’ai terriblement mal vécu cette annonce, qui signifiait qu’on me retirait toute possibilité d’allaiter.

« Aux échographies, je vois que mon bébé va bien. Comme sa maman ! » – Alice, 39 ans

Le moral en dessous de zéro, j’ai fini par trouver la force de solliciter un second avis. L’oncologue qui m’a reçue m’a certifié que mes seins allaient bien et que m’infliger une mastectomie serait une violence inutile. Il m’a dit de prendre le temps d’accoucher puis d’allaiter avant de démarrer – comme prévu initialement – une hormonothérapie pendant 5 ans. Entre-temps, à la moindre alerte, on aviserait.

Il était à l’écoute, et l’échange a d’emblée été fluide. Après presque 2 trimestres de grossesse, durant lesquels j’ai balancé en permanence entre la joie et la peur, j’avais besoin de cette humanité. Soulagée, rassurée, j’ai retrouvé le sommeil.

J’ai bien conscience d’avoir une maladie grave et je reste d’ailleurs sous surveillance, mais je ne me sens plus en sursis. Le plus important, c’est de sentir et de voir aux échographies que mon petit garçon va bien, vit bien. Comme sa maman !

A LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Mamans miracles »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet
Photos de Corinne Mariaud

Retrouvez cet article dans Rose Magazine (Numéro 21, p. 70)


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin des lèvres

19 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Prescilia, socio-esthéticienne, vous livrera de précieux conseils pour retrouver du confort. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.

Bordeaux

Bien-être et évasionTemps d'échange

Goûter mensuel

25 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à un goûter mensuel au sein de la Maison RoseUp de Bordeaux. Convivialité et bonne humeur sont au rendez vous pour ce temps de partage entre adhérentes. 

En ligne

HormonothérapieAtelier

Spécial Paris – Socio-esthétique : Conseils pendant l’hormonothérapie

26 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

L’hormonothérapie provoque de nombreux effets secondaires liés aux bouleversements hormonaux qu’elle induit, y compris sur notre visage. Quels sont les effets secondaires de ce traitement sur ma peau ? Ma peau est irritée, pleine de rougeurs. Comment en prendre soin ? Quels produits puis-je utiliser ? Au cours de cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous donnera de précieux conseils et astuces : comment agir face à ces effets secondaires, comment se maquiller pour camoufler les bouffées de chaleur, quels produits éviter durant la prise de ce traitement... Cet atelier concerne toutes les adhérentes qui suivent un traitement par hormonothérapie et celles qui vont le commencer.

En ligne

HormonothérapieConférence

Webinaire Réflexologie : mieux gérer les effets secondaires de l’hormonothérapie

26 juillet 2024 • 16h30 - 17h30

Bouffées de chaleurs, troubles du sommeil, stress, problèmes de digestion... les effets secondaires de l'hormonothérapie se font ressentir et vous cherchez à réduire leur impact sur votre corps ? Maxime Bansard, réflexologue, vous montrera et vous guidera sur des points d'acupression pour mieux les supporter au quotidien.