Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

C’est quoi votre objet fétiche ? Pour Marie Hélène, c’est sa bouteille d’eau

{{ config.mag.article.published }} 7 juin 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
Marie Hélène et sa bouteille d’eau qui ne la quitte plus depuis sa chimio !

Au fil des traitements du cancer, cet objet du quotidien est devenu plus qu’essentiel pour Marie Hélène, retraitée de 64 ans. Depuis sa chimiothérapie, elle ne peut plus sans passer…

{{ config.mag.article.warning }}

Entre elle et moi tout a commencé le jour de la Saint Valentin, le 14 février 2022. Premier jour de ma chimio. On m’avait diagnostiqué un cancer du sein triple négatif en janvier, et prescrit d’emblée seize séances. J’ai eu de la chance : je n’ai presque pas eu d’effets secondaires, sauf que j’ai eu très soif, tout le temps. Voilà pourquoi elle est entrée dans ma vie et qu’elle m’accompagne toujours : ma bouteille d’eau.

Durant tout le temps de ma chimio, je buvais environ 3 litres d’eau par jour. Je me sentais complètement déshydratée. J’avais la bouche pâteuse avec un goût de craie permanent. J’avais donc ma bouteille près de moi de jour comme de nuit. J’ai fait des essais car tout ne passait pas : par exemple, l’eau du robinet, impossible ! Idem pour les eaux de source. Les eaux minérales, ça n’était pas tellement ça, sauf l’eau de Volvic. L’idéal c’était de la boire avec du jus de citron que j’achetais en bouteille en verre. J’ai fait des stocks des deux !

Plate ou gazeuse ?

C’est bizarre ce qui se passe au niveau des sens durant une chimiothérapie, tous les bruits et toutes les odeurs étaient amplifiées chez moi. Pareil pour la nourriture. Je suis végétalienne depuis 10 ans, je ne mange donc aucune protéines animales, et là c’était compliqué parce que je ne supportais plus certains aliments dont j’avais l’habitude. Mais ça change, par exemple vers la fin de ma chimio, je n’arrivais plus à boire ma Volvic citronnée, ni aucune eau plate ! Je trouvais ça franchement insipide, plus envie. Je ne me suis pas posée de question, je suis passée à l’eau gazeuse. Une amie m’a d’ailleurs offert une machine Sodastream !

Aujourd’hui, après la chimio et une radiothérapie, je suis passée sous hormonothérapie, et même si je ressens moins la soif, j’ai quand même besoin de boire environ 2 litres chaque jour, donc cet objet me suis quand même partout ! Je l’ai toujours dans mon sac, près de mon lit. Je suis une hyper-active, peut-être que je me déshydrate plus que d’autres ? Je ne sais pas. En tout cas,  ma bouteille d’eau est devenue une compagne de vie, c’est comme ça !

À LIRE : retrouvez tous les épisodes de notre série « Objets fétiches »

Propos recueillis par Sandrine Mouchet


{{ config.mag.team }}

Sandrine Mouchet

Journaliste, rédactrice en chef de Rose magazine et directrice de Rose Magazine Éditions

21:38

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Aurélie : « J’ai compris ce que c’était que d’être aimée à ce moment-là »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire d’Aurélie. C’est au cours d’un examen gynécologique de routine qu’on lui découvre des masses au niveau de l’utérus. Une mauvaise nouvelle qui tombe d’autant plus mal, qu’elle vient de rencontrer un homme charmant. Est-ce que cette annonce signera la fin de cette belle histoire ?

20 mai 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

{{ config.event.all }}

En ligne

RadiothérapieConférence

Webinaire Socio-esthétique : conseils pendant la radiothérapie

16 juillet 2024 • 14h00 - 15h00

Votre peau est malmenée par la radiothérapie ? Vous souffrez de rougeurs, de sécheresse ou peut-être d’autres effets indésirables ? Prescilia Wrobel, socio-esthéticienne, vous donnera de précieux conseils et astuces pour soulager ces effets secondaires des traitements. Venez lui poser toutes vos questions au cours de ce webinaire.

Paris

Atelier

Socio-esthétique – Combattre la chaleur

18 juillet 2024 • 10h00 - 11h30

"Un mot d'ordre pour cet été : restez hydratée ! Lors de cet atelier animé par Prescilia, socio-esthéticienne, vous donnera des astuces pour éviter que votre peau ne se déshydrate et pour mieux supporter des fortes chaleurs. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier."

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Socio-esthétique – Soin des lèvres

19 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Prescilia, socio-esthéticienne, vous livrera de précieux conseils pour retrouver du confort. Si vous n'êtes jamais venue à la Maison RoseUp Paris, merci de prendre rendez-vous pour effectuer votre entretien de première rencontre auprès de notre équipe avant toute inscription à un atelier.

Bordeaux

Bien-être et évasionTemps d'échange

Goûter mensuel

25 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

Nous vous invitons à un goûter mensuel au sein de la Maison RoseUp de Bordeaux. Convivialité et bonne humeur sont au rendez vous pour ce temps de partage entre adhérentes.