Prix Rose Entrepreneuse 2018 : un an après, que sont-elles devenues ?

En 2018, elles candidataient au prix Rose de l'entrepreneuse. Un an après, elles nous racontent ce que cette aventure leur a apporté, leur plus beau souvenir et leurs projets pour l'avenir...

sénat cérémonie prix Rose Entrepreneuse 2018 RoseUp Association

Julie Meunier, lauréate du prix Rose de l’entrepreneuse avec «Les Franjynes»

Julie Meunier, lauréate du prix Rose de l'entrepreneuse 2018 - roseup association

« Un an déjà. Le temps file tellement vite… J’ai fait de belles rencontres, on m’a donné de bons conseils. Rose Magazine a toujours été là pour moi, dès le début.

Je me souviens d’un moment qui m’a beaucoup touchée le jour de la cérémonie. Juste avant que le jury monte dans la salle pour délibérer, ils ont voulu me rencontrer. Ils m’ont félicitée et j’étais vraiment émue par cette belle reconnaissance. Cela m’a beaucoup marquée.

Un an après, nous continuons de nous développer ! Je suis toujours dans la dynamique du prix. En octobre, nous nous installerons dans de nouveaux locaux plus grands. Nous avons lancé une nouvelle ligne de vêtements pour des femmes ayant subi une mastectomie mais qui n’ont pas fait de reconstruction et qui ne peuvent plus porter de dos-nus. Ce sont des robes, des tops ou des combinaisons dans lesquels la prothèse est directement intégrée : plus besoin de soutiens-gorges ! Et plus récemment, nous avons lancé une ligne “ponytail” : de longues queues de cheval qui peuvent aider à gérer les repousses. Aujourd’hui, nous avons des demandes partout dans le monde, alors notre prochain objectif c’est l’internationalisation. C’est un gros challenge. Nous travaillons également sur une surprise… En 2020 !  »

Marie-Agnès Bellot, lauréate du prix Jeune pousse avec «La Boutik de Marie»

Prix Rose Entrepreneuse 2018 RoseUp Association

« La cérémonie de remise du prix Rose de l’entrepreneuse a été une expérience très enrichissante ! C’était un peu angoissant de parler devant un public mais j’en garde un excellent souvenir. J’ai pu rencontrer les créatrices de Rose, j’ai fait la connaissance des autres lauréates… J’ai ressenti une immense satisfaction à voir à quel point on est plus fortes face au cancer lorsque l’on est plusieurs. Nous sommes de plus en plus nombreuses à nous investir après le parcours de la maladie et je trouve ça tellement encourageant. J’ai eu la chance de vivre tout ça avec ma sœur qui m’a accompagnée. Mon prix est affiché dans ma boutique. Tous les jours, quand je le regarde, je pense à la chance que j’ai d’avoir pu réaliser mon rêve d’accompagner toutes ces dames. 

La dotation a donné un coup de pouce à mon entreprise. Les articles et les réseaux sociaux m’ont aidée à me faire connaître un peu plus. Un an après mon prix, mon entreprise a grandi. J’ai pu atteindre les objectifs humains et financiers que je m’étais fixés pour la seconde année. Ma 3ème année sera décisive, comme pour beaucoup d’entreprises, car il est plutôt difficile d’arriver à vivre d’un petit commerce. Mais je vais m’accrocher car je suis convaincue de la nécessité de mon travail. Ma devise est, et restera, “Never give up” (« Ne jamais abandonner », ndlr). Je vais continuer à me battre pour accompagner mes clientes.  »

Marie-Pierre Theiler, candidate au prix Rose de l’entrepreneuse avec «SénOvie»

Marie-Pierre Theiler a présenté sa marque SénOvie lors du prix Rose de l'Entrepreneuse 2018 - roseup association, face aux cancers osons la vie« Cela m’a rendue fière de porter Sénovie au-devant de la scène. C’était une grande joie d’avoir concrétisé ce rêve. Et une grande joie également de rencontrer l’équipe de RoseUp au Sénat et dans ses locaux, ainsi que mes “sœurs de parcours” avec qui je suis désormais en contact et que je prends toujours plaisir à rencontrer.

Cette cérémonie, ce sont des émotions fortes, du partage, des moments prestigieux et le sentiment de me sentir à ma place, avec ces femmes qui ont choisi de transformer l’épreuve de la maladie en une démarche créative. C’est une fierté d’être associée à RoseUp, qui m’a aidée lors de mes traitements.

En décembre dernier, nous avons sorti notre collection de vêtements après avoir créé notre réseau de tisseurs et confectionneurs français. Les ventes ont débuté via le site internet, dans notre premier point de vente “Toulouse Santé” et lors de showrooms organisés dans notre région. Nos produits sont très bien accueillis par les clientes, les associations et les professionnels de santé qui nous encouragent à aller plus loin dans notre offre. En parallèle, nous sommes actuellement en train de développer une gamme de sous-vêtements que nous souhaiterions mettre en vente pour Octobre Rose. Nous préparons aussi plusieurs évènements pendant ce mois d’octobre autour de Toulouse. Et nous allons participer pour la première fois au MIF, le salon Made in France, à Paris du 8 au 11 novembre.  »

Jessica Mulliez, candidate au prix Rose de l’entrepreneuse avec «Poinçon 22»

Jessica Mulliez est candidate du prix Rose de l'entrepreneuse 2018 avec la marque Poinçon 22 - roseup association, face aux cancers osons la vie « Un an après ce concours, l’entreprise continue à bien se développer au niveau de son offre et de sa notoriété. Nous avons développé de nouveaux produits, notamment une offre plus joaillère avec des bagues de fiançailles sur-mesure. Grâce à notre showroom parisien, nous rencontrons nos clientes et nous avons organisé de nombreux évènements pour faire connaître la marque.

Ce prix m’a permis de faire un point sur la marque et sa stratégie dans le long terme. J’ai aussi fait de très belles rencontres et pu constater que de nombreuses femmes ont pris le chemin de l’entreprenariat après et pendant la maladie. Pouvoir échanger avec elles fut très riche professionnellement et personnellement. C’était donc une très bonne expérience mais aussi un challenge de parler de soi et de sa marque ! »

Angélique de Rocquigny, candidate au prix Rose de l’entrepreneuse avec «Cœur de Lys»

Prix Rose Entrepreneuse 2018 RoseUp Association« Cet évènement m’a apporté une belle visibilité, et surtout j’y ai fait de belles rencontres qui ont permis de nouer des contacts. Nous avons entrepris beaucoup de belles choses, notamment dans les partenariats. Une collection capsule pour l’année 2020 dans une grande enseigne française par exemple, ainsi qu’une collection de maillots de bains et de t-shirts.  »

 

Sophie Boulhaut, candidate au prix Rose de l’entrepreneuse avec «Miel Melba»

Sophie Boulhaut avec sa marque Miel Melba est candidate pour le prix Rose de lEtrepreneuse - roseup association, face aux cancers osons la vie« Nous avons adoré l’expérience, avec de belles rencontres, des échanges très enrichissants et intéressants. Nous aimerions particulièrement remercier Mireille Faugere, une des membres du jury qui, malgré le fait que nous n’ayons pas gagné, nous a donné de bons conseils de “marraine de cœur”, même plusieurs mois après !

Un an après le prix Rose de l’entrepreneuse 2018, l’aventure continue avec ses joies et ses difficultés. L’année écoulée a été riche en actualité, tant en événements qu’en parutions presse. Nos plus belles satisfactions viennent toujours des retours de nos clients qui nous remercient pour notre démarche et notre collection. Cela nous fait toujours chaud au cœur, c’est dans l’ADN de la marque ! Aujourd’hui nous travaillons au développement de Miel Melba à l’international et en boutique.  »

Propos recueillis par Mathilde Durand