Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Au coeur des femmes : « La boutik de Marie » : un lieu dédié aux femmes atteintes de cancer

{{ config.mag.article.published }} 7 novembre 2019

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

En 2018, Marie-Agnès Bellot a remporté le Prix Jeune Pousse de l’entrepreneuse pour sa « Boutik de Marie » à Montpellier. Découverte de ce petit nid douillet spécialement conçu pour les femmes atteintes de cancer.

{{ config.mag.article.warning }}

Une jolie boutique colorée, un coin canapé tout droit sorti d’Instagram et des vêtements tendances. On a plus l’impression d’être dans une boutique de mode que dans un environnement médical. Pourtant, « La Boutik de Marie » est toute dédiée aux femmes touchées par le cancer. Le cancer, Marie-Agnès le connaît bien. Elle a seulement 30 ans lorsqu’elle apprend qu’elle est atteinte d’une tumeur au sein. C’était en 2005 et cette maman de deux jeunes enfants était déjà confrontée à un divorce. Mastectomie, chimiothérapie, radiothérapie puis reconstructions, c’est « le package » comme elle dit. Résiliente, elle reprend rapidement son travail de commerciale. Puis, dix années s’écoulent. Un matin, elle sent comme un « creux » au niveau de sa prothèse. Instinctivement, elle pense que cette dernière s’est percée : « Et là, on me diagnostique un nouveau cancer ! Au même sein que le premier. Je ne savais même pas que c’était possible. Personne ne m’avait dit qu’il fallait continuer à faire des mammographies ! » Les traitements reprennent alors.

boutik-de-marie-rosemagazine-roseupassociation-02

Se reconvertir pour une nouvelle vie

Très vite, Marie-Agnès retourne travailler dans le cadre d’un mi-temps thérapeutique : « Je culpabilisais. J’avais toujours l’impression de ne pas assez donner ». Elle s’investit mais c’est la désillusion. Son employeur ne brille pas par son écoute et fait tout pour l’isoler. Vite épuisée physiquement et psychologiquement, elle est arrêtée pendant six mois. Pour elle, c’est un « signe de la vie » : « J’allais enfin pouvoir réaliser mon rêve ! Ça avait été tellement compliqué de trouver tout ce dont j’avais besoin après le cancer que j’avais envie de réunir le nécessaire dans une seule boutique. Pendant cette période, j’ai travaillé jour et nuit pour monter mon projet ». Mais, Marie-Agnès se heurte aux banques, réticentes, qui refusent de lui prêter de l’argent. Après des mois de négociations elle finit par obtenir la somme nécessaire grâce à des prêts d’honneur et ses parents qui se portent garants. Par la suite, elle se forme pour pouvoir vendre des prothèses mammaires et capillaires puis, trouve le local « parfait » : «  Lorsque j’étais malade et que je m’étais fait raser, le salon était en plein centre-ville et j’avais dû marcher jusqu’à ma voiture. Ça a été une épreuve extrêmement difficile. Je voulais un local un peu en dehors du centre et surtout, avec un parking ». Le 18 septembre 2017, « La boutik de Marie » ouvre ses portes au 160 rue d’Alco à Montpellier.

Un lieu unique en son genre

C’est avec un bel accent du sud et un grand sourire que Marie-Agnès accueille les patientes dans son petit cocon. Pour rendre la boutique très « cosy », elle a divisé son magasin en trois espaces distincts qui permettent à chacune des clientes de trouver son compte.

Au cœur de la pièce, se mélangent cosmétiques, prothèses mammaires, lingeries, bandeaux et perruques. Le choix est large. Au fond, elle a aménagé une pièce où les femmes peuvent tester les produits et faire des essayages : « C’est également dans cet espace que je propose de les raser lorsqu’elles commencent à perdre leurs cheveux. Pendant cette session, je les maquille, je les chouchoute et je les aide dans cette étape très difficile ». Le coin salon, aménagé avec un canapé rose pâle et des fauteuils en osier, permet à Marie-Agnès d’apprendre à mieux connaître celles qui franchissent sa porte. Autour d’un thé ou d’un café, elle prend son temps et ne voit pas les heures passer : « Je ne suis pas un « commerce » ; les dames viennent vers moi car je suis aussi passée par la maladie, c’est ce qui fait la différence. Je fais en sorte de prendre le temps nécessaire pour que la patiente reparte avec un large sourire ». Pour mener à bien sa mission, Marie-Agnès préfère que ses clientes prennent rendez-vous. Ainsi, lorsqu’elle est avec une patiente, elle ferme sa boutique et se consacre entièrement à elle.

Une imagination débordante

« La boutik de Marie » est aussi un lieu de vie : elle organise des ateliers et prépare des box cadeaux avec des échantillons. Elle a même fondé sa propre marque « 6ters-k » : « Ma soeur Géraldine m’appelle « 6ta ». Lorsque j’ai décidé de créer la marque, elle a été là pour m’encourager. Il était essentiel qu’elle fasse partie de mon projet. Donc « 6ter » pour « sœur » et « K » pour « cancer » », explique Marie-Agnès.

Malgré ça, il est parfois difficile de joindre les deux bouts : « Je ne fais pas ça pour l’argent mais pour aider les femmes qui traversent l’épreuve du cancer. Je ne lâcherai rien. Toute la journée je leur dis de se battre alors ce n’est pas pour que moi j’abandonne ! »

Plus d’infos

Adresse : 160 rue d’Alco, 34080 Montpellier
Contact : 06.18.60.51.25 / 04.48.78.45.37 / contactlaboutikdemarie@yahoo.com
Horaires : Du lundi au vendredi de 9h à 17h en continu. Pensez à prendre rdv.Possibilité de déplacements à domicile ou en milieu hospitalier
http://laboutikdemarie.fr/#

Chloé Cenard


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Dois-je suivre le conseil de mes amis qui me disent de ralentir ? »

Béatrice est devenue hyperactive depuis son cancer. Entre le sport, les loisirs créatifs, les sorties avec ses amis, elle n'arrête pas. Son entourage lui demande de ralentir, ils ont peur qu'elle en fasse trop. Doit-elle suivre leur conseil ?  Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

15 janvier 2024

02:08

Perte de cheveux, cils, sourcilsTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – L’alopécie, késako ?

C'est un effet secondaire redouté de certains traitements du cancer : la chute des cheveux, mais aussi des sourcils, cils, barbe, ainsi que des poils sous les aisselles et sur le pubis. C’est ce qu’on appelle : l’alopécie. C’est dû à quoi ? Combien de temps ça dure ? Ça arrive aussi en radiothérapie ? Peut-on l’éviter ? Comment faire sans cheveux ? Le Dr RoseUp, incarné par le Dr Kierzek, vous aide à y voir plus clair.

1 décembre 2023

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Comment expliquer à mes proches que je ne veux pas porter de perruque ? »

Perrine mets une perruque pour faire plaisir à son mari, ses enfants, son entourage. Elle a peur de les mettre mal à l'aise si elle ne la porte pas. Mais en réalité, elle préfèrerait se balader tête nue ou juste avec un foulard. Comment le leur faire comprendre ? Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

19 septembre 2023

66:00

Perte de cheveux, cils, sourcils {{ config.replay.label }}

Replay Atelier socio-coiffure – Gérer la perte et la repousse des cheveux

Vos traitements vont vous faire perdre vos cheveux ? Vous voulez savoir comment vous y préparer, comment choisir dès maintenant la perruque la plus adaptée ? Anne Chanard, notre socio-coiffeuse répond toutes vos questions. Elle vous donne également des conseils, une fois la repousse amorcée, pour apprivoiser vos cheveux, parfois plus fins, plus épais, un peu frisés ou d’une couleur différente. Comment en prendre soin et stimuler la repousse ? A quel moment couper ? Quelle coupe courte choisir ? Comment les coiffer ?

18 août 2023

{{ config.event.all }}

Paris

Beauté et bien-êtreAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

29 mars 202413h00 - 13h30

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Beauté et bien-êtreAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

29 mars 202412h30 - 13h00

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Beauté et bien-êtreAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

29 mars 202412h00 - 12h30

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.

Paris

Beauté et bien-êtreAtelier

Socio-esthétique – Soin individuel

29 mars 202411h30 - 12h00

Durant cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous proposera un échange ou un soin selon vos besoins : conseils sur le maquillage, sur les effets indésirables des traitements sur votre peau, vos cils, vos sourcils ou vos ongles ; ou encore sur votre routine bien-être pendant votre parcours de soins, un massage... Objectif de cet atelier : vous réconcilier avec votre corps et votre image et vous sentir sereine dans la gestion des effets secondaires.