Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Cancer et psycho : « Depuis le diagnostic de mon cancer, mon mari ne me touche plus. Je ne sais pas quoi faire… »

{{ config.mag.article.published }} 27 mai 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Camille est atteinte d'un cancer du sein et depuis son diagnostic, les relations avec son mari se sont dégradées. Il n'ose plus la toucher et ils n'ont plus de rapports intimes. Comment renouer le lien ? Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

{{ config.mag.article.warning }}

Sophie Lantheaume : Tout d’abord, Camille, sachez que ce qui vous arrive n’est pas inhabituel. L’annonce d’un cancer et ses traitements n’impactent pas seulement la personne malade, ils ont également des conséquences sur son entourage, particulièrement son partenaire. Quelle que soit la zone concernée, le cancer touche de plein fouet le couple, physiquement et psychologiquement. Le partenaire peut se sentir impuissant face à la maladie, à la douleur, aux effets secondaires… Isolé voire même abandonné parce que la personne malade est « absorbée » par le milieu médical, les soins… Il peut ressentir un certain épuisement généré par l’accompagnement et par les efforts qu’il fait pour « tenir ». Parfois, l’angoisse liée à la mort est telle que le conjoint est incapable de penser à autre chose. Il ne sait pas toujours comment réagir et culpabilise de ne pas agir comme il le souhaiterait. Pour certains, ce sentiment d’impuissance est tel qu’il conduit à la fuite. Dans ces situations, chacun fait, non pas ce qu’il veut, mais ce qu’il peut.

Toutes ces émotions n’épargnent évidemment pas la vie intime et sexuelle et peuvent entraîner une perte de désir, d’envie, de manière temporaire. C’est un sujet qui peut être difficile à aborder, même quand on est ensemble depuis longtemps.

« Sollicitez le toucher sous toutes ses formes : effleurage, caresse, massage… »

Camille, il serait intéressant de vous questionner sur votre attachement l’un à l’autre. Vous sentez-vous en sécurité dans la relation ? Quels sont vos besoins et ceux de votre partenaire ? Quels sont ceux qui sont entendus, compris et sont ceux qui ne le sont pas ? Repensez également à votre relation avant le diagnostic de cancer. Quelles difficultés étaient déjà présentes avant la maladie ? De quelle manière avez-vous traversé les crises de couple précédemment ? Sur quelles ressources pourriez-vous vous appuyer pour affronter les turbulences générées par la maladie sur le couple ? Enfin, demandez-vous ce que cette maladie a changé dans votre lien, sur vos attentes respectives.

Se tourner vers un professionnel formé à l’onco-sexologie est également une solution pour échanger autour de ces problématiques intimes et sexuelles liées à la maladie. La présence d’une tierce personne aide à trouver les mots quand ceux-ci sont difficiles à formuler afin de ne pas laisser la situation s’enkyster. Le professionnel peut par exemple proposer quelques outils pour tenter de « reconnecter » les partenaires. Le Sensate focus par exemple est une technique de thérapie sexuelle qui consiste à recentrer les partenaires sur leurs propres perceptions sensorielles et sensuelles en mettant de côté, dans un premier temps, toutes les parties génitales. Différents sens sont ainsi sollicités. Par exemple, le toucher, sous toutes ses formes : effleurage, caresse, massage, pétrissage… L’objectif est avant tout de réinstaurer une intimité entre les partenaires, sans pression aucune.

À LIRE AUSSI : Retrouvez toutes notre rubrique « Question/réponse psycho » ici.


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Mon hypersensibilité est-elle passagère ? »

Margot se sent beaucoup plus sensible depuis qu'elle a eu un cancer. Par exemple, les petites attentions de ses proches la touchent profondément, au point de la faire pleurer. Elle se demande si cette hypersensibilité est "normale" et si elle va passer. Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

19 février 2024

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Dois-je suivre le conseil de mes amis qui me disent de ralentir ? »

Béatrice est devenue hyperactive depuis son cancer. Entre le sport, les loisirs créatifs, les sorties avec ses amis, elle n'arrête pas. Son entourage lui demande de ralentir, ils ont peur qu'elle en fasse trop. Doit-elle suivre leur conseil ?  Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

15 janvier 2024

Estime de soiEnquêtes

Cancers au masculin : quand le silence fait mâle

Si des hommes publics ont évoqué leur maladie, comme Florent Pagny en 2022, force est de constater que globalement, sur ce sujet, la gent masculine demeure mutique. Pourquoi est-ce si difficile, pour eux, de mettre des mots sur les maux ? On a posé la question.

13 novembre 2023

61:00

Conférence {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire psycho – Le retour à l’emploi après un cancer

Vous avez vécu une reprise professionnelle difficile, sans forcément vous sentir soutenue. Vous pensez avoir manqué de préparation et de conseils? Votre reprise professionnelle date de plus de 6 mois, 1 ou 3 ans? Vous estimez avoir repris trop tôt? Vous vous sentiez toujours en difficulté ? Vous vous demandez si vous avez mobilisé tous vos droits? Marie-Line Renard, psychologue du travail, intervenante de la Maison RoseUp Bordeaux depuis 7 ans, vous conseille pour une reprise professionnelle en toute sérénité.

10 novembre 2023

{{ config.event.all }}

Paris

Cancers métastatiquesAtelier

Mon nouveau parcours – Temps d’échange avec une psychologue

11 mars 202410h00 - 11h30

Thème : Les relations familiales Nous vous invitons à partager, en petit groupe, un temps d'échange encadré par Hélène de La Ménardière, psychologue. Cet atelier mensuel s'inscrit dans le cadre d'un accompagnement spécifique pour les femmes touchées par un cancer métastatique : Mon nouveau parcours. Le programme Mon nouveau parcours propose des ateliers de soins de support autour de 3 thématiques : l'activité physique adaptée, la nutrition, et la rencontre d'Hélène de la Ménardière.

Bordeaux

Estime de soiAtelier

Cycle thématique Se réconcilier avec son corps-Sophrologie

18 mars 202411h15 - 12h15

Grâce à différents exercices de respiration, d'écoute des sensations corporelles et de visualisation, la sophrologie vous aide à traverser cette épreuve en vous apprenant à relâcher vos tensions, à expulser vos peurs et à accepter votre état d'être. Cette séance est animée en petit groupe par Anne Bérangère, sophrologue et ouvert aux pratiquantes et non-pratiquantes.

En ligne

Vie sentimentale et sexualitéAtelier

Consultation individuelle sexo

21 mars 202413h00 - 13h30

Venez discuter de vos problématiques, sans tabou, avec notre sexologue, Justine Henrion. Elle vous donnera de précieux conseils pour renouer avec votre corps et vivre une sexualité plus épanouie.

En ligne

Vie sentimentale et sexualitéAtelier

Consultation individuelle sexo

21 mars 202412h30 - 13h00

Venez discuter de vos problématiques, sans tabou, avec notre sexologue, Justine Henrion. Elle vous donnera de précieux conseils pour renouer avec votre corps et vivre une sexualité plus épanouie.