Le Rallye Aïcha des Gazelles Forever’Est

Floriane, en rémission d’un cancer du sein depuis 1 an, et sa soeur Laura, se sont lancées le pari fou de participer à la 29e édition du Rallye Aïcha au Maroc.

Floriane a été diagnostiquée d’un cancer du sein en 2016 à l’âge de 32 ans. Un coup de tonnerre dans le ciel d’une vie de jeune maman. Et un premier désir : accompagner son fils Noah, 7 ans et sa fille Lou, 5 ans dans l’épreuve : « J’ai acheté des livres pour expliquer la maladie à mes enfants. Je leur disais que la maman girafe allait perdre ses tâches car moi, j’allais perdre mes cheveux. J’ai aussi affiché dans ma cuisine les médecins que je voyais, et tous les matins, j’expliquais quel médecin j’allais voir et ça a vraiment aidé mes enfants à comprendre. » 

La jeune femme, sportive, a pu durant l’épreuve compter pour son amour du sport pour « tenir » : elle a participé aux 12 km de la Compiégnoise au début de sa chimiothérapie et a couru les 17 km de la Transbaie, dans la Baie de Somme, pendant 3 ans.

C’est au retour d’un séjour avec l’association « A Chacun son Everest »  et de sa rencontre avec Christine JANIN, sa fondatrice, que Floriane décide de réaliser son rêve le plus fou : participer à la 29e édition du Rallye Aïcha au Maroc. 

Un retour aux sources

Soutenue par Christine, marraine de son projet et accompagnée de sa sœur Laura, son rêve se concrétise peu à peu : Floriane et Laura forment l’équipe « Gazelles Forever’Est ». A la recherche de sponsors et de financement, Floriane et sa sœur Laura organisent divers évènements pour récolter des fonds comme leur Zumba Party dans la ville bretonne de Laura ou leur cagnotte Leetchi

Aïcha, c’est l’unique raid hors-piste 100% féminin, 320 Gazelles par an, 9 jours de compétition et un retour aux sources avec une navigation à la carte et à la boussole. 

Mais Aïcha, c’est aussi et surtout un rallye responsable et citoyen : unique en son genre, son concept n’est pas la vitesse en critère de classement mais une valorisation de l’écoconduite. 

« Il ne faut pas abandonner ses rêves »

Ce rallye permet également à l’association Cœur de Gazelles d’effectuer, durant le rallye, plus de 8000 consultations médicales pour la population locale. « J’ai eu le rêve de faire le rallye Aïcha car il soutient des valeurs qui me sont chères ».

Floriane, une femme respirant la bonne humeur, nous livre son mantra: « Après la maladie, il faut d’abord s’écouter, prendre le temps de se reconstruire, et savourer la vie ! Ce projet, c’est une façon de dire aux patientes qui suivent un traitement de ne pas abandonner leurs rêves, que ce combat les fera ressortir la tête haute. Et que les rêves n’attendent qu’à être réalisés. »

Elles ont besoin de vous et de votre soutien !
Pour les aider, c’est ici et pour les suivre c’est

Emmanuelle ALLIX