Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

« C’était quoi votre plus beau cadeau ? » – Épisode 6 : Pour Emma, c’est une soirée avec son premier amour 

{{ config.mag.article.published }} 15 février 2023

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

En plein traitement, on vous a offert un cadeau spécial, fou ou tout simple (mais qui tombait à pic), et il vous a bouleversée. C’est ce qui est arrivé à Emma. En convalescence chez ses parents, elle reçoit la visite de son premier amour. Une surprise qui va rebooster sa féminité… 

{{ config.mag.article.warning }}

En novembre 2020, j’ai débuté mon traitement pour un cancer du sein triple négatif. Après une mastectomie et une chimio particulièrement intense, je me sentais déjà l’ombre de moi-même quand, début septembre 2021, une 3ème immunothérapie (sur un cycle de 8) m’a envoyée aux urgences. Diagnostic : myocardite aigüe. J’ai dû stopper net mon protocole, car il fallait sauver mon cœur avant tout. Après 10 jours de soins intensifs, mes parents m’ont accueillie chez eux, à Agnin en Isère, le temps de me remettre sur pied. Un soir, on sonne au portail et j’ouvre. Un homme s’avance dans l’allée. Je ne l’ai pas vu depuis dix ans, mais je le reconnais tout de suite. C’est Jo, mon premier amour ! J’éclate de rire et je lui lance : « Qu’est-ce que tu fais là ?! ». Lui me rétorque : « Mais qu’est-ce que tu nous as fait, Emma ? ».

Lui et moi c’est une longue histoire

Il avait appris la nouvelle de mon cancer un mois plus tôt, par son cousin, qui me suit sur Instagram. En déplacement professionnel dans la région, il a tenu à me rendre cette visite surprise. Forcément, le revoir là, à ce moment précis de ma vie, me bouleverse. Lui et moi, c’est une longue histoire. On se connait depuis l’âge de 4 ans ! Nous nous sommes rencontrés au Portugal, dans le village où nous passions tous nos étés en famille. Il a été mon premier flirt, mon premier amour, mon premier amant. À vingt ans, on a tenté de vivre ensemble. Distance (lui vivait à Paris et moi dans la région de Lyon), immaturité, mauvais timing, notre couple n’a pas fonctionné… Après, chacun a fait sa vie.

L’alchimie est toujours là

Ce soir de septembre 2021, nous sommes tombés dans les bras l’un de l’autre, en pleurs. Son invitation à dîner a été la première que j’acceptais depuis que mon compagnon m’avait quittée la veille de ma mastectomie. Encore une première fois ! Au restaurant, entre nous, l’alchimie était toujours là. Un petit jeu de séduction aussi, même s’il était jeune papa et qu’il était donc hors de question que les choses aillent plus loin entre nous. Ces quelques heures passées avec lui m’ont rassurée sur ma féminité, mise à mal par la mastectomie et la maladie. Par sa présence, son regard, il m’a redonné confiance dans les hommes et en l’amour. J’ai pensé que c’était un messager que l’univers m’envoyait ! Alors que je venais de frôler la mort, je suis ressortie de cette soirée reconnectée à l’insouciance de ma jeunesse, et décidée à faire fi de mes complexes. Aujourd’hui, à 36 ans, je suis en phase de reconstruction. Depuis ce fameux soir, je n’ai pas revu Jo. Mais je lui donne des nouvelles régulièrement. On n’oublie jamais son premier amour !

À LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « C’est quoi votre plus beau cadeau ? »

 


{{ config.mag.team }}

Christelle Laffin

Journaliste

Image et estime de soiQuestion/Réponse

Cancer et psycho. « J’ai honte d’avoir un cancer »

Louise a parfois honte d'avoir un cancer, comme si elle était atteinte d'une maladie qu'il faudrait cacher. Pourtant, elle sent bien que cela l'aiderait d'en parler, de briser ce tabou. De l'assumer, en quelque sorte. Elle se demande comment vaincre ce paradoxe. Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

15 avril 2024

20:16

Podcast {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Cynthia : « Mon gynéco m’envoie un email : “Ce n’est pas bon…” »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Cynthia. Cynthia est créatrice de contenu sur les réseaux sociaux. Elle y fédère beaucoup de femmes touchées par un cancer du sein. Elle-même a vaincu la maladie. Elle garde un souvenir très précis du moment elle a su qu’elle avait un cancer. Elle se trouve alors à Paris, sur le toit du BHV. On est le mardi 13 septembre 2016.

8 avril 2024

Relation avec les prochesActualité

Petit guide pour consoler une personne malade

Il n'est pas toujours évident de savoir quoi dire à une personne touchée par un cancer. Dans ce petit guide, Delphine Remy, auteure du livre Cancer ? Je gère et du podcast Naître princesse, devenir guerrière, donne de précieux conseils pour éviter les impairs.

28 mars 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Nké : « Je découvre qu’on peut être atteint d’un cancer du poumon sans avoir jamais fumé »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu.  Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Nké. En novembre 2020, Nké a été diagnostiquée d'un cancer du poumon. Un choc. Elle n’a jamais fumé.  Pourquoi elle ? Devenu rapidement métastatique, son cancer s’est finalement révélé être d’une forme rare. Admise dans un essai clinique en avril 2022, cette maman solo de 49 ans en a été exclu 7 mois plus tard.  À ce jour, aucun traitement spécifique n’existe pour elle.

25 mars 2024

{{ config.event.all }}

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Arcachon – Café RoseUp

21 juin 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Arcachon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Blaye – Café RoseUp

5 juin 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Blaye afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager . vos ressentis , vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Arcachon – Café RoseUp

23 avril 202414h15 - 16h00

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Arcachon afin de participer à un temps d'échange avec Elisabeth, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.

Bordeaux

Atelier

Hors les Murs à Libourne – Café RoseUp

26 juin 202414h15 - 16h30

Dans le cadre de notre projet Hors les murs, nous vous invitons à venir nous retrouver à Libourne afin de participer à un temps d'échange avec Valérie, une patiente partenaire qui a traversé la maladie pour partager, vos ressentis, vos questions et expérience autour d'un thème. Ce moment de partage est organisé autour d'un goûter convivial et chaleureux. Le thème peut être revu le jour de l'atelier suivant les retours de chacune des participantes.