Une ancienne malade crée un institut pour adoucir le quotidien des personnes touchées par un cancer

Quand Maëlle est touchée par le cancer, elle peine à trouver un lieu près de chez elle pour une prothèse capillaire. A la fin de ses traitements, elle décide de créer, avec son mari Hakim, ancien infirmier, l'institut Capeline : un espace où les malades sont accompagnés dans la bienveillance.

L'institut Capeline propose un accompagnement complet aux patientes atteinte d'alopécie - roseupassociation-rosemagazine

Au premier abord, difficile de s’imaginer qu’un institut s’est établi là, au 18 rue Gounod à Saint-Cloud, au fond d’une petite arrière cour entourée de façades grisâtres. Et pourtant, derrière les portes en métal de l’entrée, se cache un lieu accueillant et chaleureux. « Nous voulons que les patientes se sentent ici chez elles », explique Hakim, le fondateur à l’origine de l’institut avec sa compagne Maëlle. Les 120 m2 de l’institut ont été pensés comme « un endroit qui leur appartient, ou les femmes se sentent détendues », nous précise-t-il d’une voix douce d’ancien infirmier. On y retrouve une décoration aux couleurs pastels, de la musique d’ambiance, et même un alambic diffuseur de senteurs, censé améliorer la respiration cellulaire. « Nous faisons en sorte qu’une seule personne soit présente et nous lui dédions tout le temps nécessaire », raconte Hakim avec un sourire empathique. L’institut Capeline est né avec un objectif clair d’une prise en charge poussée des patientes.

Répondre à un manque

Il y a deux ans, Maëlle, la compagne d’Hakim, est atteinte d’un cancer du sein. Durant sa période de traitement, elle constate un manque d’offres de solutions capillaires dans l’Ouest parisien. « Nous étions obligés d’aller jusque dans Paris intra-muros. Maëlle était très fatiguée des voyages. En plus de cela, même si tout le monde était très gentil avec nous, on ne s’est pas senti plus écouté que ça », confie-t-il . Cet ancien infirmier de l’Institut Curie et sa compagne décident alors de mettre en place leur projet.

L'institut Capeline accueille les malades dans un espace chaleureux - roseupassociation - rosemagazine
L’institut Capeline accueille les malades dans un espace chaleureux.

Une socio-coiffeuse comme atout

Après avoir prospecté au sein même des groupes de paroles d’anciennes patientes, ils réussissent à dresser un portrait robot de l’établissement de leurs rêves : un emplacement situé à deux pas de l’Institut Curie de Saint-Cloud, suffisamment d’espace pour créer un véritable cocon et surtout une socio-coiffeuse, Priscilla. Avec près de quinze années d’expériences, cette professionnelle des perruques et des visages adapte les coupes suivant différents critères comme par exemple la colorimétrie, soit l’équilibre entre le teint naturel et la couleur des cheveux. « Priscilla est un véritable atout et elle entretient une relation de confiance avec les patientes, parce qu’elle crée une coupe vraiment adaptée », raconte Hakim, une tête a coiffer dans les mains. Pour compléter l’offre, le couple propose également tout une gamme de produits partenaires comme des soins cosmétiques Même ou des vêtements adaptés au Port-à-cath et à la PICC Line de la marque Rue du Colibri

Au bout de deux ans et demi de travail, l’institut Capeline ouvre enfin ses portes, le 15 octobre 2020. Malgré une ouverture en pleine crise liée au Covid, Hakim reste confiant quant à l’avenir de l’institut Capeline. « Ici il y a peu de risques de contamination. Nous sommes aux petits soins et nous accueillons une seule personne à la fois », rappelle-t-il en souriant.

INFO +

Dans le cadre d’une prise en charge globale en anticipation d’une future perte de cheveux, ou lors de la repousse, les soins capillaires ainsi que les coupes et les brushing sont gratuits.

Adresse : 
18 rue Gounod Bâtiment B, 92210 Saint-Cloud

Horaires d’ouverture:
Lundi au Vendredi de 9h30 à 17h30.
Fermé le Weekend et les jours fériés

Paul Thorineau