Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Lingerie post-mastectomie : Noélia Morales, la fille au bandeau de pirate

{{ config.mag.article.published }} 11 février 2020

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Noelia Morales a renoncé à se faire reconstruire mais pas à sa féminité. Elle crée en 2017 une ligne de lingerie pour les amazones inspirée par le bandeau des pirates. Une fille à suivre...

{{ config.mag.article.warning }}

Qui est-elle ?

Noelia Morales est une Barcelonaise de 46 ans qui enseignait la sociologie et les tendances commerciales avant qu’on lui diagnostique un cancer du sein, en 2015. Opérée, elle vit sa mastectomie comme une amputation, mais refuse la reconstruction. Et ne trouve ensuite aucune lingerie attrayante…

Que fait-elle ?

Le mastectomy patch de la ligne de lingerie Anna Bonny cache joliment la cicatrice de l'ablation mammaire - roseup association - face aux cancers osons la vieElle crée sa ligne de lingerie en 2017 et la baptise Anna Bonny, en référence à une intrépide pirate irlandaise du XVIIIe siècle. Noelia a gagné cette année le grand prix du jury accessoires de mode au Festival international de mode, de photographie et d’accessoires de mode, à Hyères, avec son mastectomy patch, un bandeau glamour pour cacher les cicatrices de l’ablation.

Pourquoi on l’aime ?

Pour son style de pirate, fun et décalé ! Sa lingerie propose une vision ultra-moderne de la féminité, anticonformiste, sensuelle, et pleine d’humour. « La féminité, c’est comment tu te sens, comment tu bouges : c’est une attitude ! Et personne ne peut te l’enlever ! »


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Tristesse et dépressionActualité

ASCO 2024 – Détecter précocement les signes de dépression post-cancer

Identifier les femmes susceptibles de développer une dépression après un cancer du sein et ce, dès leur diagnostic, c’était l’objectif des travaux présentés cette année au congrès international de cancérologie de l’ASCO par le Dr Antonio Di Meglio. Il les décrypte pour nous.

14 juin 2024

60:00

Reconstruction mammaire {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – Tout savoir sur la reconstruction de l’aréole et du mamelon

Après une mastectomie, voir son mamelon et son aréole "redessinés" constitue souvent la touche finale à un (long…) parcours de reconstruction. Le Dr Benoit Couturaud, chirurgien plasticien et cancérologue à l'institut Curie, et Laurence Malzard, tatoueuse, fondatrice de Dermaréole et ancienne patiente, vous montreront les options qu'offrent la chirurgie et le tatouage.

7 juin 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024