{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils perte des cils sport adapté au cancer activité physique adaptée maquillage cancer du sein Angoisse et stress liés au cancer témoignage autour du cancer cancer métastatique traitement du cancer coiffure cheveux reflexologie plantaire apa emploi et cancer rose coaching emploi effets secondaires des traitements du cancer socio-coiffure nutrition sophrologie coronavirus réflexologie retour au travail après un cancer

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Conseil > Q/R Cancer et psycho : « J’appréhende mes prochains examens de contrôle… »

Q/R Cancer et psycho : « J’appréhende mes prochains examens de contrôle… »

Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, répond à vos questions. Aujourd’hui, elle conseille Claudine.

Claudine : J’ai terminé mes traitements et je suis en rémission d’un cancer du sein. Pourtant, je suis angoissée. J’ai l’impression de vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. J’ai du mal à me projeter dans l’après-cancer et j’appréhende mes prochains examens de contrôle…

Sophie Lantheaume : L’après traitement est une période délicate. Elle correspond à un état intermédiaire entre maladie et santé. C’est un statut d’entre-deux : malade ? Pas malade ? Plus malade ? Sous contrôle ? En rémission ? En rétablissement ? « Presque » guéri ? La grande majorité des patients se retrouvent déstabilisés et peuvent ressentir diverses émotions telles que la peur de la récidive, un sentiment d’abandon du monde médical, d’isolement avec des difficultés à réintégrer les réseaux sociaux, familiaux, professionnels…

« Les rendez-vous médicaux ramènent le patient à un statut de personne « en sursis » »

D’un côté, il y a cette volonté d’avancer, de reprendre le cours de la vie et de l’autre un état de vulnérabilité rempli d’angoisses – de l’avenir, de la maladie, de ne pas y arriver… – qui freinent. Sans parler des effets secondaires des traitements qui peuvent être encore présents. Durant cette période, il faut cohabiter avec l’incertitude et les rendez-vous de contrôle. Pour une majorité de patients, ces rendez-vous sont attendus car ils permettent d’être rassurés sur le fait que la maladie n’est pas revenue, mais ils marquent aussi des périodes à nouveau teintées d’attente et de peur. Les rendez-vous médicaux ramènent le patient à un statut ambivalent, celui de personne « en sursis ».

N’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel formé à l’accompagnement psychologique pour traverser cette période ou à vous orienter vers des associations pour échanger avec d’autres patients. La sophrologie peut être un excellent outil pour vous aider à mieux appréhender ces rendez-vous et dompter vos angoisses.

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

RoseUp Association

Face aux cancers, osons la vie !

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}