Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Cancer et psycho : « J’appréhende mes prochains examens de contrôle… »

{{ config.mag.article.published }} 28 octobre 2022

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Claudine a terminé ses traitements et est aujourd'hui en rémission d'un cancer du sein. Pourtant, elle est angoissée. Elle a l'impression de vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Elle a du mal à se projeter dans l'après-cancer et appréhende ses prochains examens de contrôle... Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille pour aborder plus sereinement cette phase de l'après cancer.

{{ config.mag.article.warning }}

Sophie Lantheaume : L’après traitement est une période délicate. Elle correspond à un état intermédiaire entre maladie et santé. C’est un statut d’entre-deux : malade ? Pas malade ? Plus malade ? Sous contrôle ? En rémission ? En rétablissement ? « Presque » guéri ? La grande majorité des patients se retrouvent déstabilisés et peuvent ressentir diverses émotions telles que la peur de la récidive, un sentiment d’abandon du monde médical, d’isolement avec des difficultés à réintégrer les réseaux sociaux, familiaux, professionnels…

« Les rendez-vous médicaux ramènent le patient à un statut de personne « en sursis » »

D’un côté, il y a cette volonté d’avancer, de reprendre le cours de la vie et de l’autre un état de vulnérabilité rempli d’angoisses – de l’avenir, de la maladie, de ne pas y arriver… – qui freinent. Sans parler des effets secondaires des traitements qui peuvent être encore présents. Durant cette période, il faut cohabiter avec l’incertitude et les rendez-vous de contrôle. Pour une majorité de patients, ces rendez-vous sont attendus car ils permettent d’être rassurés sur le fait que la maladie n’est pas revenue, mais ils marquent aussi des périodes à nouveau teintées d’attente et de peur. Les rendez-vous médicaux ramènent le patient à un statut ambivalent, celui de personne « en sursis ».

N’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel formé à l’accompagnement psychologique pour traverser cette période ou à vous orienter vers des associations pour échanger avec d’autres patients. La sophrologie peut être un excellent outil pour vous aider à mieux appréhender ces rendez-vous et dompter vos angoisses.

À LIRE AUSSI : Retrouvez notre rubrique « Question/réponse psycho » ici.


{{ config.mag.team }}

Sophie Lantheaume

Docteur en psychologie de la santé

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Comment faire comprendre à mes proches que je ne veux pas parler de la maladie ? »

Depuis qu'elle leur a annoncé son cancer, les amis de Kate ne lui parlent plus que de ça : où en sont ses traitements, a-t-elle des effets secondaires... Elle sait qu'ils s'inquiètent pour elle mais elle aimerait parler d'autre chose quand elle les voit. Comment leur faire comprendre sans les froisser ? Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

17 juin 2024

Image et estime de soiQuestion/Réponse

Cancer et psycho. « J’ai honte d’avoir un cancer »

Louise a parfois honte d'avoir un cancer, comme si elle était atteinte d'une maladie qu'il faudrait cacher. Pourtant, elle sent bien que cela l'aiderait d'en parler, de briser ce tabou. De l'assumer, en quelque sorte. Elle se demande comment vaincre ce paradoxe. Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

15 avril 2024

Angoisse et stressReportages

Moi Snoopy, chien de médiation

L’Institut Curie à Paris accueille depuis janvier 2023 le plus français des setters anglais. Sa mission: apaiser l’anxiété des patients et alléger la charge émotionnelle qui pèse sur les soignants. Rencontre avec une recrue « au poil ».

6 mars 2024

Relation avec les prochesQuestion/Réponse

Cancer et psycho : « Mon hypersensibilité est-elle passagère ? »

Margot se sent beaucoup plus sensible depuis qu'elle a eu un cancer. Par exemple, les petites attentions de ses proches la touchent profondément, au point de la faire pleurer. Elle se demande si cette hypersensibilité est "normale" et si elle va passer. Sophie Lantheaume, psychologue clinicienne de la santé à l’hôpital privé Drôme Ardèche, la conseille.

19 février 2024

{{ config.event.all }}

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Shiatsu

18 juillet 2024 • 10h00 - 11h00

Le shiatsu est une technique de massage d'origine japonaise et qui utilise le toucher pour procurer apaisement, détente, vitalité et dynamisme. Carmen, praticienne de shiatsu thérapeutique, vient à votre rencontre pour une séance individuelle de shiatsu.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Shiatsu

18 juillet 2024 • 11h00 - 12h00

Le shiatsu est une technique de massage d'origine japonaise et qui utilise le toucher pour procurer apaisement, détente, vitalité et dynamisme. Carmen, praticienne de shiatsu thérapeutique, vient à votre rencontre pour une séance individuelle de shiatsu.

Paris

Bien-être et évasionAtelier

Shiatsu

18 juillet 2024 • 12h00 - 13h00

Le shiatsu est une technique de massage d'origine japonaise et qui utilise le toucher pour procurer apaisement, détente, vitalité et dynamisme. Carmen, praticienne de shiatsu thérapeutique, vient à votre rencontre pour une séance individuelle de shiatsu.

Paris

Atelier

Tricot en autonomie

18 juillet 2024 • 14h00 - 16h00

Une maille à l’endroit, une maille à l’envers… Pour destresser, rien ne vaut le tricot. Venez découvrir les bienfaits de la tricothérapie avec notre intervenante Delphine !