Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Traitements anticancer et risques de stérilité

{{ config.mag.article.published }} 2 octobre 2012

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

On entend souvent que les traitements contre un cancer rendent stérile. Ce n'est pas toujours vrai. Quels risques de stérilité selon le traitement ? Rose fait le point.

{{ config.mag.article.warning }}

Radiothérapie, onco-chirurgie et risques de stérilité

« Dans les cancers gynécologiques, explique le Dr Catherine Uzan, spécialiste en gynécologie-obstétrique et onco-chirurgie à l’institut Gustave Roussy (Villejuif). L’irradiation du bassin peut être cause de stérilité. Pour protéger l’ovaire, on l’éloigne des sources d’irradiation en le plaçant dans l’abdomen. En cas d’ablation de l’endomètre, des ovaires ou de l’utérus, nous pouvons parfois préserver une partie du tissu dans le cas de tumeurs localisées. »

Hormonothérapie et troubles de la fertilité

L’hormonothérapie, prescrite en cas de cancer du sein hormonodépendant pendant cinq ans, induit fréquemment l’arrêt des règles et reporte d’autant le projet de maternité. Dans certains cas, qui doivent être discutés avec l’oncologue, la durée de l’hormonothérapie peut être réduite à trois ans.

Chimiothérapie et stérilité, une fatalité ?

Toutes les chimiothérapies ne sont pas stérilisantes, mais certaines le sont plus que d’autres, comme les anthracyclines et les alkylants, qui peuvent entraîner une destruction des follicules, surtout lorsqu’elles sont associées. Certaines chimios sont administrées par principe de précaution.

C’est la raison pour laquelle toute décision de traitement général adjuvant, que ce soit par chimiothérapie ou hormonothérapie, doit être prise au cours d’une réunion de concertation pluridisciplinaire. Les différents médecins évaluent les risques de récidive métastatique et les éléments qui peuvent orienter vers tel ou tel traitement. Dans certains cas, la décision de ne pas prescrire de chimio est possible, et c’est la consultation directe entre l’oncologue médical et la patiente qui permet de décider : on parle alors de « décision médicale partagée ».


{{ config.mag.team }}

La rédaction de Rose magazine

17:00

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Stéphanie : « Là, l’épée de Damoclès que tu avais sur la tête tombe »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Stéphanie. Stéphanie aimerait avoir un deuxième enfant. Parce qu’elle est atteinte d’une maladie génétique, elle doit recourir à une fécondation in vitro. Et parce qu’elle a la quarantaine, on lui demande de passer une mammo. Une première pour elle.

29 janvier 2024

Témoignages

Virgilia Hess : « Pendant la chimio, mon bébé et moi formions un duo »

La jeune maman revient pour nous sur sa grossesse chamboulée par le cancer. Un heureux événement qui s'est teinté de sentiments contradictoires, entre angoisse et courage.

ParentalitéConseils

Nos conseils pour tomber enceinte naturellement après un cancer

Avoir un enfant après un cancer, c’est possible. Et sans forcément passer par la case fécondation in vitro. Voici nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

20 mars 2023

57:00

Problèmes de fertilité {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – Concevoir un enfant après un cancer

Mes traitements contre le cancer vont-ils impacter ma fertilité ? Quelles sont mes options pour la préserver ? Pourrai-je avoir un enfant naturellement après mon cancer ? Comment maximiser mes chances de tomber enceinte ? Autant de questions (et bien d'autres) auxquelles le Dr Christine Decanter, chef du service d'assistance médicale à la procréation et préservation de la fertilité au CHU de Lille, répond lors de ce webinaire

24 février 2023