Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

ASCO 2019. Cancers gastriques : l’immunothérapie comme alternative à la chimiothérapie

{{ config.mag.article.published }} 1 juin 2019

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}
J. Tabernero présente les résultats de l’étude KEYNOTE-062 à la conférence de presse de l’ASCO

Des résultats présentés à l'ASCO montrent que le pembrolizumab pourrait remplacer avantageusement la chimiothérapie comme traitement de première ligne des cancers de l'estomac et de la jonction œsogastrique.

{{ config.mag.article.warning }}

« Les cancers gastriques touchent souvent des personnes âgées ou fragiles qui supportent mal la chimiothérapie. Nous avions désespérément besoin d’un nouveau traitement » explique le Dr Richard L. Schilsky, médecin en chef de l’ASCO. Ce nouveau traitement pourrait bien être l’immunothérapie d’après les résultats de l’étude KEYNOTE-062 présentés ce matin au congrès de cancérologie.

Cet essai de phase III s’est focalisé sur les cancers de l’estomac et les adénocarcinomes de la jonction œsogastrique (zone où se rencontrent l’œsophage et l’estomac). Il a inclus 763 patients présentant une tumeur n’exprimant pas le récepteur HER2, un marqueur associé à des risques accrus de récidive. Les malades ont été répartis aléatoirement dans 3 groupes : le premier a reçu une immunothérapie (du pembrolizumab, un anticorps anti-PD1), le deuxième a été traité avec une combinaison d’immunothérapie et de chimiothérapie, et le troisième, uniquement avec de la chimiothérapie (traitement standard de référence).

Deux ans après le traitement, 39% des patients ayant reçu le pembrolizumab seul étaient encore en vie contre 22% des patients traités par chimiothérapie seule. Les résultats n’ont en revanche pas montré de bénéfice du pembrolizumab sur la survie globale, par rapport à la chimiothérapie seule, lorsque celui-ci était administré en combinaison avec la chimiothérapie. « Nous ne comprenons encore pas pourquoi. On peut supposer que la stimulation du système immunitaire par le pembrolizumab est contrecarrée par l’effet toxique de la chimiothérapie. Mais cela reste à démontrer » explique Richard L. Schilsky.

Autre résultat encourageant : l’immunothérapie a généré moins d’effets secondaires que la chimiothérapie. Seulement 17% des patients traités par le pembrolizumab ont développé des toxicités sévères alors qu’elles ont touché 73% des malades sous chimiothérapie seule ou en combinaison avec le pembrolizumab.

L’immunothérapie par anti-PD1 semble donc être une alternative avantageuse à la chimiothérapie comme traitement de première ligne, tant du point de vue de la survie globale que sur la tolérance au traitement. Un espoir pour les presque 7 000 personnes touchées chaque année en France par ces cancers souvent de mauvais pronostic en raison de leur diagnostic tardif.

Emilie Groyer


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

01:00

Symptômes et diagnosticTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – La radiologie interventionnelle, késako ?

Aujourd’hui, on vous dit tout sur cette technologie de pointe qu’est la radiologie interventionnelle. Ça sert à quoi ? Comment ça marche ? Quels sont ses avantages ? Le Dr RoseUp, incarné par le Dr Kierzek, vous explique tout.

9 février 2024

01:53

ImmunothérapiesTout savoir sur

La Minute du Dr RoseUp – L’immunothérapie, késako ?

L'immunothérapie a révolutionné la lutte contre le cancer. Son but principal est d’aider le corps du patient à lutter par lui-même contre la maladie, en stimulant son système immunitaire. Comment ça marche ? Qui est concerné ? Le Dr RoseUp, incarné par le Dr Kierzek, vous explique tout.

26 janvier 2024

60:00

Conférence {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – L’immunothérapie

L’immunothérapie a révolutionné la prise en charge des cancers. Comment fonctionne-t-elle ? Qui peut en bénéficier ? Le Pr Eric Tartour, Chef du Service d’Immunologie Biologique à l’hôpital européen Georges Pompidou, répond à toutes vos questions.

5 décembre 2023

RadiotherapieEnquêtes

Le CyberKnife : une radiothérapie de haute précision

Puissante et hyper précise, cette technologie de radiothérapie est une arme de destruction massive des tumeurs. Le tout avec le minimum d’impact sur la qualité de vie des malades… Comment ça marche ?

4 décembre 2023

{{ config.event.all }}

Bordeaux

TraitementsAtelier

ETP* pendant les traitements – Le rôle des soins support ?

20 mars 202414h00 - 15h00

Le Dr Ivan Krakowski, oncologue, vous présentera le rôle des soins supports et vous expliquera comment ils peuvent vous soulager durant les traitements.

Paris

Atelier

ETP* pendant les traitements – Le rôle des soins support

11 mars 202415h00 - 17h00

Docteur Laurent Migniot, médecin, vous présentera le rôle des soins supports durant les traitements . Cet atelier fait partie du programme d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) pendant les traitements. Ce programme comprend 4 ateliers répartis sur 4 mois abordant les thèmes suivants : Être actrice de son parcours : le rôle des soins de supports Et si l'activité physique adaptée devenait une thérapie ? Prendre soin de soi après l'annonce Gérer son alimentation pendant les traitements

Paris

Estime de soiAtelier

ETP* pendant les traitements – Et si l’Activité physique adaptée devenait une thérapie ?

6 mars 202414h00 - 15h00

Débuter ou maintenir une activité physique pendant un cancer, c’est possible… à condition que celle-ci soit adaptée. Valérie Petit, coach sportive vous présentera les nombreux bienfaits de l'Activité physique adaptée : renforcement musculaire, diminution de la sensation de fatigue, amélioration de l’état émotionnel… Cet atelier fait partie du programme d’Éducation Thérapeutique du Patient* (ETP) pendant les traitements. Il a pour but d'aider le patient et son entourage à acquérir ou maintenir les compétences dont il aura besoin pour gérer au mieux son quotidien avec un cancer. Il comprend 4 ateliers répartis sur 4 mois abordant les thèmes suivants : - Être actrice de son parcours : le rôle des soins de supports - Et si l'activité physique adaptée devenait une thérapie ? - Prendre soin de soi après l'annonce - Gérer son alimentation pendant les traitements

Paris

Estime de soi

ETP* pendant les traitements – Et si l’Activité physique adaptée devenait une thérapie ?

7 février 202414h00 - 15h00

Débuter ou maintenir une activité physique pendant un cancer, c’est possible… à condition que celle-ci soit adaptée. Valérie Petit, coach sportive vous présentera les nombreux bienfaits de l'Activité physique adaptée : renforcement musculaire, diminution de la sensation de fatigue, amélioration de l’état émotionnel… Cet atelier fait partie du programme d’Éducation Thérapeutique du Patient* (ETP) pendant les traitements. Il a pour but d'aider le patient et son entourage à acquérir ou maintenir les compétences dont il aura besoin pour gérer au mieux son quotidien avec un cancer. Il comprend 4 ateliers répartis sur 4 mois abordant les thèmes suivants : - Être actrice de son parcours : le rôle des soins de supports - Et si l'activité physique adaptée devenait une thérapie ? - Prendre soin de soi après l'annonce - Gérer son alimentation pendant les traitements