Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer sport adapté au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

La mutation des gènes BRCA1 et BRCA 2, parlons-en !

{{ config.mag.article.published }} 20 avril 2015

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

5 à 10% des cas de cancers du sein et 10% des cancers de l’ovaire sont causés par les mutations des gènes BRCA1 et BRCA2. Mais de quoi s’agit-il ?

{{ config.mag.article.warning }}

Pourquoi BRCA1 et BRCA2 ?

Leur dénomination vient de l’expression anglaise « breast cancer » (cancer du sein). Lorsque des mutations génétiques (changement dans les chromosomes de ces gènes) sont présentes sur ces gènes, on observe une tendance à développer des cancers du sein et/ou de l’ovaire.

Qui est concerné ?

Dans la population générale, une personne sur 1000 possède des mutations de ces gènes. Mais chez les femmes concernées, le risque de développer un cancer du sein avant l’âge de 70 ans peut varier entre 56 % et 84 %.

Pour ce qui est du cancer de l’ovaire, le risque est de 25 % à 60 % pour les femmes avec des mutations dans le gène BRCA1, et de 15 % à 25 % pour les femmes avec des mutations dans le gène BRCA2.

Comment savoir si l’on est porteuse de ces gènes ?

Grâce au dépistage génétique. Il consiste à rechercher des mutations dans ces gènes par une prise de sang. On proposera ce test aux personnes prédisposées : celles qui ont entre deux et trois membres atteints dans leur famille, ou celles ayant eu un cancer du sein ou de l’ovaire avant 36 ans.

Au cours d’une consultation d’onco-génétique, le praticien va s’appuyer sur un questionnaire très précis pour reconstituer l’histoire médicale familiale : nombre de cas de cancers dans la famille, leur distribution sur l’arbre généalogique, les organes atteints et les âges auxquels les diagnostics ont été portés. Tous ces éléments permettent d’estimer la probabilité que l’histoire familiale est le reflet de la transmission d’un facteur génétique de prédisposition.

Que faire si l’on est porteuse des gènes ?

Les patientes pourront se voir proposer, soit une surveillance très rapprochée chaque année (mammographie, échographie, IRM dès l’âge de 30 ans), soit une chirurgie prophylactique, c’est-à-dire l’ablation des seins et/ou des ovaires à titre préventif, en l’absence de maladie cancéreuse. Avant de prendre une décision, un délai de réflexion devra être respecté, et une proposition de suivi psychologique sera proposée.

 


{{ config.mag.team }}

Céline Dufranc

Journaliste

3:15

Cancers métastatiquesActualité

ESMO 2023. Cancer du sein : ce qu’il faut retenir

Un nouveau traitement prometteur pour les femmes touchées par un cancer du sein métastatique ayant déjà reçu plusieurs lignes de traitements. Le Dr Barbara Pistilli, , cheffe du comité de pathologie mammaire à Gustave Roussy, nous explique tout sur le Datopotamab deruxtecan.

3 novembre 2023

Actualité

ESMO 2023. L’exposition aux particules fines augmente le risque de cancer du sein

Selon une étude française présentée cette année à l’ESMO, les PM2,5 présentes dans l’air augmentent le risque de développer un cancer du sein, et ce même quand les seuils réglementaires sont respectés. Décryptage avec le Pr  Béatrice Fervers, l’épidémiologiste qui a conduit l’étude. 

30 octobre 2023

Cancers métastatiquesActualité

ESMO 2023. Du nouveau pour les cancers du sein hormonodépendants métastatiques

Cette année à l’ESMO, des résultats prometteurs dans les cancers du sein hormonodépendants métastatiques ont été présentés. Le Dr Barbara Pistilli, cheffe du comité de pathologie mammaire à Gustave Roussy, les commente pour nous.

23 octobre 2023

Reconstruction mammaireVrai-Faux

Reconstruction mammaire : le vrai du faux

Tout se dit et s’entend à propos de la reconstruction : on peut choisir sa technique, on retrouve son sein d’avant, la reconstruction à plat est impossible en France, ça coûte cher… Que croire ? On fait le point.

18 septembre 2023

{{ config.event.all }}

En ligne

Atelier

Atelier Pratique Kiné : le kiné répond à vos questions

21 février 202411h00 - 12h00

Lors de cet atelier en petit groupe de mise en pratique, venez poser toutes vos questions à Jocelyne Rolland, kinésithérapeute et fondatrice des méthodes Rose Pilates et Avirose. Elle vous donnera des conseils personnalisés et des exercices adaptés à vos besoins.

En ligne

Conférence

Webinaire kiné – 10 bonnes raisons de consulter un kiné

7 février 202411h00 - 12h00

Saviez vous que la kinésithérapie peut vous aider à remobiliser votre corps en douceur pendant et après les traitements de votre cancer ? Lors de ce webinaire, Jocelyne Rolland, kinésithérapeute et fondatrice des méthodes Rose Pilates et Avirose, vous expliquera comment la kinésithérapie peut vous aider tout au long de votre parcours de soins.

Bordeaux

HormonothérapieAtelier

Conseils nutritionnels et mise en pratique – Spécial Hormonothérapie

6 février 202413h30 - 15h00

Je suis sous hormonothérapie, dois-je bannir certains aliments de mes repas ? C'est quoi les aliments dits hormone-like ? Dois-je opter pour des compléments alimentaires et en éviter certains ?  Notre onco-diététicienne répondra à toutes ces questions (et bien d'autres) lors de cet atelier. Elle vous donnera également des conseils pour conserver une alimentation saine et équilibrée, pendant votre traitement d'hormonothérapie. 

Bordeaux

HormonothérapieConférence

Conférence – Comprendre et pallier les effets indésirables de l’hormonothérapie

16 février 202413h30 - 15h00

L’hormonothérapie est synonyme pour beaucoup de bouffées de chaleur, prise poids, douleurs articulaires, sécheresse vaginale et autres joyeusetés ! Comment vivre avec une hormonothérapie ? Comment adoucir ou éviter les effets secondaires ? Venez rencontrer Bérangère ARNAL-MORVAN, médecin de la femme et phytothérapeute. Conférencière et enseignante en France et à l’étranger, elle est l’auteure de nombreux ouvrages et articles sur la santé de la femme au naturel.