{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils perte des cils sport adapté au cancer activité physique adaptée maquillage cancer du sein témoignage autour du cancer Angoisse et stress liés au cancer cancer métastatique traitement du cancer coiffure cheveux apa reflexologie plantaire emploi et cancer rose coaching emploi effets secondaires des traitements du cancer socio-coiffure sophrologie coronavirus nutrition réflexologie chimiothérapie

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Décryptage > Q/R Cancer et Covid-19 : « Comment savoir si je suis immunodéprimée » ? »

Q/R Cancer et Covid-19 : « Comment savoir si je suis immunodéprimée » ? »

Le Pr Saghatchian, oncologue à Gustave Roussy et à l’hôpital américain, répond à vos questions sur le coronavirus. Aujourd’hui, elle éclaire Louane.

Louane : Je suis traitée pour un cancer digestif. Comment savoir si mes défenses immunitaires sont « normales » ?

Pr Saghatchian : Sur l’analyse de sang, il faut regarder la partie relative aux leucocytes. C’est toute la famille des globules blancs. Elle englobe les lymphocytes, les monocytes…

La ligne qu’il faut regarder plus particulièrement c’est celle des polynucléaires neutrophiles.

Si le chiffre est supérieur à 10 000, on considère que leur nombre est élevé. Cela peut révéler que votre système immunitaire est en train de lutter contre une infection. Mais cette augmentation peut aussi s’expliquer si vous avez reçu une injection de facteur de croissance. Ces injections sont en effet destinées à booster votre immunité.

Si le chiffre est inférieur à 1500, on considère que vous êtes en aplasie. Elle peut être causée par la chimiothérapie qui tue aussi ces cellules. En général, cela arrive 5 à 10 jours après la chimiothérapie. Il y a différents degrés d’aplasie.

Jusqu’à 1000, il y a très peu de risque d’infection et on ne prend pas de précautions particulières.

La zone de risque c’est quand on descend en dessous de 1000 car on devient plus vulnérable aux infections ou aux surinfection. Parce exemple, si vous attrapez une infection Covid, vous pouvez en plus avoir une surinfection bactérienne et développer une forme plus grave de la maladie.

À partir de 500, on est en aplasie profonde, il y a un très gros risque infectieux. Votre médecin pourra vous prescrire des injections de facteurs de croissance pour augmenter vos défenses immunitaires.

Retrouvez l’ensemble des Questions/Réponses sur le coronavirus ici et nos webinaires sur notre chaine YouTube.

Propos recueillis par Emilie Groyer

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

RoseUp Association

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}