Cancer et coronavirus : « Je suis sous hormonothérapie, suis-je plus à risque ? »

Le Pr Saghatchian, oncologue à Gustave Roussy et à l'hôpital américain dans la région parisienne, répond à vos questions sur le coronavirus. Aujourd'hui, des patientes sous hormonothérapie se demandent si elles sont plus à risque face au virus.

medicament-roseupassociation-shutterstock_658205014-web

De nombreuses patientes sous hormonothérapie se demandent si ce traitement, pris sur plusieurs années, les fragilise face au Covid-19 et s’il est nécessaire qu’elles prennent des précautions particulières.

« L’hormonothérapie, même si elle vous fatigue beaucoup et vous donne un sentiment d’épuisement et de toxicité, n’entraîne pas de diminution de l’immunité. Elle n’est pas à l’origine d’une augmentation du risque infectieux. Il n’y a donc pas plus de risques de développer une infection plus sévère. Même si une patiente est déjà malade du Covid-19, la mettre sous hormonothérapie ne représente pas de danger.

On utilise d’ailleurs aujourd’hui l’hormonothérapie comme traitement d’attente, de temps en temps, pour les femmes pour lesquelles on va décaler la radiothérapie ou la chirurgie. Cela permet de les protèger contre leur cancer du sein. 

Une patiente sous hormonothérapie peut donc être rassurée, et se mettre dans les mêmes configurations que le reste de la population. »

Retrouvez l’ensemble des Questions/Réponses sur le coronavirus

Propos recueillis par Pauline Fricot