Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Hormonothérapie : comment gérer les effets secondaires ?

{{ config.mag.article.published }} 20 octobre 2020

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Les effets secondaires de l’hormonothérapie sont redoutés par de nombreuses patientes. Quels sont-ils, et comment réagir pour ne pas les laisser s’installer ? Découvrez les éclairages du Dr Delphine Wehrer, gynécologue à Gustave Roussy.

{{ config.mag.article.warning }}

Les femmes traitées par hormonothérapie sont nombreuses à rapporter des effets secondaires très importants. À quoi sont-ils dus ?

Dr Delphine Wehrer : Parce qu’elles favorisent la multiplication de certaines cellules tumorales, les hormones sexuelles féminines sont les cibles de l’hormonothérapie. Or ces messagers circulant dans le sang jouent habituellement un rôle important au sein de l’organisme, les neutraliser induit une modification du métabolisme, comparable à celui qui se produit au moment de la ménopause.

Concrètement, en quoi consistent ces modifications ?

Chacune d’entre elles est associée à une fonction normalement assurée par les œstrogènes. C’est le cas de la régulation de la température corporelle, dont l’altération conduit à la survenue de bouffées de chaleur. Les femmes touchées par ces dernières le sont généralement dès le début du traitement, et le phénomène ne s’accentue pas par la suite. À l’inverse, la prise de poids, très fréquente, peut survenir au bout de quelques mois seulement. Les œstrogènes ayant également un rôle de protection des articulations et du système cardiovasculaire, des douleurs articulaires et ostéoarticulaires, parfois très intenses, sont fréquemment observées, et le capital osseux ainsi que la santé cardiovasculaire font l’objet d’une vigilance particulière.

Autres difficultés fréquemment rapportées : une fatigue importante, parfois associée à des troubles cognitifs. Dans la sphère gynécologique, la carence hormonale conduit à un amincissement de la muqueuse vaginale, susceptible de provoquer un inconfort important lors des rapports sexuels. La flore protectrice du vagin est également affectée, augmentant le risque d’infections urinaires et vaginales. Certaines patientes sont aussi touchées par des troubles périnéaux.

Comment réagir ?

En ne laissant pas ces symptômes s’installer. Pour chacune de ces difficultés, il existe des solutions, médicamenteuses ou non. Il est important d’éviter surtout d’arrêter son traitement sans en avertir son médecin, comme le font certaines femmes qui ne supportent plus ces effets secondaires, parfois très intenses.

Pour cela, il faut ouvrir le dialogue avec son oncologue, et, le cas échéant, solliciter en parallèle son médecin traitant ou un autre professionnel compétent. Nutritionnistes, gynécologues, rhumatologues et spécialistes des centres anti-douleur sont vos alliés !

EN VIDÉO :

Retrouvez une description exhaustive des solutions envisageables pour chaque effet secondaire rencontré en visionnant l’intégralité de notre webinaire animé par le Dr Delphine Wehrer, gynécologue à l’institut Gustave Roussy (et bien d’autres !) sur notre chaîne Youtube.

 


{{ config.mag.team }}

Muriel De Vericourt

Journaliste scientifique

Tristesse et dépressionActualité

ASCO 2024 – Détecter précocement les signes de dépression post-cancer

Identifier les femmes susceptibles de développer une dépression après un cancer du sein et ce, dès leur diagnostic, c’était l’objectif des travaux présentés cette année au congrès international de cancérologie de l’ASCO par le Dr Antonio Di Meglio. Il les décrypte pour nous.

14 juin 2024

60:00

Reconstruction mammaire {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire médical – Tout savoir sur la reconstruction de l’aréole et du mamelon

Après une mastectomie, voir son mamelon et son aréole "redessinés" constitue souvent la touche finale à un (long…) parcours de reconstruction. Le Dr Benoit Couturaud, chirurgien plasticien et cancérologue à l'institut Curie, et Laurence Malzard, tatoueuse, fondatrice de Dermaréole et ancienne patiente, vous montreront les options qu'offrent la chirurgie et le tatouage.

7 juin 2024

21:44

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Anne : « Je suis comme Alice au Pays des Merveilles qui tombe dans le terrier du Lapin Blanc »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Dans cet épisode, découvrez l’histoire de Anne. C’est en vacances, en plein mois d’août, qu’elle sent une boule dans son sein. Elle décide de ne pas écouter une voix intérieure qui la taraude et qui lui répète « Regarde là ! ». Elle esquive, tergiverse, jusqu’à ce qu’un torticolis la pousse à aller voir un médecin. Anne ressort de la consultation avec une ordonnance non pas pour une séance de kiné mais pour effectuer la toute première mammographie de sa vie. Le mot « cancer » est prononcé. La voilà propulsée dans une autre dimension.

6 mai 2024

20:13

Symptômes et diagnostic {{ config.podcast.label }}

Osons la vie – L’annonce du cancer. Sandrine : « Quand le diagnostic du cancer tombe, c’est le deuil de l’enfant que je dois faire… »

Chaque année en France, plus de 380 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer. L’annonce de la maladie est toujours un moment de bascule qui laisse une trace dans la mémoire de celles et ceux qui l’ont vécu. Découvrez l’histoire de Sandrine. Infirmière, mariée, Sandrine est une femme heureuse. Sauf qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte. Elle se lance alors dans un parcours de PMA et enchaîne plusieurs tentatives toutes infructueuses. Il lui reste une chance, la dernière. C’est alors qu’on lui détecte une tumeur au sein.

22 avril 2024

{{ config.event.all }}

En ligne

Vie sentimentale et sexualitéConférence

Webinaire Café Sexo – Les jeux érotiques

18 juillet 2024 • 11h00 - 12h00

Les Café Sexo sont l'occasion de discuter de ce sujet sans tabou avec notre sexologue Justine Henrion. Elle vous donnera de précieux conseils pour renouer avec votre corps et vivre une sexualité plus épanouie.

En ligne

Vie sentimentale et sexualitéAtelier

Consultation individuelle sexo

18 juillet 2024 • 12h30 - 13h00

Venez discuter de vos problématiques, sans tabou, avec notre sexologue, Justine Henrion. Elle vous donnera de précieux conseils pour renouer avec votre corps et vivre une sexualité plus épanouie.

En ligne

Vie sentimentale et sexualitéAtelier

Consultation individuelle sexo

18 juillet 2024 • 13h00 - 13h30

Venez discuter de vos problématiques, sans tabou, avec notre sexologue, Justine Henrion. Elle vous donnera de précieux conseils pour renouer avec votre corps et vivre une sexualité plus épanouie.

En ligne

HormonothérapieAtelier

Spécial Paris – Socio-esthétique : Conseils pendant l’hormonothérapie

26 juillet 2024 • 15h00 - 16h30

L’hormonothérapie provoque de nombreux effets secondaires liés aux bouleversements hormonaux qu’elle induit, y compris sur notre visage. Quels sont les effets secondaires de ce traitement sur ma peau ? Ma peau est irritée, pleine de rougeurs. Comment en prendre soin ? Quels produits puis-je utiliser ? Au cours de cet atelier, Prescilia, socio-esthéticienne, vous donnera de précieux conseils et astuces : comment agir face à ces effets secondaires, comment se maquiller pour camoufler les bouffées de chaleur, quels produits éviter durant la prise de ce traitement... Cet atelier concerne toutes les adhérentes qui suivent un traitement par hormonothérapie et celles qui vont le commencer.