Face aux cancers, osons la vie !



{{ config.search.suggestions }} soin de support Soin de socio-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragilisés par le cancer perte de sourcils liée au cancer sport adapté au cancer maquillage des cils perte de cils liée au cancer rester féminine malgré le cancer

Le chemofog : késako ?

{{ config.mag.article.published }} 1 mars 2021

{{ bookmarked ? config.sharing.bookmark.remove : config.sharing.bookmark.add }}

Le cancer et ses traitements peuvent embrumer le cerveau. C’est ce qu’on appelle le chemofog ou cancerfog.

{{ config.mag.article.warning }}

Chemofog. Ce mot-valise combine deux termes anglais : chemo pour « chimiothérapie » et fog, désignant l’épais brouillard qui s’abat régulièrement sur la ville de Londres. Une expression parfaitement trouvée pour décrire les troubles cognitifs qui embrument le cerveau des malades de cancer. Difficulté à trouver ses mots, à se souvenir où l’on a laissé un objet, à s’orienter, à effectuer plusieurs tâches en même temps, à se concentrer…

2ème plainte des malades

Selon les études, 40 à 72 % des patients en souffriraient. Plaçant ce trouble au 2e rang des plaintes le plus souvent exprimées, après la fatigue, et avant la douleur. La toxicité de la chimiothérapie a pendant longtemps été pointée comme seule responsable de ce brouillard cognitif. Certaines molécules, comme le 5-fluorouracile, capables de passer la barrière hémato-encéphalique, pourraient directement affecter le bon fonctionnement du cerveau. En générant un environnement inflammatoire délétère, la chimio pourrait aussi, indirectement, perturber l’activité cérébrale.

Cancerfog plutôt que chemofog

On sait maintenant que le chemofog est multifactoriel. Il est d’ailleurs rebaptisé « cancerfog » par certains. En effet, d’autres traitements pourraient être en cause, même si leur implication est encore peu étudiée. L’impact psychologique de la maladie est également pointé du doigt. Environ 30 % des femmes diagnostiquées d’un cancer du sein souffriraient de chemofog avant même le début des traitements. Si l’on ne peut pas exclure que la maladie en elle-même puisse avoir des répercussions sur les capacités mentales, il est probable que le choc lié à l’annonce d’un cancer et l’anxiété – voire la dépression – qui l’accompagne expliquent cette impression de confusion mentale. Car, pour la plupart des patients, il s’agit bien d’un ressenti. Seuls 30 % des malades présenteraient une réelle atteinte cognitive.

Rééducation cognitive

Le chemofog est le plus souvent transitoire et s’estompe en général un an après l’arrêt des traitements. Chez certains malades, notamment ceux âgés et fatigués par les traitements, il peut toutefois perdurer plusieurs années. Il est possible d’atténuer le chemofog en entraînant ses fonctions cognitives. On peut, par exemple, exercer son langage en cherchant un maximum de mots ayant la même racine, sa mémoire spatiale en reliant des points numérotés… Certains établissements hospitaliers proposent des ateliers en groupe de rééducation cognitive, comme Onco’gite à l’institut Bergonié, de Bordeaux. Ils sont toutefois encore trop peu nombreux. Pour pallier ce manque, le Pr Florence Joly, oncologue au centre François-Baclesse, à Caen, et spécialiste du chemofog, étudie actuellement une approche individuelle alliant des exercices à faire et un coaching par un neuropsychologue via une plateforme web. Cette solution a l’avantage d’épargner au patient de se déplacer à l’hôpital, tout en permettant de toucher plus de malades.

Emilie Groyer

Retrouvez cet article dans Rose Magazine (Numéro 19, p. 28)
En partenariat avec l’Institut national du Cancer


{{ config.mag.team }}

Emilie Groyer

Docteur en biologie, journaliste scientifique et rédactrice en chef du site web de Rose magazine

Symptômes et diagnosticTout savoir sur

La mammographie : késako ?

Redoutée par certaines femmes, la mammographie est toutefois l’examen de référence pour détecter un cancer du sein.

5 juillet 2024

Angoisse et stressReportages

Effets secondaires du cancer : la transe aide-t-elle à mieux les vivre ?

En Belgique, une équipe de chercheurs mène une étude inédite sur les techniques menant à un état modifié de conscience, dont la transe auto-induite. Objectif : évaluer scientifiquement son impact sur certains effets secondaires du cancer. Entre 2022 et 2023, 40 patients sortis de traitement y ont participé... Parmi eux, des Françaises.

3 juin 2024

56:57

Problèmes de peau et d'ongles {{ config.replay.label }}

Replay Webinaire socio-esthétique – Fabriquer son soin du visage

Vous vous méfiez des produits de beauté vendus dans le commerce ? Et si vous les faisiez vous-même ! Prescilia Wrobel, notre socio-esthéticienne, vous montre comment réaliser un soin du visage maison, sain et adapté à vos traitements ! Ce webinaire vous a été offert par RoseUp association. Si vous souhaitez soutenir nos actions, n’hésitez pas à adhérer ou faire un don. Merci !

24 avril 2024

Double peineDécryptage

Un cancer, ça peut coûter très cher

En France, on ne paie pas ses traitements contre le cancer. Mais la maladie occasionne une cascade de dépenses annexes liées à des soins qui restent peu, voire pas du tout pris en charge. On a fait les comptes, et ça fait mal !

19 avril 2024

{{ config.event.all }}

En ligne

HormonothérapieConférence

Webinaire Réflexologie : mieux gérer les effets secondaires de l’hormonothérapie

26 juillet 2024 • 16h30 - 17h30

Bouffées de chaleurs, troubles du sommeil, stress, problèmes de digestion... les effets secondaires de l'hormonothérapie se font ressentir et vous cherchez à réduire leur impact sur votre corps ? Maxime Bansard, réflexologue, vous montrera et vous guidera sur des points d'acupression pour mieux les supporter au quotidien.

En ligne

Problèmes de peau et d'onglesAtelier

Spécial Paris – Socio-esthétique : questions/réponses pendant les traitements

8 août 2024 • 10h00 - 11h30

Votre peau est malmenée par la radiothérapie ? Vous souffrez de rougeurs, de sécheresse ou peut-être d’autres effets indésirables ? Prescilia Wrobel, socio-esthéticienne, vous donnera de précieux conseils et astuces pour soulager ces effets secondaires des traitements. Venez lui poser toutes vos questions au cours de ce webinaire.