Infirmière de consultation : késako ?

Soins, orientation et écoute, les infirmières de consultations en oncologie sont de véritables couteaux suisses dans le parcours de soin. Pourtant, leur métier est peu connu. Quand interviennent-elles ? Quels sont leurs rôles et leurs missions ? Focus.

Les infirmières de consultation sont un interlocuteurs privilégié lors de l'annonce d'un cancer -roseupassociation - rosemagazine

C’est quoi une infirmière de consultation en oncologie ?

Comme toute infirmière, l’infirmière de consultation réalise des soins. Mais elle a également des missions supplémentaires : informer, écouter et soutenir les patients.

Le métier d’infirmière de consultation a été mis en place en 2005, pour répondre à un besoin formulé dans le premier Plan cancer de 2003 : disposer d’un temps d’accompagnement supplémentaire pendant lequel le patient pourra être pris en charge de façon plus personnalisée, chaleureuse et humaine.

Quand la rencontre-t-on ?

Le patient rencontre l’infirmière de consultation dès le début de son parcours de soin. Elle participe parfois à la première consultation d’annonce avec le médecin, qui informe le patient du diagnostic et des traitements qu’il va recevoir. Mais généralement, elle dispose d’une consultation dédiée qui dure au moins 45 minutes. Ce rendez-vous intervient une à deux semaines après l’annonce du cancer par le médecin. En raison du choc que constitue l’annonce du cancer, il peut en effet arriver que le patient ne retienne pas toutes les informations apportées par ce dernier. Le rôle de l’infirmière de consultation prend alors tout son sens.

Si besoin, le patient pourra solliciter à nouveau l’infirmière pour une autre consultation ou un simple échange téléphonique.

Quelles aides peut-elle apporter ?

Les compétences des infirmières de consultation s’articulent autour de trois axes : information, écoute et soutien.

Information

L’infirmière de consultation va reformuler et expliquer tout ce qui a été dit par les spécialistes et s’assurer que le patient a bien compris sa maladie et sa prise en charge.

Elle peut également répondre à toutes les interrogations du patient puisqu’elle pratique au quotidien les soins que celui-ci peut être amené à recevoir. « Il est important de maîtriser ces spécialités, sans quoi, nos infirmières ne pourraient pas apporter d’informations nécessaires lors de la consultation avec la patiente », explique Sonia Lahlou, cadre de santé à l’institut Curie.

Ecoute 

L’infirmière de consultation est formée à l’écoute du patient. Elle l’invite à parler de sa situation, de ses inquiétudes mais également de ses besoins et, éventuellement, de son refus de soins.

Elle évalue également si le patient est bien entouré et bénéficie des bonnes aides.

Soutien

L’infirmière de consultation est un relais entre le patient, sa famille et les professionnels de santé. En fonction des besoins que le patient aura formulés pendant l’entretien, elle peut par exemple l’orienter vers des équipes de soins de support, des psychologues, des associations de patients…

Elle veille également à ce que les liens sociaux du patient ne se dégradent pas. Pour cela, elle peut compter sur une coordination renforcée avec des assistantes sociales.

LES CONSEILS DE PRO

La consultation d’annonce avec l’infirmière peut être un moment délicat pour les patientes à qui l’on vient d’annoncer un cancer, notamment à cause de la multitude d’informations auxquelles elles sont confrontées. Claire, de l’Institut Curie, donne ses conseils : « À l’annonce du cancer, de nombreuses questions traversent l’esprit. Je conseille aux patientes de réfléchir, si elles le peuvent, à tout ce qu’elles veulent savoir et d’écrire leurs questions sur papier avant. Cela va leur permettre de classer les informations. Bien sûr nous sommes disponibles après cette consultation pour tout oubli.»

Paul Thorineau