Jog Kokoon, la brassière post-mastectomie pensée pour les sportives

La première brassière de sport post-mastectomie de Decathlon sera disponible en mars 2021. Ce produit a été co-conçu avec des patientes du centre de lutte contre le cancer Oscar Lambret de Lille.

brassière-sport-post-mastectomie-RoseUp Association Face aux cancers osons la vie -Decathlon

Après Princesse Tamtam et Etam, 2 célèbres marques de lingerie à avoir récemment lancé une collection de soutien-gorges destinée aux femmes mastectomisées, voilà qu’une troisième enseigne grand public pense aujourd’hui à elles, et plus particulièrement aux sportives. Decathlon lance en effet en mars 2021, sa première brassière adaptée et approuvée « dispositif médical ». Sans armatures, elle est assemblée dans une matière douce composée de polyamide pour la douceur et d’élasthane pour l’élasticité. Cet assemblage a été choisi pour limiter les irritations et créer un modèle qui se veut garant d’un maintien maximal de la prothèse externe. L’ouverture zippée sur le devant permet de la glisser facilement dans la poche dissimulée dans le bonnet. Son prix : 40 euros. Son nom : Jog Kokoon +. Un choix qui s’est imposé comme une évidence. « Lors des essayages, le commentaire qui revenait le plus souvent c’était l’impression “de rentrer dans un cocon”. Nous avons donc joué sur ce mot », explique Judith Calimet, la responsable de ce projet chez Decathlon.

Se tourner vers les professionnels…

« L’idée de cette brassière nous est venue il y a 4 ans lorsque nous avons reçu les premières données démontrant les bienfaits du sport sur le cancer », explique-t-elle. Le marché de la brassière de sport pour les femmes opérées du sein est alors quasiment vierge… Il fallait tout concevoir et le mieux était encore de demander aux principales intéressées ce qu’elles voulaient. Pour développer son projet, Judith et son équipe ont donc noué un partenariat avec le Centre régional de lutte contre le cancer des Hauts-de-France Oscar Lambret à Lille. « Nous avions besoin d’un partenaire de proximité reconnu et engagé dans le sport santé

… et les principales concernées

Suivie à Oscar Lambret pour un cancer du sein détecté en 2018 qui a conduit à l’ablation de son sein droit, Alexandra a fait partie des 35 patientes consultées par la marque de sport pour participer à la conception de sa brassière adaptée. « Quand on me l’a proposé, je me suis dit que ça pouvait être utile. C’est de l’entraide féminine ! ». Après avoir d’abord répondu à plusieurs questionnaires pour cerner ses envies, l’enseignante a commencé à recevoir des prototypes à domicile pour les essayer. Cette phase a duré plusieurs mois, et s’est poursuivie tout au long de l’année 2020, malgré la crise sanitaire. « J’effectuais mes retours à l’équipe de Decathlon par mail. Nous échangions aussi par visioconférence. Ils étaient très à l’écoute ». L’expérience s’est terminée par un shooting photo organisé à Roubaix en septembre 2020 pour toutes celles, qui comme elles, avaient donné au fil des mois et des essais leur avis.

Elles ont posé chacune à leur tour devant l’objectif, ne portant qu’un jean et leur brassière. Certaines ont ensuite accepté que leur portrait soit utilisé pour la campagne de promotion de la Jog Kokoon +. Ce n’est pas le cas d’Alexandra, mais cela ne l’empêche pas de l’avoir adoptée au sport comme au travail !

INFO +

Le modèle Jog Kokoon s’adresse aussi aux sportives non-mastectomisées au prix de 35 €. Elle existe en noir et en rose et elle est vendue en magasin et sur le web.

En revanche, la brassière adaptée Jog Kokoon +, n’est disponible que sur le web et uniquement en noir. Prix : 40 €.

Paul Thorineau avec Sandrine Mouchet