{{ config.search.label }}

Suggestions

soin de support beauté et cancer socio-esthétique onco-esthétique détente et bien-être perte de cheveux liée au cancer ongles fragiles perte de sourcils sport adapté au cancer perte des cils activité physique adaptée cancer du sein témoignage autour du cancer traitement du cancer maquillage cancer métastatique gestion du stress coronavirus apa coiffure cheveux focus cancer du sein reconstruction mammaire reflexologie plantaire prenez la une cancer et psycho réflexologie être maman et avoir un cancer mastectomie  chimiothérapie

{{ config.home }} > {{ config.mag.label }} > Article > Témoignage > “Quel est votre film totem ?” – Épisode 9 : Pour Fleur, c’est Autant en emporte le vent

“Quel est votre film totem ?” – Épisode 9 : Pour Fleur, c’est Autant en emporte le vent

Au Panthéon du 7è art, une œuvre vous a-t-elle aidée, inspirée, donné de l’espoir ? Fleur a choisi ce film de Victor Fleming, sorti en 1939. Ce qui l’aimante et la nourrit ? La force vitale de son héroïne, Scarlett O’Hara.

En janvier 2020, lorsque j’ai appris que je récidivais de mon cancer du sein, et qu’il était devenu métastatique, je suis partie à Biarritz, histoire de souffler le temps d’un weekend avant de retourner au combat. Sur la plage, j’ai pris une poignée de sable, je me souviens qu’il était un peu dur, et froid, mais je l’ai serrée très fort. Le même geste qu’a Scarlett O’Hara dans le film lorsque, en pleine de guerre de Sécession, elle retourne chez elle.

J’ai un rapport très affectif à ce classique en technicolor. Je l’ai regardé je ne sais combien de fois à Noël avec ma mère. Et j’ai toujours adoré cette scène où Scarlett retrouve sa terre, sa maison familiale qu’elle trouve pillée, dévastée. Petit bout de femme exténuée, en haillons, elle a alors tout perdu. Son dénuement, je le ressens si fort, je l’ai connu moi aussi dans mon corps au moment de la chimiothérapie.

« Quand je me réveille assaillie par mes peurs, je pense à la phrase fétiche de Scarlett : “j’y réfléchirai demain”. »

Malgré tout, Scarlett est là, debout, déterminée, irrésolue sous un ciel crépusculaire. Le monde s’écroule autour d’elle mais pas elle.

Elle, elle a décidé de survivre. Moi aussi.

J’ai 48 ans, je suis maintenant sous thérapie ciblée et sous hormonothérapie. Pour l’instant ça va, le traitement marche, et moi aussi j’avance, mais je sais qu’un jour il n’y aura plus de solution. Je vais mourir plus jeune que ce que j’avais pu espérer. Je l’accepte mais je veux durer, je dois durer. Le plus longtemps possible. Il y a des matins difficiles où je me réveille assaillie par mes peurs, je pense alors à Scarlett et à sa phrase fétiche qu’elle prononce chaque fois qu’un événement la désarme et qui résonne en moi comme un espoir : « j’y réfléchirai demain ».

À LIRE : Retrouvez tous les épisodes de notre série « Vive le cinéma ! ».

Propos recueillis par Sandrine Mouchet

{{ config.newsletters.subscribe.email }}
{{ config.newsletters.subscribe.firstname }}
{{ config.newsletters.subscribe.lastname }}

{{ config.video.title }}


La boutique RoseUp


{{ config.mag.related }}

18 février 2022

Décryptage

Massages et cancer : le vrai du faux

RoseUp Association

L'Association RoseUp est une association d'intérêt général fondée par des patients et des proches de patients. Elle informe, soutient les personnes touchées par le cancer et leurs proches, et défend leurs droits. L'association édite notamment un magazine semestriel gratuit, haut de gamme, destiné aux femmes malades de cancer : Rose Magazine.

L'Association a reçu du Ministère de la santé l'agrément national de représentation des usagers de santé auprès des instances publiques.

Face aux cancers, osons la vie !






© 2022 - RoseUp Association

{{ config.cookies.manage }}